Dossier manga - Pandora Hearts

Reader Rating 19 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 05 December 2014


La mélodie des jours passés


« Les engrenages tordus se mettent à tourner... égrenant une mélodie dissonante ».

Nous avons été amenés à expliciter bon nombre de choses dans notre exposé. Des choses objectives qui permettent d’avoir les bases pour comprendre. Comprendre ce que tout cela signifie. Et ce n’est aucunement un hasard. Depuis le jour où Oz a trouvé une montre à gousset sur une tombe juste avant d’être précipité dans l’abysse, l’impitoyable mélodie a fait retentir ses premières notes dont la symphonie ne peut qu’amener fatalement malheur et désolation. Une mélodie tout droit sortie du passé. L’heure est à présent comptée. L’abysse et les quatre familles ducales sont reliés par cette mélodie, la chanson funèbre de la tragédie de Sablier. Ce même drame qui n’attend qu’à être révélée et à régler ses comptes.

Mais qu’est-ce réellement cette tragédie de Sablier qui semble faire pâlir toute personne ayant l’indécence de la mentionner ? D’après la version officielle, Sablier, l’ancienne capitale, a été engloutie par un tremblement de terre alors qu’en réalité, les gens ont été massacrés. Une œuvre macabre qui aurait été directement perpétrée par les Baskerville, sur ordre de leur chef Glen. Les messagers de l’abysse auraient eu pour objectif d’essayer d’obtenir la volonté de l’abysse. Ils ont dès lors massacré tous les gens de Sablier dans l’intention d’un sacrifice. Mais heureusement, d’après la légende, les quatre ducs se sont dressés contre eux, spécialement Jack Vessalius. Depuis, Glen a disparu et ses fidèles compères tentent de retrouver leur maître. Un événement tragique dans l’histoire du Royaume, sans aucun doute. Cependant, en quoi cet événement qui s’est passé il y a plus de cent ans concerne aujourd’hui nos héros ? Après tout, les choses sont passées. Ceux d’aujourd’hui ne devraient plus avoir aucun lien avec ceux du passé ? Mais c’est précisément là le hic. Que se passe-t-il lorsque les fantômes du passé sont toujours en vie ? C’est précisément cela qui fait toute la différence.

Rapidement, nous serons amenés à découvrir les personnes justement impliquées. Et on ne peut pas dire qu’ils sont uniques dans leur situation. Pire, bon nombre des protagonistes que nous connaissons font partie du passé. Les Baskerville, Vincent Nightray, Gilbert Nightray, Alice, Jack Vessalius (par l’intermédiaire des rêves d’Oz ou même de son propre corps, principalement), Glen Baskerville, ... Tous ces individus ont des éléments à cacher, pas du genre petit calibre, des torts à assumer, cachant de lourds secrets. Certains se souviennent, d’autres non ou alors ils en prennent petit à petit conscience. Vous les combinez ensemble, vous obtenez ce qui s’est réellement passé lors de la tragédie de Sablier. Car l’officiel ne dit pas tout, voire cache ce qui s’est réellement passé. Alice cherche ses souvenirs éparpillés. Mais pourquoi retrouver la mémoire lorsque c’est elle-même qui l’a condamnée ? Vincent se souvient et veut cacher à tout prix le passé. Il est sans aucun doute à l’origine d’une énorme erreur, difficile à porter sur ses épaules, même les plus forts qui soient. Gilbert, pour sa part, ne se souvient plus de rien depuis le jour où il a été retrouvé, enfant, dans le jardin des Vessalius, blessé et amnésique. Mais, petit à petit, il est rongé par des choses qui le hantent, des souvenirs d’émotions néfastes et bouleversantes. Ce n’est qu’une question de temps avant qu’il n’acquière à nouveau sa mémoire. Et pourquoi Jack, celui censé savoir et être le grand héros, ne dit-il rien ? A part de dire qu’il faut empêcher Glen de revenir ? Que s’est-il réellement passé avec le leader des Baskerville ?
  
  
  
  
  
« Ce n’est pas forcément l’espoir que tu trouveras au bout du chemin. »

Pour savoir la vérité, Oz devra aller à la source, à savoir Sablier. Mais la condition du savoir est le prix du sang. Un sang conséquent et carmin, très carmin. C’est sur cette voie ensanglantée qu’Oz, accompagnée de ses plus fidèles compagnons, découvrira au fur et à mesure la vérité se cachant sous l’appellation de la tragédie de Sablier. Alice, celle censée être B-Rabbit, a en réalité été une humaine il y a cent ans. Une humaine étant décédée dans des circonstances suspectes. Meurtre ou suicide ? Apparemment, l’Alice version humaine était enfermée dans une tour sous la directive de Glen, une humaine ayant un lien étroit avec la volonté de l’abysse. Jack lui rendait souvent visite, égayant une vie des plus mornes et morose. Glen et Jack. Deux amis que tout a séparés pour une raison inconnue. Une raison qui se cristalliserait en la perte d’une personne : Lacie. Ce même nom ayant inspiré Jack et Glen dans la composition d’une magnifique mélopée. Cette même mélopée ayant retenti le jour où Oz a été propulsé dans l’abysse, où il a découvert la fameuse tombe, ce même jour où tout a commencé pour notre héros. Non, Lacie est la source de la tragédie. Mais qui est-il réellement ? Ou qui est-elle ? Qui est le coupable entre Jack et Glen ?

Il ne fait aucun doute que l’origine exacte de cette mélodie aussi merveilleuse que tourmentée explique le nœud du problème, le nœud expliquant pourquoi toute cette catastrophe a eu lieu il y a cent ans et qui risque de provoquer un second désastre. A présent, Sablier, la ville abandonnée, est en réalité devenue un énorme bidonville que les dirigeants ne se foulent pas de cacher aux yeux de tous. L’accès à Sablier est strictement réglementé. Seuls les quatre ducs sont habilités à s’approcher du gouffre. Sinon il faut une autorisation spéciale du roi. Une ville où Pandora, les Baskerville et même les quatre ducs en ont fait un terrain d’expérimentation pour tester l’abysse ou d’en faire des zones ouvertes à la confrontation dans le but de libérer ou non l’âme de Glen. Mais qu’importe, à présent, la vérité se révélera à un moment donné ou un autre.
  
  
  
  
  
Lorsque ce jour arrivera, cela sonnera le glas d’une mélodie soit destructrice, soit appelant à une nouvelle ère. Mais le sang sera versé, soyez-en sûr. Pandora Hearts est une œuvre captivante, où son ambiance malsaine et son intrigue complexe et torturée ne cessent de nous mettre l’eau à la bouche. Il est vrai que Jun Mochizuki est parfois brouillonne dans la mise en place de ses révélations ou dans le déroulement de sa trame. Mais la profondeur est là et recherchée, les personnages sont compliqués et angoissés. Des protagonistes tout simplement de haute volée, qui ne peuvent laisser indifférent. Et le résultat est réussi. La complainte retentit dans nos tympans, nous faisant frissonner, nous faisant jouir, nous transportant. Le vice appelle au vice, le crime appelle au crime. Nous sommes tout autant enchaînés et malmenés que les personnages. Que la symphonie nous ensorcelle et nous condamne. Amen.
  
  
  

© Jun Mochizuki / SQUARE ENIX CO. LTD.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News