Dossier manga - Nozokiana

Reader Rating 17.50 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 13 November 2015


Avant-propos


Pour traiter certains éléments de la série, ce dossier n'évitera certains spoils d'événements majeurs. Soyez en avertis.

Par ailleurs, la série ayant un contenu érotique et étant déconseillé aux moins de 16 ans, il en est de même pour ce dossier.


Un jeu bien coquin...



La règle du jeu


Tout juste arrivé à Tokyo pour poursuivre ses études, Tatsuhiko Kido emménage dans un petit studio en apparence bien sous tous rapports, à ceci près qu'un petit trou, de la taille d'un oeil, le relie au studio voisin.

En y glissant un oeil, le jeune homme surprend dans une position embarrassante sa voisine, Emiru Ikuno.

Pensant bien faire en tenant informée la demoiselle, le jeune homme se voit adresser par celle-ci une bien étrange proposition : s'épier l'un l'autre à travers le trou. Le lundi, le mercredi et le vendredi pour lui, le mardi, le jeudi et le samedi pour elle, et repos le dimanche. Dehors, aucun d'eux n'en parle jamais. Tatsuhiko, droit, aimerait bien refuser, mais il ne le peut pas vraiment, car sa voisine le fait chanter avec une photo embarrassante !

Sur la base d'un petit chantage, le trop gentil Tatsuhiko se voit mal refuser cette offre qu'il a du mal à encore admettre totalement...



Un jeu à succès au Japon...


Nozokiana (ノ・ゾ・キ・ア・ナ -  NO.ZO.KI.A.NA ) voit le jour le 23 janvier 2009 chez Shôgakukan dans le magazine numérique bimensuel MobaMan, prévu pour les smartphones. Plutôt inclassable, ce magazine reste néanmoins orienté pour un public adultes avec une dominance de titres ecchi/érotiques. Nozokiana est le premier représentant de ce magazine en France, et est toujours le seul à ce jour.
L'oeuvre connaît rapidement un certain succès qui ne fait que s'agrandir, si bien qu'en été 2012, après 100 chapitres publiés, elle comptait pas moins de 30 millions de chapitres vendus au Japon en numérique (soit une moyenne de 300 000 ventes par chapitres).
Elle tire sa révérence en février 2013 avec son 117ème chapitre.

L'édition japonaise en volumes reliés est elle aussi assurée par Shôgakukan et démarre avec la sortie du tome 1 le 30 novembre 2009, pour s'achever au volume 13 le 28 février 2013. Puis entre janvier 2013 et avril 2014, la série ressort dans une nouvelle édition en couleur.
Là aussi, le succès est au rendez-vous avec 3 millions d'exemplaires vendus des 13 tomes.
La série s'offre également trois apparitions dans le top hebdomadaire des ventes Oricon : en mars-avril 2011 (30ème avec le tome 7), en février 2012 (14ème avec le tome 10), et en mai-juin 2012 (15ème avec le tome 11).



… et tout aussi chaud en France


Nozokiana débarque en France le 13 septembre 2012 en tant que premier (et à ce jour toujours le seul) manga érotique des éditions Kurokawa. Les 13 tomes connaissent un rythme de parution assez régulier, d'abord d'un tome tous les deux mois, puis tous les trois, et enfin tous les 4 mois pour les deux derniers opus. Au final, la conclusion arrive dans notre langue le 10 septembre 2015.

Quand on est un éditeur n'ayant jamais mis les pieds dans l'érotisme auparavant, le premier essai peut donner tout ou rien voire mettre à mal une réputation d'éditeur tout public. Ainsi, pour mettre toutes les chances de son côté, Kurokawa a choisi de jouer le jeu du mystère et du coquin raffiné en présentant la série comme une sorte de huis-clos ou de thriller érotique (nous y reviendrons plus tard), en ciblant les lieux où la promouvoir et, surtout, en concevant ses propres couvertures mettant à chaque fois en avant une Emiru au minois désirable, cachant ses courbes sous un symbolique trou de serrure. Pour voir le reste, il vous suffit alors de suivre le « déshabillez-moi » présent sur chaque tome et de soulever la jaquette... Un petit jeu coquin qui donne le ton ! Les illustrations colorées et chaleureuses des jaquettes japonaises, elles, se retrouvent tout de même sur les rabats de couverture.
Une chose est sûre : cette communication astucieuse semble avoir bien fonctionné puisque la série a trouvé facilement son public, et les couvertures made in Kurokawa ont même été reprises par Kazé pour l'édition allemande !

Pour le reste, Kurokawa livre une édition française de fort bonne facture, bien imprimée sur un papier souple et suffisamment épais, avec des onomatopées intégralement traduites et bien incrustées grâce à des choix de polices avisés, et une traduction efficace signée Satoko Fujimoto (également traductrice sur Magi, Inazuma Eleven, Neuro et beaucoup d'autres séries).



Les règles alternatives


Fort de son succès, Nozokiana a connu en février 2013 une adaptation animée sous la forme d'un OAV qui a été vendu avec l'édition collector du tome 13 japonais du manga. En mai 2013 et toujours au Japon, cet OAV est ensuite sorti en Blu-ray avec des scènes supplémentaires. Elle a été réalisée par Katsuhiko Nishijima.

Un manga spin-off nommé Nozo x Kimi a également démarré dans le magazine Shōnen Sunday Super en 2012. Le premier volume relié est sorti au Japon le 28 septembre 2012, en même temps que le douzième tome de Nozokiana. Ce spin-off s'est terminé en juin 2015 avec la sortie de son huitième volume.
Ici, on suit les aventures de Nozomi et Kimio, deux adolescents. Lorsque Kimio se retrouve malgré lui dans le vestiaire des filles et se cache dans le casier de Nozomi pour ne pas être repéré, celle-ci le remarque mais choisit de ne pas le dénoncer... à condition qu'il accepte de participer à des sessions où ils se déshabillent pour confronter leur corps à la nudité et à l'excitation...
A ce jour inédit en France, ce spin-off a été licencié en Allemagne par Kazé.



Nozo x Kimi a lui aussi connu au Japon une adaptation animée sous la forme d'une série d'OAV. Le premier épisode est sorti le 12 août 2014 avec l'édition limitée du tome 4 le deuxième le 14 novembre 2014 avec l'édition limitée du volume 5, et le troisième le 16 février 2015 avec l'édition limitée du tome 6.

Un film live a également vu le jour en 2014. Sorti sur les écrans japonais le 28 juin 2014 puis en DVD le 2 juillet 2014, ce long métrage co-réalisé par Ataru Ueda et Tsukuda Kensuke, affiche dans le rôle de Kido le jeune acteur Kanno Atsumi, dans celui d'Emiru la gravure idol Ikeda Chocolat, et dans celui de Yuri l'idol Itou Kurenai.
Il existe également un "Episode 0" de ce film, qui nous fait découvrir les deux protagonistes avant leur premier contact via le trou entre leur deux cloisons.



Enfin, côté produits dérivés, notons la sortie en décembre 2013 d'une seule et unique figurine, qui est évidemment à l'effigie de la belle Emiru. Conçue par le médiocre fabricant X-Plus, elle s'avère décevante dans sa finition et, au final, est très dispensable.



L'instigateur du jeu


Wakoh Honna (ou Wakou, Wakô) est un tout jeune auteur qui a débuté en 2009 et que l'on ne connaît, pour l'instant, que pour Nozokiana et Nozo x Kimi.


Les participants



Tatsuhiko Kido :



Etudiant né un 22 février, il apparaît comme un jeune garçon plutôt classique : ni laid ni trop beau, mais ayant pour lui une une gentillese, une sincérité est une incapacité à duper les autres qui font sans doute une partie de son charme... mais sont aussi l'une de ses faiblesses. Et Emiru sera la première à en profiter...


Emiru Ikuno :



Née un 3 mars, elle est étudiante dans la même université que Kido et est également sa voisine. Elle impose à son voisin un jeu de voyeurisme aussi bizarre qu'excitant, laissant deviner chez elle un intérêt pour les choses érotiques... Mais que cache en réalité cet intérêt ? La jolie Ikuno est-elle vraiment ce qu'elle paraît ? Son nom est un jeu de mots en rapport direct avec le thème de la série : nous pourrions traduite « miru » par « voir » et « iku » par « jouissance »...


Yuri Kotobiki :



Etudiante née un 11 juin, elle se caractérise par un caractère vif et positif, mais également par un physique qui laisse nombre d'étudiants rêveurs : une taille de guêpe couplée à une poitrine très généreuse. Elle plaît à beaucoup de monde, mais c'est sur le si gentil Tatsu qu'elle jette son dévolu, finissant par devenir sa petite amie. Elle adore son copain et n'hésite pas à lui sauter dessus en semaine, d'autant qu'elle ne peut le voir le weekend à cause d'un père très strict. Mais peut-être cache-t-elle, elle aussi, un sombre secret...


Yoneyama :



Ce jeune homme est le meilleur ami de Kido. Il traîne souvent avec ce dernier et Makiko. D'un naturel plutôt insouciant et un brin pervers, c'est un garçon gentil mais maladroit, chez qui le désir d'avoir une petite amie pourrait faire commettre quelques erreurs.


Makiko Terakado :



Née un 17 juillet, cette camarade de classe de Kido et d'Emiru possède un caractère très joyeux et franc... qui pourrait bien finir par laisser entrevoir des sentiments douloureux pour l'une de ses amies.


Makoto Horii :



Jeune homme plutôt sûr de lui, il possède une petite amie ravissante en la personne de Nanami Nomiya, mais il a des vues sur Emiru qui risquent fort de lui faire commettre le pire...


Shôko Honnami :



L'une des enseignantes de Kido, proche de la trentaine. C'est une professeure appliquée, a priori sans histoire, mais que Kido et Emiru croiseront un jour en larmes...


Tamako Naruse :



Cette mignonne et sportive demoiselle née un 23 novembre est une amie d'enfance de Tatsuhiko. Elle entretient avec lui une relation plutôt ambiguë...


Chisato Komori :



Cette jeune fille née un 19 avril plaît énormément aux garçons grâce à sa beauté à laquelle se mêlent une certaine naïveté et une innocence presque enfantine... Mais est-elle réellement ainsi ?


Nao Kajiwara :



Cette jeune femme de 26 ans, franche et naturelle, pose comme modèle nue pour gagner sa vie, en attendant de pouvoir elle-même devenir peintre un jour. Bien qu'elle possède ses propres problèmes amoureux, elle sera d'un grand soutien pour Tatsuhiko lorsqu'il connaîtra la pire des désillusions.


Madoka Watari :



Née un 22 novembre, Madoka est une jeune femme plutôt mignonne, mais surtout très introvertie, si bien qu'elle a un mal fou à être appréciée des autres. Mais elle possède de grands rêves d'amour, et finit alors par s'intéresser sincèrement au gentil Kido quand celui-ci lui vient en aide.


Shirô Mochizuki :



Camarade de classe et ami de Madoka dans son école de design, ce jeune homme fortuné a toujours eu du mal à avoir des amis, à l'exception de Rie avec laquelle il entretient une relation purement sexuelle depuis l'époque du lycée. Mais comme pour d'autres, le charme d'Emiru risque d'avoir des conséquences inquiétantes sur son comportement...


Rie Ueda :



Camarade de classe de Madoka et partenaire sexuelle de Shirô, Rie est une jeune femme en apparence insouciante et fêtarde, mais ne croyant absolument pas en l'amour pour des raisons personnelles. Pire, cela provoque en elle un profond désir de briser les couples heureux autour d'elle, pour des conséquences parfois terribles...
  
  
  


© 2009 Wakoh Honna/ Shogakukan Inc.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News