Nadia, le secret de l'eau bleue - Actualité manga
Dossier manga - Nadia, le secret de l'eau bleue
Sommaire

Publié le Vendredi, 29 August 2014


Le tourbillon de la vie

    

Amour et légèreté

    
En marge des préoccupations guerrières, Nadia, le secret de l'eau bleue est un voyage entraînant, porté par des personnages empreints pour certains d'une grande légèreté. Plusieurs personnages ont avant tout une vocation comique : c'est le cas de King, la mascotte de la série aux mimiques facétieuses, ayant souvent des attitudes très humaines. Il formera rapidement un duo comique avec la petite Marie, en étant la victime de ses jeux plus ou moins innocents. Mais l'équipe consacrée principalement au rire reste Grandis et ses sbires, sorte de Team Rocket avant l'heure, revenant sans cesse pour poursuivre l'héroïne malgré leurs échecs successifs. Le trio évoluera cependant au fil de la série en changeant de camp, permettant à chacun d'entre eux de s'affirmer dans un registre différent. Grandis reste cependant la plus prédominante par son franc-parler et ses attitudes provocantes. D'ailleurs, comme toutes les productions du studio Gainax, nous n'échapperons pas à un brin de fan-service, qui reste cependant encore très léger. Enfin, l'humour passe aussi par la relation très houleuse entre Jean et Nadia, souvent pleine de quiproquos et de désaccords, d'autant que la demoiselle a tendance à s'emporter facilement !
    
La relation entre Jean et Nadia, au cœur de la série, est d'ailleurs une représentation parfaite du premier amour : si Jean s'éprend immédiatement de la demoiselle, Nadia a quant à elle bien plus de mal à appréhender ses sentiments. Sa quête reste prédominante mais, surtout, elle se méfie naturellement des gens et elle a du mal à s'ouvrir aux autres. Pourtant, ses sautes d'humeur trahissent le trouble que suscite en elle le jeune havrais. Nous suivrons ainsi l'évolution de cette relation, des premières preuves d'amour jusqu'au premier baiser, avant d'arriver à mettre un nom sur ce sentiment. 
     
    
   
      
Mais la romance entre nos deux protagonistes n'est qu'un des visages de l'amour, la série nous en présentant plusieurs via les autres personnages. Nous avons Grandis, l'amoureuse passionnée, qui donne tout jusqu'à se brûler les ailes, et ce malgré les déceptions d'hier. En opposition, Electra noue une relation plus tumultueuse avec le capitaine Nemo, n'oubliant pas les blessures et les fautes passées. Hanson et Sanson jouent également aux pôles opposées, entre le timide mal dans sa peau et le bourreau des cœurs surs de lui. Pourtant, tous deux sont fidèles à la même femme depuis des années, non pas dans un sentiment amoureux, mais plutôt de dévotion. 
   
L'Amour est donc un thème prédominant de la série, au même titre que la Science, et contribue à rendre les personnages plus profonds, plus attachants. D'ailleurs, lorsque les révélations d'un passé oublié viennent balayer les certitudes de nos protagonistes, c'est à ce sentiment qu'ils pourront se rattacher. 
   
    

Portés par le courant

   
Comme bon nombre d’œuvres destinés à un jeune public, Nadia, le secret de l'eau bleue fait partie du registre du voyage initiatique. Les nombreuses aventures et épreuves que traverseront nos héros les amèneront à mûrir, à passer vers l'âge adulte en prenant conscience du monde qui les entoure. 
   
Ce voyage passe évidemment par l'acceptation de la Mort. Dans la série, il y a assez peu de décès à déplorer au fil de l'aventure (du moins du côté des « gentils »), mais Jean et Nadia devront affronter ce traumatisme à plusieurs reprises, de manière graduelle. Cela commence d'abord à l'arrivée de nos deux héros sur une île dont les habitants furent décimés par Neo-Atlantis. Ils découvriront ainsi plusieurs corps ainsi qu'une rescapée, Marie, à qui il faudra apprendre la triste nouvelle concernant sa famille. On ressent alors leur détresse pour parvenir à mettre des mots sur cette émotion qui les surpasse, pour expliquer à la petite fille que ses parents ne reviendront plus. Quelques épisodes plus tard, le capitaine Nemo achèvera un soldat ennemi sous les yeux de Nadia, qui aura bien du mal à accepter ce geste. Mais c'est surtout à l'épisode 15 que nos héros seront le plus profondément meurtris, lors du sacrifice d'un des membres de l'équipage du Nautilus avec qui ils ont pu tisser des liens. Ils appréhenderont ainsi leur impuissance et l'atrocité du conflit dans lequel ils ont été entraînés, bien malgré eux. 
     
     
     
   
En prenant acte de cette fatalité, l'innocence juvénile s'estompe. Jean, optimiste dans l'âme, prendra ainsi conscience de l'atrocité du monde, et de ce que la technologie peut entraîner si elle tombe entre de mauvaises mains. Nadia, au contraire, a toujours été plus méfiante, mais apprendra au fil de la série à accepter les visions différentes de la sienne, et comprendra que l'on a tous besoin les uns des autres. Repoussant souvent l'aide de Jean pour des raisons touchant à ses propres convictions, la jeune femme devra commencer à faire des compromis pour survivre, à accepter la main tendue, pour finalement s'abandonner dans les bras de son chevalier servant. 
     
Nos deux héros sont également motivés dans ce périple par une quête respective. Pourtant, il arrive que la vie ne fasse pas de cadeau, malgré tous les espoirs que l'on peut produire. Si Jean recherche son père disparu en mer, il sait intérieurement que cette poursuite à peu de chances d'aboutir à une nouvelle réjouissante. Quant à Nadia, la vérité sur ses origines pourrait remettre en cause toutes ses convictions intérieures. Cependant, ce voyage leur permet aussi de se forger de nouvelles sources de motivation, via les liens qu'ils ont créé autour d'eux : avoir des choses à protéger, s'affirmer en tant que personne propre, aspirer au bonheur dans un monde en paix. 
   

© by NHK / Gainax

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News