Dossier manga - Mushishi

Reader Rating 18 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 16 September 2010


Graphisme et édition

 
Sans aucun doute, le graphisme de Yuki Urushibara est un élément essentiel du charme de Mushishi. Crayonné et contemplatif, il rappelle un peu celui de Kei Toume, et est parfaitement adapté pour nous entraîner dans l’univers qu’elle nous dépeint. Les personnages semblent tous se ressembler, mais on parvient pourtant à les distinguer d’une histoire à l’autre, ce qui est assez impressionnant. Le trait de la mangaka est ainsi parfaitement adapté pour les scènes naturelles et les scènes plus sombres, et la lecture de Mushishi est ainsi un vrai plaisir.
 
Du côté de l’édition, Kana nous propose une très bonne copie. La traduction est plutôt fluide et agréable, l’impression est bonne, et surtout, les pages couleurs de la version originale sont conservées, ce qui est un vrai bonheur, car la colorisation rend très bien dans le cadre de Mushishi. Et les bonus de l’auteure sont toujours très appréciables pour mieux comprendre l’intention derrière un chapitre.
 

Adaptions

 
L'anime
Du côté des adaptations, on note tout d'abord l’existence d’une série animée reprenant le manga, réalisé par les studios Marvelous et Artland, sous la direction de Hiroshi Nagahama. Ses vingt-six épisodes, premièrement diffusés sur Fuji Tv à partir d'octobre 2005, suivent fidèlement la trame du manga, chaque épisode correspondant à une histoire indépendante du périple de Ginko. Seul leur ordre a été modifié.
La série sera disponible en France à partir de septembre 2012, dans deux coffrets comptant treize épisodes chacun. Une intégrale devrait à son tour voir le jour ultérieurement.
  
  
   
   
Le film live
Parmi les adaptations, on retiendra surtout le film live sorti en mars 2007 sur les écrans nippons, du fait qu'il soit dirigé par Katsuhiro Otomo en personne, un grand nom de l’animation mondialement connu pour son Akira. L'acteur vedette Joe Odagiri est sélectionné pour incarner Ginko, qui découvre dans ce film une jeune fille capable de donner vie à ses dessins. Le film a notamment été présenté en avant première à La Mostra de Venise, mais reste encore inédit en France.
   
     
     
        

Conclusion

 
Au final, Mushishi est un titre à lire et à vivre, pour se faire sa propre idée et réellement comprendre l’impact du titre. Il est difficile en fait de vraiment faire passer les sentiments ressentis à la lecture. Jouant beaucoup sur le ressenti, un peu de nostalgie et de regret des jours bénis où l’homme était plus proche de la terre, il ne se fait pas moralisateur non plus, et se conçoit davantage comme le reflet de la passion de l’auteure ainsi qu’une sensibilisation aux merveilles naturelles qui nous entourent. Et cet enthousiasme est capable de nous toucher tout particulièrement et nous emporte dans son monde, et peut éveiller en nous certains souvenirs.
 
Yuki Urishibara ne nous dépeint un portrait idéalisé de la nature, ou ne cherche aucunement à nous faire la morale. Elle s’attache simplement à nous conter une histoire, et à nous émerveiller, à nous faire retrouver l’enthousiasme face aux merveilles naturelles, sans jamais chercher à voiler la réalité, c’est-à-dire que nous sommes tous, humains comme les autres espèces vivantes, une partie des éléments qui constituent notre monde. 
Rien de plus, rien de moins.
   

     
    
Dossier réalisé par Sorrow
Mise en ligne le 16/09/2010.
Mise à jour le 12/09/2012.
   
   
Fiche de la série: Mushishi
Fiche de la série VO: Mushishi vo
Fiche de l'auteur: Yuki Urushibara

MUSHISHI © 2000 Yuki Urushibara / KODANSHA Ltd.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News