Dossier manga - Magdala - Alchemist Path
Sommaire

Publié le Vendredi, 09 Février 2018


Présentation


L'histoire


Dans un monde ancien, où les hommes cherchent à élargir leurs conquêtes par la découverte de nouvelles techniques, l'alchimiste Kûsla se voit jugé pour profanation après avoir brûlé les os d'un saint... mais plutôt que de le condamner, on lui propose un marché : mettre ses compétences au service de l’ordre des Chevaliers de Claudius, auquel cas les charges retenues contre lui seront abandonnées. Rejoignant un autre alchimiste du nom de Weyland dans la ville de Gulbetti, le jeune homme ne tarde pas à faire la connaissance d'Ul Fénésis, une jeune religieuse qui a pour mission de les surveiller tous les deux. Mais cette dernière semble cacher quelque chose... Qui est-elle vraiment ? Quel est son but réel ? Ces premières interrogations les mettront bientôt sur la piste de Magdala...


La genèse du projet


A l'origine, le light novel

C'est en 2012 qu'Isuna Hasekura, romancier devenu très populaire depuis quelques années grâce au grand succès de Spice & Wolf, lance la série de romans Magdala de Nemure chez l'éditeur ASCII Mediaworks.

Illustré par Tetsuhiro Nabeshima, ce light novel compte à ce jour 8 volumes au Japon, et est inédit en France.



L'adaptation en manga

Magdala de Nemure connaît dès 2013 une adaptation en manga, lancée dans le magazine Young Ace de Kadokawa, et dessinée par Aco Arisaka. Celle-ci s'achève au Japon au printemps 2015 après 21 chapitres. La série est compilée en 4 volumes reliés qui sont sortis respectivement en septembre 2013, février 2014, octobre 2014 et juin 2015.

C'est uniquement par le biais de ce court manga que l'on connaît la saga Magdala en France: ce sont les éditions Ototo qui, fortes du succès de Spice & Wolf, choisissent de le publier sous le nom Magdala – Alchemist Path. Annoncé en mars 2014 par l'éditeur, le manga voit ses volumes paraître dans notre langue entre juillet 2014 et septembre 2015.

Par ailleurs, Ototo nous offre une très belle édition, avec un papier bien épais tout en restant assez souple, une très bonne impression, une traduction soignée de Nicolas Pujol, et des pages couleurs au début de chaque volume (4 pages pour les trois premiers tomes, et deux pour le dernier).

Notez bien que ce manga étant le seul volet de la saga Magdala sorti en France, ce dossier traite uniquement de celui-ci.



Le spin-off

En 2014-2015, Magdala connaît un spin-off : Shôjo wa Shoka no Umi de Nemuru, d'abord en un manga en 2 tomes dessiné par Suiren Matsukaze et publié dans le magazine Comic Dengeki Daioh d'ASCII Mediaworks, puis en un roman écrit par Hasekura lui-même et également illustré par Suiren Matsukaze.

Inédit en France, ce spin-off suit de tout autres personnages.



Principaux personnages


Kûsla



Alchimiste accusé de profanation et se retrouvant contraint de travailler pour l'Ordre des Chevaliers, ce jeune homme à l'esprit avisé poursuit néanmoins son propre rêve. Il peut paraître assez égoïste, mais il pourrait changer au contact d'Ul.


Ul Fénésis



Une jeune et mignonne religieuse qui a pour mission de surveiller Kûsla et Weyland. Mais il semblerait bien qu'au-delà de cette mission, elle cache quelques secrets et poursuive d'autres objectifs...


Weyland



Alchimiste de son état, vieille connaissance de Kûsla, et collaborateur de ce dernier dans l'intrigue de Magdala. C'est un homme assez franc et qui n'hésite pas à paraître rustre.


Irène



Dirigeante de la guilde des forgerons de Gulbetti, cette jeune femme rousse aux beaux traits possède néanmoins un caractère fort, au point de refuser de révéler ses secrets. Pourtant, il semblerait qu'elle connaisse les méthodes de fabrication du mythique acier de Damas...


Les différents auteurs


Isuna Hasekura, le romancier d'origine

Né à Chiba le 27 décembre 1982, Isuna Hasekura a étudié à l'Université Rikkyô.

Sa carrière démarre fort avec, dès 2005, le début du light novel qui l'a rendu célèbre : le succès Ookami to Koushinryou / Spice & Wolf. Grâce à cette série de romans, il remporte dès 2005 le Prix d'argent du Dengeki Novel Prize. Adapté en anime à succès mais aussi en manga, Spice & Wolf fait toujours pas de lui aujourd'hui, l'oeuvre ayant droit à des suites/spin-off. L'oeuvre a également eu droit à son artbook. En France, le light novel est disponible aux éditions Ofelbe, le manga et l'artbook chez Ototo, et l'anime chez Black Box.



Spice & Wolf a beau occuper la vie de Hasekura depuis les débuts de sa carrière, l'écrivain ne s'arrête pas là. On lui doit en 2009 le scénario du manga en 3 tomes Billionaire Girl dessiné par Asuka Katsura, à partir de 2012 le light novel Magdala, en 2014 le scénario du spin-off manga de Magdala Shoujo wa Shoka no Umi de Nemuru qu'il adapte ensuite lui-même en roman en 2015, le scénario du visual novel en 3 parties World End Economica en 2014-2015, et enfin l'histoire du jeu en réalité virtuelle Project LUX en 2017.



Tetsuhiro Nabeshima, l'illustrateur des romans et donc character designer d'origine

Né le 3 février 1986 dans la préfecture de Yamaguchi, Tetsuhiro Nabeshima démarre sa carrière en 2010, tout d'abord dans le domaine du jeu vidéo en travaillant sur le character design et l'aspect artistique de plusieurs volets de la saga de visual novels Sengoku Hime.

Son premier travail d'illustrateur pour un light novel arrive en cette même année 2010 avec Inu to Hasami wa Tsukaiyou, (Dog & Scissors), une série de romans de Shunsuke Sarai qui a connu une adaptation animée en 2013 ainsi qu'un manga. Il poursuit dans cette voie en signant les illustrations des light novels Magdala (à partir de 2012), de Kyoukai Meikyuu to Ikai no Majutsushi / Boundary Labyrinth and the Foreign Magician d'Eiji Onosaki (à partir de 2015), et Ore no Ie ga Maryoku Spot Datta Ken ~Sun de Iru Dake de Sekai Saikyou~ / My House is a Magic Power Spot - Just by Living there I Become the Strongest in the World de Shiroichi Amaui (là aussi à partir de 2015).

Il vit aujourd'hui à Saitama.

Il est assez actif sur internet :
Son site personnel
Son compte twitter
Sa page pixiv



Aco Arisaka, la mangaka

Née un 16 novembre à Saitama, Aco (ou Ako) Arisaka a démarré sa carrière de mangaka en 2013, en signant une histoire courte dans une anthologie de Kagerou Days (Kagerou Days - Koushiki Anthology Comic – Downer). La même année, elle signe les illustrations du roman Yume Nikki, et démarre sa première série : la version manga de Magdala qui s'achève en 2015.

Dans la foulée de la fin de Magdala, on la retrouve dès 2015 sur trois projets. Tout d'abord sur une anthologie autour de Shirobako (Shirobako White Summer Official Compilation Book), et ensuite sur deux mangas basés sur des albums du groupe japonais Sound Horizon : le manga en 2 tomes Vanishing Starlight, et le manga en 3 volumes Nein - 9th Story  (sur lequel plusieurs artistes ont collaboré). Ces mangas se sont tous les deux achevés en été 2017.

Notons qu'elle a également travaillé en 2017 sur le character design de la série Kado - the Right Answer, et qu'elle a sorti en juillet 2017 un artbook sur l'oeuvre.

Elle vit actuellement à Sendai, dans la préfecture de Miyagi.

Sa page pixiv
Son tumblr
Son compte twitter
  

  
  
  


MAGDALA DE NEMURE © Isuna HASEKURA / Aco ARISAKA / Tetsuhiro NABESHIMA by KADOKAWA SHOTEN

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News