L'échec, ou quand on nous apprend qu'échouer n'est pas synonyme de fatalité - Actualité manga
Dossier manga - L'échec, ou quand on nous apprend qu'échouer n'est pas synonyme de fatalité

Reader Rating 19.50 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 29 November 2019


Heartbroken Chocolatier ou quand la passion ne suffit pas


Bon, il aurait été presque criminel de ne pas évoquer une des séries de Setona Mizushiro dans ce dossier. A croire qu'elle aime maltraiter ses personnages cette petite joueuse ! Et quoi de mieux que de prendre la série qui représente le plus cette notion « d'échec ».





Petit rappel pour ceux qui ne connaîtraient pas cette série : Heartbroken Chocolatier nous raconte l'histoire d'amour à sens unique de Sohta envers Saeko, sa senpai au lycée. Sachant que la jeune femme adore le chocolat, il prendra les décisions les plus insensées pour la contenter, jusqu'à partir sur un coup de tête à Paris.

Alors si cette série se trouve dans ce dossier, je pense que vous devinerez assez facilement la fin : en effet, Sohta et Saeko ne finiront pas ensemble. Difficile d'ailleurs de savoir ce que ressentait vraiment Saeko pour son chocolatier dédié. Cette fin nous laisserait d'ailleurs un goût amer dans la bouche, contrebalancé avec la nouvelle idylle de Sohta. En effet, celui-ci était devenu le « sex-friend » d'une mannequin, Elena Kato, une jeune femme qui vivait un amour à sens unique et qui se sentira tout de suite proche de Sohta. Ils deviendront rapidement bons amis, puis confidents. Connaissant chacun les plus noirs secrets de l'autre, une relation de confiance se nouera entre eux, et à un moment Sohta envisagera de mettre ses sentiments pour Saeko de côté et considérer vraiment Elena comme sa petite amie. Mais à ce moment-là, tout s'emballera : Saeko débarquera dans sa chocolaterie, alors qu'elle s'est enfuie de chez elle, et ils vivront plusieurs jours de félicité, au détriment d'Elena. Mais tout cela ne durera pas. Plutôt qu'une idylle passionnelle, Saeko choisira la stabilité d'une vie bien rangée, malgré ce que ça implique (un mari condescendant et parfois violent). A mon avis, pour Saeko, Sohta représentait un peu ce mythe du prince charmant qui nous dédie tout son être, une histoire que l'on veut toutes vivre un jour mais qui ne nous convient quasiment jamais dans la réalité, pour diverses raisons. Une énorme désillusion pour Sohta qui pensait enfin vivre dans son rêve, et qui reviendra brutalement à la réalité. Pour les deux le rêve n'aura duré qu'un temps, il deviendra sans doute un souvenir impérissable, mais rien de plus. Une triste fin, mais qui était inéluctable. Une relation aussi déséquilibrée était-elle vraiment envisageable ? Saeko n'avait-elle pas déjà trop avancé de son côté pour que le retour au Japon de Sohta et sa dévotion aient véritablement un impact ?





Il est clair en tout cas que Saeko aura eu une véritable influence sur les choix de vie de Sohta. Elle aura attisé sa créativité, aura créé un véritable petit génie, bien que totalement novice en relations humaines. C'est Elena qui finira par combler ce vide, pardonnant à Sohta de l'avoir abandonné lors de son anniversaire, non sans quelques conséquences. Leur relation sera un peu plus sur la réserve, chacun faisant attention à ne pas raviver les blessures récentes de l'autre. Et même si on voit Sohta présenter Elena à son père lors du mariage de sa sœur et d'Olivier, cette apparente « happy end » n'en est pas une. Le manga se terminera sur les larmes de Sohta. Des larmes amères, représentant sa douleur face à son amour qui sera à jamais à sens unique. Un amour qui l'a amené là où il est aujourd'hui. Un amour qui aura porté ses fruits à sa manière mais avec son lot de souffrance. Un amour qui l'a construit, qui représentait son chemin et qui, une fois terminé, l'aura laissé avec quelques repères malgré tout. Sa chocolaterie mais aussi Elena, dont il ira demander le pardon. Sa relation avec Elena est d'ailleurs tout le contraire de celle avec Saeko. Avec Elena, ils se parlent, se confient leurs plus noirs secrets, mais surtout ils sont loin d'une relation passionnelle donc moins destructrice. Elena représente pour Sohta une certaine forme de stabilité, et c'est avec elle qu'il ira de l'avant. Et bien que le début de leur relation ait été chaotique et dur pour Elena, on ne peut qu'espérer que le temps effacera sa douleur.





Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News