Japan Expo 2012 - Première partie - Actualité manga
Dossier manga - Japan Expo 2012 - Première partie

Note des lecteurs 19.50 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 20 Juillet 2012


Présentation

 
A moins d'avoir vécu sur la planète Mars ces dernières années, les fans de manga, d'animation et de culture japonaise en général n'ont pu ignorer l'arrivée annuelle de la Japan Expo au début du mois de juillet. Après une édition 2011 en demi-teinte au niveau des têtes d'affiche, ce salon majeur nous revenait en grande forme pour son treizième impact, avec une liste d'invités très prestigieux : Naoki Urasawa, Makoto Shinkai, le groupe Flow et bien d'autres donnaient rendez-vous à leur public dans ce lieu de pèlerinage qu'est devenu le Parc des Expositions de Villepinte.
   
Tandis que le salon a atteint la barre des 200 000 visiteurs l'année passée, cette édition semblait bien partie pour exploser ses propres records. Mais les grosses annonces ne font pas tout, encore faut-il que l'espace soit capable d'évoluer pour accueillir toujours plus de monde et offrir un contenu encore plus attractif. Alors, le pari a-t-il été rempli ? Retour sur ces quatre jours très animés, apportant leurs lots de surprises, bonnes comme mauvaises !
 
 
  
 
 

Attention à l'ouverture des portes !

  
Ce n'est plus un secret pour les habitués; qui dit Japan Expo dit engorgement de la ligne B du RER parisien en direction de Villepinte ! Néanmoins, plus les années passent et moins d'incidents sont signalés, preuve d'une certaine prise d'expérience de la gestion de la foule. Il fut ainsi plus aisé d'arriver et de repartir du Parc des Expositions, sans embouteillages majeurs. Du côté des files d'attente, aucun problème ne semble avoir été à déplorer, après les erreurs de priorité de l'année précédente. Notons toutefois le renforcement de la sécurité sur les lieux, se voulant souvent (trop ?) rigide, et la disparition du pass 3 jours au profit d'un unique billet pour la totalité de la durée du festival. N'oublions pas non plus la farandole de pass premium permettant essentiellement d'entrer plus rapidement dans le festival, en particulier pour aller décrocher des dédicaces le plus vite possible.
 
 

   
 
Deux évènements extérieurs au salon sont cependant venus jouer les trouble-fêtes. Tout d'abord, le temps qui a souvent décidé de faire ses caprices en fin d'après-midi, à l'heure des départs, arrosant les visiteurs d'une belle pluie passagère entre la sortie du complexe et l'entrée de la station du RER. Puis, il y eut la panne nationale du réseau Orange, survenue le vendredi après-midi et dont les répercussions se sont fait ressentir jusqu'au lendemain. Le problème est certes national, mais ses conséquences étaient bien fâcheuses dans la convention, en particulier pour les personnes se rencontrant "en vrai", ou bien ne serait-ce que pour se retrouver au milieu de la foule ! L'incident provoqua également un dysfonctionnement sur la plupart des terminaux de carte bancaire passant par le réseau, et certains exposants ont du se débrouiller par eux-mêmes pour trouver une solution. Il faut dire que nombreux sont les visiteurs ne pensant pas à prendre suffisamment de liquidités, comme l'atteste l'éternelle file d'attente à l'unique distributeur du festival...
    
 
 
 
     

Ne vous perdez pas en route !

 
Gardant la même superficie que les deux années précédentes, le festival se scinde une nouvelle fois avec le hall 5 pour accueillir la Japan Expo, et le hall 6 pour le Comic Con', tous deux communiquant directement. Néanmoins, chaque année apporte sont lot de remaniements dans la disposition. Du côté des changements heureux, nous noterons le déplacement de la "Scène Japan Expo" accueillant les conférences. Reléguée au fin fond du Comic Con' l'an dernier en subissant les nuisances sonores de l'espace Jeux Vidéo, cet espace fut cette fois placé avant l'accès à la scène principale, en restant cependant assez proche de la scène cosplay, également assez bruyante. Cependant, de grands rideaux noirs permettaient d'atténuer un peu les problèmes acoustiques.
   
 
 
 
 
L'autre bouleversement de cette année, qui nous aura laissé plus perplexe, est l'éclatement de l'espace dédiée aux fanzines. Anciennement disposés à côté du village des jeunes créateurs, les stands amateurs étaient cette fois divisés en deux parties, la première s'accrochant aux éditeurs, et l'autre, plus importante, en plein du milieu du Comic Con', malgré leurs productions majoritairement japonisantes. Une disposition très aléatoire dont on cherche encore la logique, d'autant que certains éditeurs (Booken, Editions Fei, ou encore Goodsmile Company côté figurines) se retrouvaient éloignés de leur espace dédié ! A moins que ce ne soient les jeux vidéo qui grignotent toujours plus d'espace chaque année ? Réelle évolution ou non, on s'étonne encore de voir qu'après autant d'années, la bonne formule ne soit pas encore trouvée.
     
Chaque année apporte également son lot de couacs, et la plus grande victime fut (pour changer) la scène principale, accusant de lourds retards dans sa programmation sur les deux dernières journées (entre quarante-cinq minutes et une heure). Cela n'a d'ailleurs pas manqué de susciter quelques huées dans l'assistance le dimanche en fin de journée, devant l'accumulation de problèmes techniques. Côté presse, si nous n'avons pas rencontré autant de déconvenues que l'an dernier dans la planification de nos interviews, nous noterons cependant la baisse de notre statut au fil des années, apportant quelques mauvaises surprises, comme l'impossibilité de se désaltérer dans l'espace réservé ! La SEFA nous aura ainsi donné l'impression de se reposer sur ses lauriers sans se soucier de l'interaction avec ses visiteurs, laissant ainsi les invités faire le show. Mais finalement, est-ce que cela aura suffi ? Rien n'est moins sûr, d'autant que pour la première fois, le festival a connu un frein dans sa progression, en semblant se stabiliser à un même nombre de visiteurs qu'en 2011....
  
 

© 2012 Manga-news.com

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News