Japan Expo 2012 - Deuxième partie - Actualité manga
Dossier manga - Japan Expo 2012 - Deuxième partie

Reader Rating 19 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 26 July 2012


Un coin d'archipel...

  
 
Faisant suite à notre visite des éditeurs de figurines, en grande partie japonais, nous vous proposons de continuer notre tour d'horizon des stands venant tous droits du pays du Soleil Levant. Qu'il s'agisse d'articles modernes importés, ou du rayonnement de la culture nippone dans son ensemble, la Japan Expo se voulait une nouvelle fois très riche, et l'hétérogénéité des stands folkloriques et contemporains permettait de garantir un certain équilibre dans l'attractivité des lieux. Préparez votre visa, et attention au décollage !

 

... entre modernité...


Notre tour d'horizon débute par les médias japonais une nouvelle fois présents pour l'occasion, en particulier NHK et Nico Nico Douga qui sont devenus des récurrents du salon, en diffusant même, pour le second, des émission en direct depuis l'évènement. Mais l'on notera cette année la participation de TMS. Situé en bordure de l'espace éditeurs, le groupe mettait en avant deux licences d'animation : le célèbre Lupin The Third, également connu chez nous sous le nom d'Edgar de la Cambriole, et le plus anecdotique Brave 10, dont la version papier est éditée en France chez Panini Manga. Un stand modeste, mais qui savait attirer l'œil de loin.
    
 
   
 

   
Pour le reste, nous retrouvions un espace de vente de produits importés assez similaire à celui de l'aile d'en face, à savoir le merchandising général (et souvent contrefait). Ces stands pouvaient donc assurer un certain gage de qualité, même s'il fallait rester vigilant sur les produits proposés. Artbooks, magazines, tenues de cosplay et autres figurines s'y étalaient, et certains articles se retrouvaient parfois bradés à prix d'or. Mais, à la surprise générale, le produit star de cette année était une paire d'oreilles de chat... Oui, mais Necomimi, c'est son petit nom, est censé réagir aux émotions et bouger en conséquence ! Véritable capteur ou pure arnaque, cela n'a pas empêché de voir le stand de Neurowear ne jamais désemplir de la convention.
  
   
   
     
 
  
   

... et tradition !

 
D'autres stands affichaient un contenu largement plus traditionnel, notamment ce nouvel habitué des lieux qu'est Miyakodori, proposant ses adorables maneki-neko et autres articles de décoration japonaise à un point de passage stratégique, non loin de l'exposition Urasawa. Pour le reste, l'espace Japon proposait une farandole de produits typiques, allant de la vaisselle traditionnelle aux yukatas, en passant par des éventails et même des tatamis !
 
 
  
    
 
N'oublions pas que la culture d'un pays se diffuse également au travers du goût ! Si les nombreux stands de restauration du Parc des Expositions n'ont jamais désemplis (malgré leurs tarifs exorbitants), certains visiteurs ont préféré vivre à l'heure japonaise même à l'heure du repas, et différents exposants avaient de quoi ravir leurs papilles. L'un d'entre eux proposait même une dégustation gratuite de curry aux passants... Comment résister ?
      
  
   
  
    
La zone proposait également de découvrir plus précisément les produits de chaque région de l'archipel nippon, tout comme l'an dernier, mais dans un espace bien plus réduit. Le sentiment d'être dans un "supermarché de la culture" s'est néanmoins estompé. En revanche, pour les plus intrigués par tout ce folklore, le salon accueillait également une véritable "office du tourisme", proposant même différentes suggestions pour préparer votre futur voyage vers le Japon. Ferez-vous le grand saut ?
    
 
  
 
    
La culture japonaise était une nouvelle fois représentée au travers de sa scène dédiée, toujours idéalement située et proposant un contenu original sans discontinuité. On aura cependant eu l'impression que les stands de découverte des arts et traditions nippons (comprenez : ceux à but non-mercantile) aient été un peu moins nombreux cette année. Le manque à gagner fut tout de même comblé par différentes expositions assez conséquentes, en particulier celle de Wabi-Sabi. Mais le tout était bien moins impressionnant que l'an dernier, les évènements de 2011 ayant sans doute poussé à une mise en avant plus conséquente.
   
 
   
   
  
  
     
Enfin, notons également la pléiade habituelle d'initiations aux arts martiaux, toujours très bien représentés avec quelques tatamis, même si, une fois encore, cette zone nous a semblé un peu plus discrète cette année. Toutefois, les jeux de plateau semblaient être d'avantage mis en avant, en particulier grâce à un stand de Go aux couleurs d'un certain Hikaru...
      
   
     
   
   
  
  

© 2012 Manga-news.com

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News