Histoire d'un couple - Actualité manga
Dossier manga - Histoire d'un couple
Sommaire

Publié le Vendredi, 19 June 2015


Les limites d'une nouvelle vie...


Mais tout aussi gratifiant ce retour à la terre puisse-t-il être, Yeon-Sik Hong est loin de la sublimer totalement, car la vie dans une campagne reculée peut avoir autant d'avantage et d'inconvénients que celle en ville. Et dès son départ, l'auteur s'interroge d'ailleurs sur ce qui l'attend réellement dans ce déménagement vers l'inconnu, et se demande évidemment s'il a pris une bonne et sage décision en plaquant tout ainsi et en emportant So-Mi avec lui dans cette décision.

« Pourquoi je pars d’ici ? J’ai passé trente ans de ma vie dans cette ville. Est-ce que je pars volontairement ?... »

Dans un premier temps, les choses semblent idéales, mais les deux époux vont rapidement se rendre compte des limites de leur nouvelle vie.

Le téléphone passe très mal. Les trajets jusqu'en ville, via les bus ou les taxis, durent au minimum 1h30 quand on a de la chance. Economiquement parlant, il faut se serrer la ceinture pour pouvoir s'acheter une moto, une voiture, ou tout simplement de la viande pour se faire un paisible, romantique et bucolique barbecue en pleine nature. Le couple a de plus en plus de mal à acheter de la nourriture et à payer ses factures. Bientôt, on lui coupe même le téléphone et l'indispensable accès internet...





Et au-delà de ça, il y a de nouvelles pressions.

Bientôt, So-Mi s'inquiète des bruits venant de dehors la nuit. Quant à Yeon-Sik, son éloignement de son éditeur et la beauté de la nature face à lui le rendent de moins en moins motivé pour concevoir des oeuvres de commande dont il n'est pas réellement le créateur. Lui qui aimerait dessiner une oeuvre plus personnelle, il se pose des questions. Tout plaquer pourrait avoir des retombées économiques critiques sur le couple...

Après un premier automne idyllique, mais déjà annonciateur de certaines limites, l'hiver que va ensuite vivre le couple sera le passage le plus rude, car au-delà du climat extrêmement sévère, la saison pousse Yeon-Sik dans ses faiblesses psychologiques. Il a de plus en plus envie de plaquer son éditeur, son sentiment de solitude et d'isolement s'accentue, il se demande ce qu'il fait là, il erre, et visuellement l'auteur rend tout ça à merveille, nous plongeant dans les tourments de son âme au fil de pages s'adonnant à quelques reprises à de simples métaphores bien choisies. Yeon-Sik se perd dans ses tourments, en arrive à se dire que cette montagne pourrait faire une belle tombe...

Ainsi suit-on pendant 570 pages la vie mouvementée du couple au fil de quelques saisons où ils découvrent d'autres merveilles et font face à d'autres problèmes, comme les randonneurs venant se garer chez eux et polluant sans grands états d'âme, ou les villageois parfois spéciaux, sans oublier le retour annoncé des propriétaires de la maison qu'ils louent...

Au bout du compte, on constate qu'un certain écart de comportement se creuse entre l'homme et son épouse. Si l'on voit que So-Mi s'accommode assez bien de cet  isolement, trouve du plaisir dans le jardinage et garde toujours le moral, on voit Yeon-Sik sombrer petit à petit, au point d'en tomber malade... Oui, la campagne profonde est d'une beauté apte à requinquer une vie. Mais elle peut aussi avoir de fortes limites si l'on n'y est pas suffisamment préparé...





... mais un renouveau salvateur



Et pourtant, à plus d'une reprise, c'est ce cadre sauvage et isolé, pourtant provocateur de la dépression de Yeon-Sik, qui finit par le revigorer. Quand il manque de dépérir dans ce rude hiver, il ne lui faut pourtant qu'une vision magnifique, celle du soleil se levant sur la neige, pour retrouver ses esprits. La riche nature, parfois moteur des angoisses est aussi celle qui les fait disparaître.

Mais elle est loin d'être le seul facteur bénéfique : aux côtés de Yeon-Sik, il y a la présence et le soutien essentiels de celle qui vit tout avec lui, son épouse, So-Mi.
Constamment, et sans que ce soit forcément toujours dit franchement, on ressent bien toute l'importance qu'a l'épouse pour son mari. Elle affronte avec lui toutes les épreuves, puisqu'elle est dans la même situation que lui, et elle partage à ses côtés autant les moments d'angoisse et de déprime que les joies. Mais avec son caractère naturellement enthousiaste et optimiste, So-Mi s'avère un peu différente de son mari et lui apporte sans forcer le soutien dont il a besoin.

Mais les choses fonctionnent aussi dans l'autre sens. Les travaux de commande de Yeon-Sik ont beau ne lui rapporter qu'une maigre pitance, il ne veut surtout pas que So-Mi se préoccupe de l'argent, pour qu'elle puisse se consacrer à ses projets personnels et progresser dans son désir de concevoir des albums jeunesse sans s'inquiéter de rien. Si elle peut conserver son enthousiasme, c'est bien parce que son époux, lui aussi, la préserver du mieux qu'il peut, d'autant que c'est lui qui l'a amenée là.





Malgré quelques inévitables disputes, le couple est solide et ressort de cette épreuve plus soudé que jamais, car dans ce cadre où ils sont quasiment seuls tous les deux et livrés à eux-mêmes, c'est d'abord sur eux qu'ils doivent compter. La plus belle leçon du livre réside peut-être dans ce rapport intime essentiel entre nos deux personnages principaux. Après tout, le livre ne s'appelle pas Histoire d'un couple pour rien.
  
  
  

© by HONG Yeon-Sik

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News