Healer - Actualité manga
Dossier manga - Healer
Sommaire

Publié le Vendredi, 03 Août 2018


Introduction

  
Il est difficile d'être objectif sur les séries qui ont bercés notre enfance. On a tous adoré regarder des séries, des émissions qu'aujourd'hui on regarderai avec un petit sourire gêné en se disant "ce n'est pas vrai, je n'ai pas pu regarder ce truc quand j'avais (insérer âge) ». C'est la même chose quand on se met à lire/regarder un genre totalement nouveau. Par exemple, quand on a été abreuvé toutes notre jeunesse par des séries occidentales, difficile de se mettre aux séries asiatiques qui ont des codes assez différents, notamment sur le jeu d'acteur ou la mise en scène. Il faut donc avoir l'esprit ouvert et accepter les codes qu'on nous présente. Ainsi, c'est la porte ouverte à un nouveau monde pleins de richesses. Pour ma part, sachez que j'ai commencé à regarder des dramas en l'an sacré de 2012 avec le mythique "Hana Yori Dango". Puis je me suis attaquée aux dramas coréens, avec "Missing You", et de fil en aiguille, je suis tombée dedans au point de préférer de manière générale les dramas au séries occidentales.
  
Pourquoi raconter tout ça me direz-vous ? Et bien cela fait maintenant six ans que je regarde très TRÈS régulièrement des dramas coréens, que je suis les sorties qui ont une cadence assez incroyable. Sachez qu'en Corée, les dramas hebdomadaire tournent souvent autour de 16-20 épisodes de 1h. La diffusion dure entre deux et trois mois et un autre redémarre. Ce qui fait qu'une plage horaire peut accueillir environ 4 dramas par an. Et je peux vous dire qu'en regardant très régulièrement des dramas au point de suivre les cadences de certains, on assiste en direct aux incroyables changements qui ont bouleversés les dramas. Pour ceux qui ont l’œil, il est très facile de situer un drama qui date de 2014-2015 d'un drama de 2017-2018. Seulement trois ans les séparent et pourtant on remarque immédiatement la différence. Les dramas d'aujourd'hui sont très cinématographiques, et repose moins sur des gimmicks de réalisations mais plus sur une recherche de découpage et d'ambiance visuelle. Des dramas comme Goblin, Chicago Typewriter ou bien récemment Mr Sunshine en sont la preuve. Précisons ici que je parle des dramas hebdomadaires de 16 à 20 épisodes. Les dramas fleuves qui durent une cinquantaine voire centaine ou plus d'épisodes ont des réalisations beaucoup plus classique vu leur longueur et leur diffusion beaucoup plus rapprochée. N'oubliez pas qu'en Corée du Sud, la plupart des séries sont tournées en même temps qu'elles sont diffusées. Avec ce genre de système, les séries coréennes peuvent évoluer selon les retours (positifs ou négatifs) du public presque en direct.
  
Après plusieurs années à suivre les sorties, on remarque aussi que les séries coréennes tournent énormément autour de trois genres : les comédies, les thriller et les drames. Notons également qu'à peu prêt un quart, voire un tiers des séries sont des dramas historiques et que les trois quart si ce n'est plus des dramas diffusés contiennent une part plus ou moins importante de romance.
  
En sachant tout cela, on se rend vite compte que les dramas ont souvent tendance à se répéter et il devient plus difficile au fil des années de sortir du lot. Et quand on a été un gros consommateur de dramas coréens depuis un certain temps, on devient de plus en plus exigeant. On recherche la nouveauté, l'originalité, la magie dans chaque nouvelle série. Et plus les années, plus cela devient difficile... Mais quand une pépite sors du lot (Goblin, the Lonely and Great God ; Stranger ; Chicago Typewriter...) on l'apprécie d'autant plus.
  
Après avoir autant digresser, revenons au sujet principal. "Healer", la série dont nous allons parler aujourd'hui, est sorti fin 2014-début 2015. La série a déjà quatre ans, et elle connut un accueil assez timide dans son pays, mais un succès retentissant à l'étranger. Licenciée chez Dramapassion et Viki, la série est récemment arrivée sur le catalogue de Netflix, l'occasion de redécouvrir cette pépite. Mais en est-ce encore une ? Healer fera-t-il partie de ces séries intemporelles, de ces classiques que tout fan de drama conseillera aux néophytes ?   C'est ce que nous allons voir tout de suite...
  
Attention : Ce dossier contiendra des spoilers, vous voilà prévenu !
  
  
  
    

L'histoire

  
Healer est un coursier de la nuit. Avec son acolyte, hackeuse de génie, « Mme Jo », ils effectuent des livraisons anonyme pour des clients. Un jour, Healer est chargé d'une mission en apparence simple mais qui va vite tourner au vinaigre. Son client finira par le piéger et faire de lui un suspect dans une affaire de meurtre... En parallèle, Healer est chargé de retrouver une jeune fille pour le compte d'un autre client.
  
Chae Young Shin est une journaliste pour un tabloïd sur internet. Alors qu'elle cherche à surprendre une relation secrète entre deux stars, elle tombe sur des informations concernant un célèbre coursier de la nuit du nom de Healer. Légendaire dans le milieu, la rumeur voudrait qu'il détienne de nombreuses informations sur ses clients, des personnes influentes, fortunés... Est-ce enfin l'opportunité qu'elle attendait de devenir une journaliste de renom comme son idole, Kim Mun Ho ?
  
Kim Mun Ho est un journaliste célèbre travaillant pour une grande chaîne de télévision. Il est hanté par un passé dramatique dans lequel sont impliqué son frère aîné, Kim Mun Shik, et ses quatre amis. Sa belle-sœur, Kim Mun Hee, faisait partie de ce groupe et lors de ce drame, elle a perdu son premier époux, Oh Gil Han, et sa fille Oh Ji An. Persuadée que Ji An est encore en vie, Mun Ho la cherche, et pour cela, il a engagé un célèbre coursier de la nuit...
  
  


Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News