Dossier manga - Gunslinger Girl

Reader Rating 19 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 02 September 2010


Présentation

 
L'histoire:
L'Italie contemporaine. Le gouvernement italien a mis en place une Agence d'Aide Sociale (Social Welfare Agency). Mais sous cette couverture se cache en réalité une organisation secrète combattant le terrorisme au profit du gouvernement. Et pour éviter d'attirer les soupçons, les tueurs de l'agence se cachent sous les traits de fillettes laissées pour mortes, récupérées, cybernétisées, et reconditionnées pour qu'elles oublient leur horrible passé et restent fidèles à leurs tuteurs (des adultes membres de l'Agence). C'est dans ce contexte que débute Gunslinger Girl, un manga qui, loin de faire dans l'action à tout va ou le fan-service facile comme on aurait pu le craindre à la vue d'un tel synopsis, portera principalement son attention sur une analyse subtile et perturbante de la psychologie des fillettes, mais aussi de leurs tuteurs, et des liens variés et toujours subtils qu'ils entretiennent entre eux.
   

 
  
Fiche signalétique:
Gunslinger Girl (ガンスリンガーガール - Gansuringa Garu) est un seinen de Yu Aida. Au Japon, la série est prépubliée depuis 2002 par l'éditeur ASCII Media Works, au rythme d'un chapitre d'une vingtaine de pages par mois, dans le magazine Monthly Comic Dengeki Daioh, qui a vu passer ou voit encore passer dans ses pages des titres comme Azumanga Daioh, Yotsuba, Blood Alone, Gurren Lagann ou encore Kamichu! . Les volumes reliés paraissent depuis novembre 2002 à un rythme pouvant aller de 7 mois à quasiment un an. En aout 2012, l'éditeur annonce la conclusion de la série pour octobre dans les pages du Dengeki Daioh, et en décembre dans sa version reliée avec la sortie du quinzième et ultime opus.
   
En France, la série paraît chez Kazé Manga (anciennement Asuka) depuis octobre 2005. Les premiers tomes sont parus à rythme assez rapproché, puis l'éditeur a fini par se calquer sur la parution japonaise lorsque celle-ci fut rattrapée. Notons que le titre a eu droit à plusieurs éditions dites collector : les six premiers volumes ont eu droit à une édition comprenant un DVD comportant à chaque fois un épisode de la série animée. Le tome 6 a également eu droit à une édition spéciale limitée à 200 exemplaires qui, pour 49,95€, proposait en bonus une très jolie figurine de Henrietta sortie au Japon. Quant au volume 8, il était possible de se le procurer, pour 19,95€, dans une édition comprenant le CD de la superbe BO de la première série animée. Les 8 premiers volumes sont également sortis sous la forme de deux coffrets regroupant chacun quatre tomes.
La série est également éditée dans d'autres pays, notamment aux Etats-Unis et au Canada, par ADV puis Seven Seas Entertainment.
 

  
 
L'auteur:
On ne sait que très peu de choses sur Yu Aida, de son vrai nom Yutaka (相田) Aida (裕) , pas même son sexe, même si l'hypothèse tendrait plutôt à dire qu'il s'agit d'un homme, son vrai prénom étant plutôt masculin. Il/elle est né(e) le 8 Novembre 1977, et Gunslinger Girl semble être son premier manga professionnel. Très réputé(e) pour son travail d'illustrateur/trice, Yu Aida a notamment conçu, peu avant de commencer Gunslinger Girl, le character design de Bittersweet Fools, un jeu vidéo érotique de type visual novel, sorti sur PC, Dreamcast et PlayStation 2, et dont l'opening animé a été conçu par Makoto Shinkai. Coïncidence, notons que ce jeu, à l'instar de Gunslinger Girl, prend place en Italie, et plus précisément à Florence.
 
  
 

Les principaux personnages:

Henrietta



Henrietta fut la seule survivante d'une famille sauvagement assassinée, et a été violée toute une nuit par les assassins à côté des cadavres de ses parents. Elle fut recueillie par l'Agence alors que la seule solution qui se présentait face à elle pour mettre fin à sa souffrance était la mort. Depuis son tout premier reconditionnement, elle est littéralement prête à se sacrifier pour son tuteur, José, qu'elle aime aveuglément. Elle est la compagne de chambre de Rico et joue du violon. Au début du manga, elle est en quelque sorte présentée comme la principale héroïne, ce qui aura tendance à ne plus être le cas par la suite.
 
 
Rico



Alors qu'elle était malade, souffrant d'une paralysie générale, Rico a été récupérée par l'Agence pour devenir elle aussi une fille cyborg. Très pure et souvent joyeuse, elle ressent pleinement toutes les petites joies de la vie quotidienne, mais n'en reste pas moins une redoutable tueuse, notamment lorsqu'elle est armée de son fusil de sniper. Son tuteur est l'impassible Jean, le frère de José.  Elle passe également beaucoup de temps à vérifier l'état de ses membres: serait-ce là une séquelle due à  un souvenir inconscient, resté malgré le reconditionnement, de son état de paralysie quand elle était encore une enfant comme les autres?
 
 
Triela



Souvent mise en avant par rapport aux autres fillettes, Triela est la plus âgée des cyborgs de la première génération, et est également vue comme une grande soeur pour les autres fillettes, un rôle qu'elle prend avec sérieux. Elle a été recueillie par l'agence après avoir été trouvée par Hilscher, son tuteur, en Hollande, alors qu'elle était laissée pour morte, en piteux état, par des trafiquants d'enfants.


Angelica (Ange)



Recueillie par l'Agence alors que ses deux jambes étaient en miettes après avoir manqué de se faire tuer dans un "accident" par son père qui voulait toucher son assurance-vie suite à la faillite de son entreprise, Angelica est devenue la toute première fillette cyborg à avoir été créée par l'Agence. De ce fait, elle est la plus imparfaite des fillettes, et au fil des tomes, sa dépendance de plus en plus forte au remède contre ses imperfections a des effets de plus en plus néfastes sur sa mémoire, et laisse entrevoir sa lente agonie... Son tuteur est Marco.
 
 
Claes



La compagne de chambre de Triela, posée et intelligente, ne sort quasiment plus sur le terrain depuis la mort de Labaro, son tuteur. Passant le plus clair de son temps à lire ou jardiner, elle sert désormais, avant toute chose, de cobaye à l'Agence pendant les expériences de développement de cyborgs.
 
 
Petrouchka (Petra)



Jeune fille de 16 ans d'origine russe et ancienne élève d'une école de ballet, Petrouchka, de son ancien nom Yelizaveta, apparaît après plusieurs volumes et est la principale cyborg qui nous est présentée parmi les cyborgs de la deuxième génération. Plus perfectionnée que les cyborgs de la première génération, elle est également dotée d'une forte volonté et reste plus libre de pensée vis à vis du reconditionnement, si bien qu'elle en vient à développer une sorte d'amour moins artificiel que les autres pour son tuteur Alessandro. Son arrivée marque l'apparition de cyborgs non plus enfants, mais adolescentes, et symbolise également, en quelque sorte, le début de la lente agonie des cyborgs de la première génération. Pour l'anecdote, son nouveau prénom est tiré du ballet Pétrouchka de Stravinski, dont l'héroïne est une marionnette à laquelle on a insufflé la vie, et qui montre des sentiments profondément humains bien qu'elle soit censée rester obéissante: on tient là une remarquable métaphore de la condition de notre adolescente cyborg.


José Croce



Tuteur de Henrietta, cet ancien militaire semble beaucoup souffrir de sa relation avec la fillette, qui lui rappelle de douloureux souvenirs... De ce fait, il est parfois maladroit avec elle, mais se montre gentil et en prend soin. Tout laisse à penser qu'il ne voit pas d'un bon oeil le principe du reconditionnement.


Jean Croce



Jean appartenait autrefois à la police militaire. Il est le frère aîné de José, le leader des tuteurs, et dirige les opérations sur le terrain. Il est très strict dans son travail, ce qui ne manque pas de se répercuter dans sa relation très froide avec Rico, qu'il ne voit que comme une machine. Cette mentalité pourrait bien s'expliquer à travers son passé dramatique...


Hilscher



Cet allemand, ancien enquêteur au sein d'une organisation européenne de police criminelle, est le tuteur de Triela. Tantôt maladroit envers la jeune fille, tantôt profondément bienveillant au point de lui offrir des peluches et de la serrer dans ses bras, il ne sait jamais quelle distance prendre avec elle. Au fil des tomes, de par le fait qu'il supporte de moins en moins ce qu'il doit faire subir à sa protégée, il apparaît comme le plus touchant et humain des tuteurs.
 
 
Marco



Cet ancien membre des NOCS, qu'il a dû quitter suite à une blessure, est le tuteur d'Angelica. Au fil du manga, il devient de plus en plus froid avec la fillette, se reprochant d'être impuissant face à sa situation et à sa lente agonie.


Alessandro (Sandro)



Le tuteur de Petrouchka, anciennement rattaché à la sécurité publique de l'Agence d'Aide Sociale. Il ne voit pas totalement Petrouchka comme une cyborg, si bien qu'il finit par avoir avec elle ce qui peut être considéré comme les prémisses d'une relation amoureuse.

Bien évidemment, tout au long de son manga, Yu Aida n'aura de cesse de présenter et de faire intervenir de nouveaux personnages, tous pertinents et ayant une utilité certaine, dont certains tireront vraiment leur épingle du jeu.
 
 
 


© YU AIDA / ASCII MEDIA WORKS

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News