Dossier manga - Gangking

Reader Rating 19.50 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 03 October 2008


Graphismes et adaptation


Graphismes     
Bien que classique, le style graphique de Daiju Yanauchi n'en reste pas efficace et maîtrisé. Au début, les traits des personnages semblaient assez épais mais ils s'affinent au fil des volumes.
Le chara design est certainement le gros point fort des dessins. Bien trouvés, les styles des différents personnages collent à la perfection à leur personnalité, pour un rendu de très haute qualité. Banco a réellement un air malicieux, Zombi a vraiment l'air d'un fou furieux, Candy a toujours un air un peu niais etc... On notera également l'expressivité des personnages, qui s'accommode toujours des différentes séquences du récit. Presque tous les personnages ont la classe! Leur look vestimentaire semble très étudié, leur coupe de cheveux également... On se demande si Yanauchi n'a pas rencontré des voyous avant de réaliser Gangking! On peut à la rigueur reprocher à l'auteur une certaine redondance dans la manière de dessiner les lycéens: ils sont en effet bien souvent minces et "beaux gosses", et adoptent presque toujours un look de "fashion victim".
    
Les décors ne sont pas négligés: précis et fouillés, ils correspondent bien soit à l'ambiance scolaire, soit à l'ambiance de rue souhaitée par l'auteur. Lors des scènes d'action, ils ont tendance à s'éclipser au profit de certains codes graphiques accentuant l'idée de dynamisme et de mouvement.
   
Les onomatopées sont assez discrètes, mais lorsqu'elles sont de taille immense, elles s'insèrent très bien dans les graphismes. Elles sont très dynamiques, tout comme les le rendu graphique lors des scènes d'action. Le sixième volume en est l'exemple parfait: les différentes bagarres s'y enchaînent sans aucun temps mort et sont toujours d'une fluidité déconcertante... Bravo l'artiste!
      
Adaptation
L'adaptation réalisée par Taïfu comics sur Gangking est des plus correcte.
La traduction est excellente. Les lycéens parlent comme des "djeun's": les paroles collent donc très bien à l'ambiance générale. Je n'ai pas repéré de fautes d'orthographe ou de syntaxe.
Les onomatopées japonaises se retrouvent traduites (de manière discrète) lorsqu'elles sont de grande taille, ou carrément remplacées par leurs homologues françaises lorsque c'est possible. Le découpage est bien fait: il n'y a pas de bulles ou de cases coupées et tous les dialogues sont visibles. L'impression et la qualité du papier sont également au rendez-vous.
 
Les couvertures, très colorées, attirent immanquablement l'œil et mettent bien en valeur le héros, avec en toile de fond des tatouages. Seul petit reproche: il aurait été sympathique de mettre une ou deux pages couleur, étant donné le prix assez élevé d'un tome de Gangking. M'enfin ce petit reproche reste anecdotique étant donné la qualité de ce titre!
      



© Daiju Yanauchi 2005 - Shonen Gahosha Co, Ltd.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News