Evil Heart - Actualité manga
Dossier manga - Evil Heart

Reader Rating 19.50 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 29 April 2010


Graphismes et Adaptation

 
Pour incarner la violence des premiers tomes, il fallait un dessin à la hauteur. Et c'est bien entendu le cas ! Dans les scènes de combats, le trait de Tomo Taketomi est particulièrement dynamique. Lors des différentes prises, le souci de la morphologie des personnages et de l'angle de vue permettent de comprendre très aisément les subtilités techniques. Et si cela ne suffit pas, l'auteur distille également quelques schémas pour les séquences plus complexes. Cette clarté est pour le moins étonnante, au vu de la première impression brouillonne que peut rendre le dessin. Les traits restent assez bruts, faisant alors passer beaucoup d'émotions, et parfois un certain malaise savamment dosé. Les personnages ont souvent des visages très rondouillards et de grands yeux, faisant ainsi passer beaucoup d'émotions. Le dessin se suffit ainsi à lui-même pour voir l'évolution des personnages : le regard haineux d'Ume des premiers tomes s'estompant au fur et à mesure pour laisser place à des pupilles éclatantes d'envie. L'auteur sait également relâcher son trait dans les passages comiques, ou les personnages sont réduits à leur plus simple expression. Il offre également beaucoup de diversité dans leur caractérisation, même si on peut regretter la trop grande ressemblance entre Machiko et Tsuru. Les décors sont quant à eux très bien réalisés, qu'il s'agisse de l'enceinte du collège ou dans les rues de Toronto. Mais la qualité graphique se distingue surtout par une gestion parfaite du tramage est des effets de lumières, qui savent parfaitement capter l'attention du lecteur.
  
L'édition française, offerte par Kana, est de très bonne qualité. Les pages couleurs du premier et dernier tome sont respectés, ainsi que l'illustration sur l'intégralité de la sur-couverture. On appréciera également que le prix n'ait pas augmenté entre le volume 2 et 3, alors que le nombre de pages, lui, a été doublé ! Le papier et l'encrage sont irréprochables, et la traduction à la hauteur, même si parfois on ressent un manque de détachement par rapport à la syntaxe grammaticale japonaise. Mais cela ne gâche en rien le plaisir de lecture, et les précepte de Daniel-senseï font parfaitement mouche !
    
   
     
      

Conclusion


Non, Evil Heart n'est pas un manga sportif comme les autres, mais un manga ou le sport permet de délivrer le message de l'auteur, à la manière d'autres séries comme Real ou Happy! dans leurs genres. Tomo Taketomi dresse le tableau d'une jeunesse confronté à une violence de tous les instants, à l'école, dans la rue, et jusque dans son propre foyer. Les voilà dans un monde qui a généré sa propre violence, et qui continue de l'abreuver sans cesse. L'aïkido apparait ici comme une manière différente d'aborder la vie, et sous des atours didactiques, le côté sportif sait aussi rester en retrait pour mettre en lumière des personnages hauts en couleurs. Des protagonistes à qui l'on s'attache instantanément, malgré tous les a priori possibles. La progression du héros, Ume, nous fait nous rendre compte peu à peu des implications de cette voie, qui au départ ne devait être qu'un moyen de s'endurcir d'avantage. Plus qu'une simple initiation à cet art martial atypique, c'est un regard neuf sur le monde qui est apporté, lorsque les conflits les plus terribles peuvent se résoudre sans haine.
Mise en ligne le 30/04/2010.
Mise à jour le 26/07/2012.
 
  
 
Fiche de la série: Evil Heart
Fiche de la série VO: Evil Heart vo
Fiche de l'auteur: Taketomi Tomo

Dossier réalisé par Tianjun


© 2005 by Tomo Taketomi/ SHUEISHA Inc., Tokyo

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News