Dilemma - Actualité manga
Dossier manga - Dilemma
Sommaire

Publié le Vendredi, 24 Febuary 2017



Une histoire d’amitié…


S’il est plus discret au sein du manga, Dilemma aborde aussi la question de l’amitié par le biais de Yuzuru et Tasuku. Nous l’avons dit, les deux personnages sont diamétralement opposés aussi bien physiquement que moralement. Aussi, malgré des opinions parfois divergentes, une amitié peut-être subsister ? Certains titres ont déjà mis les relations humaines à rude épreuve dans ce type de situation, on pourrait citer comme exemple le premier arc de Hunter X Hunter qui se montrait intelligent dans ce développement, mais Dilemma aborde le sujet sous un autre angle.




On pourrait aisément passer à côté du relationnel proposé par la série puisqu’il n’est clairement pas le centre de l’œuvre, et la relation d’amitié entre les deux protagonistes est décortiquée de manière subtile sans jamais trop en faire. Au fur et à mesure, les auteurs développent des personnages qui évoluent et s’acceptent, aussi la relation qui unit Yuzuru à Tasuku a ce quelque chose de touchant tant les deux compères s’épaulent toujours face à l’adversité. Le tome deux marquera un passage clef dans leur relation, celui où chacun apprendra à mettre son égo, lié à sa morale, de côté pour accepter l’autre. Dès lors, c’est une amitié solide et sincère qui s’affichera et pour cela, pas besoin d’en fait des caisses, l’écriture de Hajime restant toujours très discrète à ce sujet. Mais elle n’en est pas moins efficace puisqu’elle permet à chacun des deux personnages de trouver sa place dans l’intrigue, aboutissant à une combinaison des plus efficaces. Et c’est à ce titre qu’on peine à faire nos adieux à ces deux compères, une fois la conclusion de Dilemma arrivée…

Ce développement humains vient compenser l’une des lacunes de la série : le manque de relief de certains personnages. Certaines figures intéressantes, parfois de par leur statut d’alliés, n’ont finalement qu’une importance très moindre dans le récit, on s’attend souvent à voir réapparaître ces personnages alors qu’il n’en sera rien et ce même lors du dénouement de l’œuvre. Et en parallèle, le récit insiste même sur des romances éventuelles lors de certains tomes, par exemple celle entre Tasuku et Yuzuki qui, elle aussi, ne bénéficiera pas d’aboutissement… Il résulte alors d’un traitement bancal des personnages plus secondaires et c’est dommage, leur importance aurait pu apporter encore plus de dimension à la série.

Le dessin hybride de Tatsuya Tôji


Tatsuya Tôji est un mangaka qui n’a pas beaucoup d’œuvres à son actif, Dilemma étant sa troisième série et le plus long de ses travaux. On ressent en partie ce manque d’expérience par le coup de crayon assez simple de l’auteur sur ses personnages : son trait est propre mais le design de ses protagonistes manque d’envergure. Néanmoins, passé quelques tomes, son style prend beaucoup plus de relief, il se montre notamment très expressif par rapport aux faciès des personnages, un élément important dans une série à suspense comme Dilemma.




Mais le dessinateur tire son épingle du jeu dans un autre aspect de son art : sa manière de dépeindre créatures et entités surnaturelles liées aux gadgets de la série. L’auteur fait ici preuve de beaucoup plus d’imagination et n’hésite pas à proposer un bestiaire assez inventif, tantôt loufoque, tantôt mignon et tantôt effrayant. Différentes identités sont traitées dans le dessin de Tatsuya Tôji et il semble que le scénariste Hajime y ait mis sa propre patte par moment, en atteste le design totalement craquant des cornus qui s’inspirent des travaux de l’auteur dans les série qu’il a dessiné sous le nom Yuuki Shikawa. Ce parti-pris affecte évidemment les ambiances de la série, si bien que chaque arc a sa propre identité. Celui où nos héros sont les proies du monstre issu de leurs cauchemars apport une tension extrême mais en ce qui concerne la séquence des cornus, c’est une intrigue d’abord mignonne puis profondément touchante qui est développée. On ne peut donc pas s’attendre à une seule aura pour Dilemma, et le design que Tatsuya Tôji attribue aux gadgets y est pour beaucoup.
  
  
  


© 2013 Hajime, Tatsuya Touji (AKITASHOTEN)

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News