Dilemma - Actualité manga
Dossier manga - Dilemma
Sommaire

Publié le Vendredi, 24 Febuary 2017



Un survival inversé


Le survival est un genre très exploité dans le manga, et celui-ci a tendance à inonder le marché français depuis quelques temps. Lointaine est l’époque où des titres comme Battle Royale et Doubt pouvaient tirer leur épingle du jeu car aujourd’hui, on ne compte même plus le nombre de titres du genre qui est mis à disposition des lecteurs français. Les éditions Komikku l’ont bien compris et ont cherché à innover. Pour cela, un titre semblait être le choix idéal : Dilemma.

Toute la série de Hajime et Tatsuya Tôji ne repose pas sur le survival, mais il en est imprégné en partie. Mais plus astucieux qu’un simple titre de survie par des épreuves macabres, les auteurs inversent complètement le concept si bien que le pitch de départ prend le lecteur au dépourvu. Dans Dilemma, les héros ne doivent pas survivre dans un premier temps, mais bien répondre à des dilemmes qui, au contraire, rendront la vie à leurs camarades de classe dont les âmes ont été ôtées de leurs corps, un jeu tout aussi malsain dont nous connaitrons les origines à la fin de la série. Pour celui qui aime ce genre qui met les nerfs des personnages à rude épreuve, voilà de quoi aboutir à une lecture renouvelée tant le concept est pris et développé de manière astucieuse. Dans Dilemma, il ne s’agit pas seulement de redonner vie à des individus mais bien choisir qui vivra et qui mourra. Le concept du choix, dont nous reparlerons, est donc intelligemment exploité. On se soucis rarement de la survie de nos héros au final et l’important, dans les deux premières et dans la dernière épreuve, est bien de savoir quelles vies seront épargnées et pour quelles raisons, à travers un scénario qui poussera aussi bien à la réflexion qu’à la surprise par ses rebondissements.




On notera toutefois certains respects des codes du genre. Le survival, très souvent, dépeint des personnages qui sont volontairement dans l’excès, dont la mise à l’épreuve a éveillé en eux des instincts bien cachés, souvent violents, qui les feraient passer pour des psychopathes. Le scénario de Hajime a deux manière de traiter ses personnages. D’un côté, le récit nous donnera l’occasion de voir apparaître des rivaux qui respectent ces schémas de personnages tout en exploitant cette idée de la surenchère en développant la folie de ces ennemis par des concepts et des discours volontairement tirés par les cheveux. Et au contraire, d’autres adversaires, les « demi-dieux » de la série, font preuve d’une facette beaucoup plus humaine, amenant même les héros que sont Yuzuru et Tasuku à chercher à les comprendre avant de se soumettre à leurs épreuves.

Cette manière qu’ont les auteurs de comprendre les ficelles du genre et de les détourner abouti à un survival qui n’a rien de lisse. Au contraire, Dilemma est imprévisible et de bien des façons, la lecture est souvent plus riche qu’on n’y croirait et apporte la preuve que le genre du manga de survie n’est pas voué à une éternelle répétition, tout dépendant de l’inventivité et de l’audace des auteurs, et de la manière qu’ont ces derniers à traiter des thématiques fortes dans leur scénario.


C’est l’heure du duel !


Le schéma de Dilemma est assez simple et sans prêter intention au scénario qui entoure le mystère du dilemme et du Donneur qui les orchestre, la série consiste en une succession de jeux surnaturels aux enjeux plus ou moins importants, dans lesquels l’astuce est primordiale si les héros veulent l’emporter. Cette recette n’est pas sans rappeler la première partie du manga original Yu-Gi-Oh ! de Kazuki Takahashi, arc durant lequel Yugi s’adonnait à différents jeux macabres où la vie pouvait rapidement constituer un enjeu. Si dans l’œuvre de Takahashi les objets millénaires permettaient une dimension surnaturelle, elle est justifiée dans par présence des « gadgets » dans Dilemma. Ces outils, mystérieux et aux origines qui resteront méconnues jusqu’à la toute fin, s’apparente à des objets, voire animaux, qui entrainent différents phénomènes surnaturels comme l’apparition d’un monstre issu de vos peurs ou encore d’un gorille qui se chargerait de vous en coller une si vous perdez au jeu…




Hajime, dans son scénario, exploite le contexte des jeux surnaturels avec une très grande imagination et ce de différentes manières. Il y a d’abord l’inventivité des parties elles-mêmes, toutes différentes et ne se ressemblent jamais. Elles peuvent aussi bien aboutir à des choix moraux lourds de réflexion pour les personnages et le lecteur qu’à une simple partie de survie face à un monstre sanguinaire. Passé le second tome, ces différents jeux développent une originalité toujours plus palpable, si bien que le lecteur pourrait même se questionner sur l’aspect invraisemblable du récit. En effet, difficile de justifier que, lors d’un challenge, une paire de ciseaux géante soit capable de sortir de nulle part pour vous couper la tête… Aussi, l’imagination du scénariste a permis de travailler des résolutions toutes aussi farfelues. Le personnage de Tasuku et son intellect pointu jouent un rôle majeur dans la manière d’achever les dilemmes de la manière la plus surprenante qui soit. Dans Dilemma, une partie peut se terminer d’une page à l’autre, sans que le lecteur l’ait vu venir, par une simple pirouette scénaristique. D’ailleurs, cette même originalité permet à la série de dévier du survival classique car là où un héros caricatural insufflerait à toute l’intrigue ses bons sentiments, Tasuku se révèle bien plus réaliste et cyniquement objectif lors de certains de ses choix, évitant à Dilemma de sombrer dans un cheminement caricatural.

L’utilisation inventive des différents jeux aboutit à un schéma classique, typique de ce genre de mangas. Toutefois, elle permet à la série de Hajime et Tatsuya Tôji de rester un divertissement surprenant du premier au dernier tome. A ce titre, la durée de l’œuvre est la plus honnête qui soit : huit volumes est bien une longueur idéale pour que la série ne tombe pas dans la routine, et elle lui laisse assez de temps pour renouveler ses différents jeux comme pour développer son intrigue.
  
  
  


© 2013 Hajime, Tatsuya Touji (AKITASHOTEN)

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News