Cowboy Bebop - Actualité manga
Dossier manga - Cowboy Bebop

Reader Rating 18 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 25 June 2010


Big shot

 
L'ambiance western est très présente dans la série. Spike est l'incarnation du héros de ce genre cinématographique. Indépendant, il a sa manière de vivre en laquelle il a foi et qui lui colle à la peau. Il est solitaire et nomade, ne compte que sur lui-même, se met dans des problèmes insolubles et enfin, il règle tous ses soucis à coup de révolvers. Moins taciturne qu'un Clint Eastwood, il n'en reste pas sombre concernant une partie de sa vie. Comme les héros des westerns spaghettis à la Sergio Leone, on a l'impression qu'il ne tient pas beaucoup à la vie. Sa manière nonchalante et suicidaire le font passer à côté de la mort un grand nombre de fois.
 
Une partie de la bande son réalisée par Yoko Kanno et son groupe les Seabelts, utilise guitare sèche, harmonica et guimbarde: tous les ingrédients de la musique de ces westerns. Le summum se trouve dans l'épisode 22, où Spike affronte un jeune riche nommé Cowboy Andy qui se prend vraiment pour un cowboy. Lui et Spike ont les mêmes mimiques et manière d'agir, à la différence que Spike, lui, est le cowboy moderne et l'autre personnage combat en tenue du 19ème siècle de l'Ouest américain sur le dos de son cheval.

L'ambiance Far west est, par le biais du système de chasseurs de primes, mise en place par le gouvernement. Suite au cataclysme, ce dernier était trop faible pour pouvoir gérer la criminalité grandissante en période d'instabilité. Le système a ainsi été mis en place partout et l'équipe du Bebop font tous ce métier pour pouvoir survivre. Pour annoncer les informations sur les criminels recherchés, le gouvernement utilise l'émission Big shot. Les présentateurs, ambiance western oblige, sont habillés en cowboy.

Sur cette base de western, la série développe une trame narrative autour de la mafia version chinoise, avec les gangs, les chefs de gangs, la drogue, les meurtres, la corruption. Les Dragons rouges est l'organisme mafieux d'où vient Spike et dont Vicious a pris la tête par un coup d'état typique de ce type d'organisation, en tuant son chef Mao Yenrai (dont Spike était le protégé dans le passé).
Le triangle amoureux Spike, Vicious et Julia est lié à cette organisation et chaque épisode qui traite de cette mafia nous permet d'en apprendre plus sur le sombre passé de Spike et donne lieu à des scènes d'anthologie au niveau musical et scénaristique.

Le Jazz est un autre pan de la culture américaine qui influence la série. Il colle à cette ambiance mafia et rappelle les années Jazz Bebop des années 40 à 60. L'ambiance Jazz/Blues est réellement une marque d'identification de Cowboy Bebop. Nous la retrouvons souvent tout au long de la série et dans des moments clés. Le générique de début, « Tank ! », donne d'ailleurs tout de suite le ton de la série.
 
Autre point de la série qui colle à l'Amérique: le style polar. L'ancien métier de Jet détective à l'ISSP est un bon exemple. Il a conservé les indics et le fonctionnement qui donne une ambiance polar. Certains épisodes dont Jet est le héros nous plongent dans cette ambiance polar. Ambiance sombre avec des personnages au lourd passé, l'histoire de Jet trahi par son coéquipier corrompu utilise complètement les codes de ce genre.

Jeux d'argent et drogues sont les sources de financement des mafias. Dans Cowboy Bebop nous retrouvons cette ambiance, les casinos sont des satellites sophistiqués en forme de roulette géante comme dans l'épisode 3. La Bloody eye est une drogue très diffusée qui se met dans les yeux et accélère le flux sanguin et ainsi les réflexes oculaires de ceux qui la prennent. Son effet donne une impression que tout se passe au ralenti. Dérivée de la Red eye utilisées par les militaires, elles entrainent une grave addiction et des vomissements.
    
   
   
   
  

Technologie, monde ravagé

 
Le monde à la fin du XXIe siècle est différent de ce que nous connaissons. En 2021, le système des Gates est mis en place dans le système solaire. Il permet de naviguer en hyper espace, entre différentes portes toutes connectées et installées autour des différentes planètes et astéroïdes. L'instabilité des Gates à créé un grave cataclysme lorsque celui proche de la Terre explosa et coupa une partie de la Lune en 2022. Les conséquences sur la Terre furent tragiques. Les changements climatiques firent disparaître une partie de la population mondiale. Une pluie d'astéroïdes s'en suivit et élimina une bonne partie des humains, dont les survivants partirent s'installer dans des colonies sur d'autres planètes.

Toujours d'actualité en 2071, les astéroïdes continuent à tomber et modifient ainsi continuellement la topographie de la planète. Le père de Ed parcourt ainsi la planète pour établir une carte du monde. Ed et Faye viennent de la Terre, l'histoire de Faye nous montre justement le cataclysme ainsi que ces conséquences. Faye retrouve sa maison rasée.
 
Ravagé, le monde l'est aussi à cause des guerres qui se sont déclarées pour une lutte de pouvoir sur certaines colonies. Outre les planètes, les lunes de Jupiter telles que Io, Ganymède, Callisto, Europa et Titan (Saturne) ont aussi été colonisées. Cette dernière a connu plusieurs guerres, notamment la Deuxième Guerre de Titan où Vicious et Glen ont officié. C'est là que Glen a ingéré beaucoup de drogue pour pouvoir tenir.

Avec le développement de l'usage des Gates, celui des engins spatiaux s'est fait de pair. Spike (avec son Sword fish II) et Faye pilotent tous les deux leurs engins monoplaces. C'est le type d'engins le plus généralisé. Les technologies ont fortement évolué dans d'autres domaines. Les cassettes VHS et autres magnétoscopes sont des antiquités qui se trouvent chez des collectionneurs ou dans des musées. Des systèmes de vidéo-holographique sont très présents. Internet s'est étendu au système solaire, le WWW a été donc remplacé par Solar System Web. Les réseaux informatiques ont ainsi fortement progressé.

Il est possible de réaliser des actions auparavant impossibles, notamment la guérison de Faye. En effet, suite à l'incident de la Gate et une blessure non guérissable pour l'époque, elle fut cryogénisée et soignée bien des années après grâce au progrès technologique. Spike aussi fut opéré des yeux suite à un accident où on lui greffa un œil dont l'iris est de couleur différente que l'autre œil. Quand à Jet, il porte maintenant un bras mécanique et n'a pas voulu bénéficier des dernières découvertes de la technologie. Ainsi il garde un bras avec un vieux mécanisme pour ne pas oublier ce qui lui est arrivé.
 
Autre produit de technologie: Ein, qui est un chien à l'intelligence surdéveloppée. Il semble être un chien normal et est le compagnon de Ed. Il ne montre jamais ses capacités sauf dans l'épisode 23. Dans cet épisode, une secte appelée SCRACTH utilise un jeu avec un masque qu'on met sur les yeux pour endoctriner beaucoup de gens. La secte prône l'âme numérique que le croyant peut télécharger sur Internet. Ein hacke ainsi le système mis en place par Londes, le gourou de la secte.
   
   
   
   

Ambiance captivante

 
Cowboy Bebop est une série avec plusieurs éléments très bien réalisés qui en ont fait une série culte.

Tout d'abord nous trouvons des personnages hauts en couleurs avec un lourd passé, ce qui donne plus de puissance à la trame narrative.
Lupin III a influencé la série avec une poignée de héros qui travaillent plus ou moins ensemble pour récupérer de l'argent de manière peu orthodoxe. L'ambiance décontractée et burlesque qui émane du groupe est un signe évocateur de son lien avec Lupin III. Spike agit avec désinvolture et a énormément confiance en lui. Il a une manière de jouer avec la vie qui rappelle Cobra. Cependant son fatalisme, sa tendance suicidaire et sa blessure affective en font quelqu'un de profond mais qui n'attend plus rien de la vie. Plus la fin de la série approche plus cette tendance prend de l'ampleur...
 
Faye est un autre personnage au caractère fort. Joueuse d'argent et arnaqueuse, elle essaie d'être une femme fatale. Elle cache sous un regard fort et arrogant une faiblesse due à son manque de confiance avec autrui. Ce sont les conséquences de son manque de repères. En effet, elle est en grande partie amnésique et pratiquement tous ses proches sont morts. Vers la fin de la série, elle va trouver ses origines, se renfermer sur sa faiblesse et quitter le Bebop pour retourner là d'où elle vient.
 
Avec Ein, Ed forme une équipe inséparable. L'enfant donne beaucoup de punch à la série et son caractère délirant, imprévisible, déroutant, détraqué est très marqué et contraste avec les histoires de Spike/ Vicious et de Jet. L'épisode où il traque un dealer de champion hallucinogène est un moment d'anthologie. Le principe de l'épisode est complètement délirant et colle très bien au deux personnages.

Autre atout de la série, et non des moindres: le scénario. Il tourne autour des personnages: Spike, Jet, Faye et l'équipe Ed/Ein. Chaque épisode est découpé comme un mini-film mais tous s'imbriquent pour former un ensemble et constituer la trame de fond. En fonction des personnages l'épisode aura donc une ambiance différente. Ceux de Jet sont sérieux, ceux de Spike alternent entre évocation du passé sombre et mise en valeur de son inconscience avec sa capacité à s'attirer des problèmes. Ceux de Faye mettent en avant son côté « calamité » ou s'intéressent à son passé. Ceux de Ed/Ein sont des pures délires des réalisateurs...
 
L'équipe a été de nombreuses fois inspirée et beaucoup de clins d'œil ou de références à d'autres œuvres se trouvent dans la série. En voici quelques unes: outre le western spaghetti et le Jazz Bebop, on peut trouver le kung fu et des films de Bruce Lee mentionnés directement par Spike. Sinon ils sont évoqués dans des épisodes comme le 8 « Waltz for Venus » où Rocco Bonaro veut que Spike lui apprenne ses techniques de combat.
« 2001, l'odyssée de l'espace » est une inspiration que nous retrouvons dans la série quand un satellite autonome dessine sur le continent à coups de laser « Jamming with Edward ».
L'épisode 11 « Toys in the Atic » se déroule comme le film « Alien, le huitième passager » sauf que c'est un homard qui a muté...
L'épisode « Pierrot le fou » fait référence au film du même nom de Jean-Luc Godard et le personnage est un clin d'œil au « Pingouin » dans Batman.
 
 
   

Cowboy Bebop © Sunrise / Dynamic

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News