Bullet armors - Actualité manga
Dossier manga - Bullet armors
Sommaire

Publié le Vendredi, 30 January 2015


Adaptation


Kana, éditeur réputé dans le shônen avec des valeurs sûres comme Naruto, Hunter X Hunter ou Yu-Gi-Oh ! se charge de la version française du titre de Moritya. A la traduction, nous retrouvons Thibaud Desbief, un nom qui ne vous est peut-être pas inconnu si vous êtes amateur de seinen chez l’éditeur puisque nous lui devons les textes français de Zipang et de grandes œuvres de Naoki Urasawa comme Monster, Pluto ou plus récemment Master Keaton. Il n’est donc pas étonnant de retrouver une traduction réussie et emplie de fluidité. Le pari n’était pas forcément gagné d’avance étant donné le nombre de termes techniques qui pouvait noyer le lecteur, mais M. Desbief fournit un travail remarquable sur l’ensemble des six volumes, donnant une grande fluidité à notre lecture.

Concernant l’objet livre en lui-même, les tomes de Bullet Armors reprennent le format des titres shônen du catalogue de Kana. Néanmoins, le travail visuel accompli est remarquable et l’illustration des premières de couvertures débordant sur les tranches, les tomes font office de belles pièces dans une mangathèque. A ceci, ajoutons une première page en couleur, imprimé sur papier brillant, et une impression globalement de qualité pour saluer le travail de l’éditeur. Et cerise sur le gâteau, c’est que la série fut publiée en une seule année afin que le lecteur dispose de l’intégralité de l’histoire très rapidement. Néanmoins, étant donné la non-fin proposée par la série, difficile de parler « d’histoire complète », mais le fait est que toute la série a été publiée dans un délai honorable.
  
  
  
  
  

Conclusion


A l’heure où le shônen d’action parvient difficilement à se renouveler, Bullet Armors propose une alternative intéressante : celle de reprendre nombre de ficelles classiques en les exploitant correctement afin de générer un récit convaincant et hautement divertissant grâce à ses combats explosifs, jouissifs, et aux retournements de situation incessants. La série n’est pas exempt de défauts, citons par exemple une narration confuse malgré un dessin de qualité et, de manière prévisible, une conclusion précipitée qui laisse penser à une interruption de l’histoire contre la volonté de Moritya. Pour autant, il n’y a pas de mal à céder à la curiosité et voir ce que le titre peut proposer. Bullet Armors a, en tout cas, le mérite de divertir et de présenter un auteur au très grand potentiel.
  
  
  
     
     
Mise en ligne le 30/01/2015.


Fiche de la série : Bullet armors
Fiche vo de la série : Bullet armors vo
Fiche de l'auteur : Moritya
(c)
  
  
  

Dossier réalisé par Takato


©2010 MORITYA/SHOGAKUKAN

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News