Bullet armors - Actualité manga
Dossier manga - Bullet armors
Sommaire

Publié le Vendredi, 30 January 2015


Présentation



Synopsis


Le monde a créé un ennemi pour l’Homme. Les tremors sont des machines étonnantes et effrayantes qui tétanisent l’humanité. Tandis que certains s’élèvent contre eux et les combattent, d’autres en font leurs alliés et mènent une vie solitaire. C’est précisément ce que veut devenir le jeune Ion, un breeder, autrement dit quelqu’un qui s’unit avec un tremor. Ce rêve, il le développe lorsque non loin de son village atterrit une comète, en réalité une de ces machines dotées de conscience qui a la forme d’un bras droit. Bullet devient le tremor d’Ion, et c’est des années plus tard que tous deux partent à l’aventure dans le « monde des adultes ». Car Rez, un breeder qu’Ion a rencontré a mis le jeune homme au courant d’une surprenante vérité : Le père du héros est en vie, quelque part dans ce monde…
  
  
  

L’aventure en six tomes


C’est en 2010 que démarre Bullet Armors dans les pages du Gessan de l’éditeur Shôgakukan. Le mensuel de type shônen n’est pas un amateur puisqu’il a accueilli quelques travaux de Mitsuru Adachi, notamment Idol A ou Q and A. La prépublication s’achèvera fin 2012 et les 29 chapitres qui composent la série bénéficient d’une compilation en six volumes.

En France, Kana se charge de la parution de la série dans son label « shônen » entre mars et novembre 2014. Les deux premiers opus paraissent simultanément, et l’éditeur décide de frapper fort en annonçant immédiatement la parution de l’histoire complète sur une seule année, un pari qui fut respecté. Il est intéressant que cette série d’actions qui fait la belle part à l’union de l’Homme et de la machine survient quelques mois après le très mitigé Jumbor de Hiroyuki Takei dont la recette et le style ne sont pas si lointains.
  
  
  

L’auteur


Moritya, aussi appelé Moricha, est né le 24 avril 1990 à Kanagawa. Le mangaka est bien discret, notamment parce que sa carrière est récente et que l’artiste n’a, pour le moment, qu’une seule série à son compteur pour exprimer son talent. Nous parlons évidemment de Bullet Armors, ce shônen en six tomes publié dans le Gessan et qui démontre toute la fougue de l’auteur grâce à un style graphique dynamique et explosif. Moritya n’a pas encore eu l’opportunité de publier une nouvelle série, notamment parce que la fin de Bullet Armors ne remonte qu’à deux ans. L’enthousiasme de cet auteur jeune et prometteur nous laisse croire qu’il est à surveiller de près.


Les personnages



Ion Ohpsunz :



Ce féru de mécanique a toujours vécu seul, avec sa sœur et sans parents pour l’éduquer. Lorsque Bullet s’écrase non loin de son village, Ion ne peut s’empêcher de partir à sa rencontre et en fera son tremor de manière assez hasardeuse. C’est à cet instant qu’il rencontre l’énigmatique Rez et apprend que son père est en vie. Devenu un beeker, quelques années plus tard, Ion est déterminé à parcourir le monde des adultes dans le but de faire des rencontres et trouver des indices sur son géniteur.


Serena :



Jeune fille au fort caractère, Serena a bien du mal à démontrer son attachement envers ses amis. Et pourtant, elle fera la rencontre d’Ion lorsque celui-ci sera la proie de bakers. Elle est aussi une breeder, son tremor inoffensif se nommant Plot. Tous deux voyagent seuls dans ce vaste monde, mais les origines de la demoiselle sont sur le point de remonter suite à sa rencontre avec Ior.


Eiblock Burst :



Eidlock voyage seul avec Shade, son tremor. Mais contrairement à Ion et Serena, il est un breeder bien plus fougueux qui n’hésite pas à combattre les bakers qui lui veulent du mal. Sa première rencontre avec le héros sera ainsi très turbulente, mais c’est rapidement qu’Eiblock montrera son véritable fond, sans compter que son passé familial ne tardera pas à le rattraper.


Kurt :



Breeder psychopathe s’il en est, il est certain que Kurt ne veut pas que du bien à Ion et ses amis. Un grand mystère entoure ce personnage violent dont le tremor ne semble pas si différent de Bullet, tout comme son maniement parfait de sa machine soulève bien des questionnements. Kurt est détenteur de multiples vérités, notamment autour de Serena, mais vaincre cet ennemi sera loin d’être chose aisée.


Rez Sinstunt :



Les breeders sont souvent hait des populations, mais Rez est loin d’être une personne mauvaise. Aimant le voyage et doté d’un caractère sympathique, il ne pourra s’empêcher de s’attacher à Ion lors de leur première rencontre, quitte à le mettre sur la voie du breeder, mais cela contre son gré. Rez est un ami de Denis Ohpsunz, le père d’Ion, bien qu’il ne révélera jamais au jeune homme ce qu’il est advenu de lui. Bien que peu présent dans la série, son maniement du tremor est exemplaire.
  
  
  

©2010 MORITYA/SHOGAKUKAN

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News