Blood Alone - Actualité manga
Dossier manga - Blood Alone

Note des lecteurs 17.50 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 09 Juin 2011


Présentation


Résumé
Un écrivain sans le sou, une petite fille capricieuse. Voici l'histoire de deux êtres qui n'ont, à première vue, rien pour être réunis... Pourtant, le destin les rapprochera par le sang : détective à ses heures perdues, Kuroe traque un vampire qui a jadis tué sa sœur et lui a conféré un pouvoir particulier. Dans son grand appartement, il a recueilli Misaki, victime de la créature et devenue vampire à son tour. Ensemble, ce couple inattendu se protège mutuellement, profitant des moments de bonheur du quotidien, et liés par une affection véritable. Au fil des nuits, découvrez leurs aventures si particulières, ponctuées de rencontres importantes, de réminiscences du passé, sous la menace de voir un jour s'effondrer leur fragile harmonie...
    
 
    
    
Fiche Technique
Seinen manga que l'on doit à Masayuki Takano, Blood Alone (ブラッドアローン) n'était pas à l'origine destiné à la sérialisation. Les personnages de Kuroe et Misaki existaient déjà auparavant dans une petite dizaine de dôjinshis que le mangaka a publié à partir de 1998 au sein du cercle de dessinateurs amateurs Vanishing Point. La première apparition des deux héros semble dater de la nouvelle Wild Arts. Ils deviendront ensuite récurrents dans les histoires de l'auteur, comme la série des Nights, Stroll ou encore Thunder. Certaines d'entre elles ont ensuite été reprises partiellement ou totalement au sein de la série elle-même.
  

   
  
L'auteur ayant déjà travaillé avec l'éditeur ASCII Media Works, Blood Alone est logiquement devenu une série à part entière. Sa prépublication commença dans le numéro d'avril 2004 du Dengeki Daioh. Dans ce mensuel, on retrouve également des titres orientés tranche-de-vie ou vers l'action, avec en point central un certain penchant pour les jeunes héroïnes. La série parut ensuite en volumes reliés chez l'éditeur à partir de février 2005, à un rythme particulièrement lent: entre six et onze mois d'espacement jusqu'au tome cinq, et plus d'un an et demi pour le sixième ! Notons également que la série connut une adaptation en trois Drama-CD, sortis en aout 2006, aout 2007 et juin 2008 chez l'éditeur de disques Marine Loisirs.
   

   
    
Outre son rythme de parution particulièrement erratique, la série connut un véritable chamboulement en juin 2010, puisqu'elle fut mise en pause, en attente d'un transfert de magazine. Les raisons de ce changement semblent évoquées par Masayuki Takano au sein de son blog :  faute d'un succès déclinant et de la dispersion de l'auteur vers d'autres projets ralentissant la série, ASCII Media Works aurait imposé le changement de magazine sinon l'arrêt pur et simple. Après quelques mois de recherches et de négociations, Takano a ensuite obtenu le feu vert de la maison d'édition Kôdansha, qui accueillit Blood Alone au sein de l'Evening (Gunnm Last Order, Coq de Combat,...). La série redémarra dans le bimensuel le 23 novembre 2010, alors que, la veille, la Kôdansha entama la parution des premiers volumes dans une nouvelle édition, au rythme de deux tomes par mois. La situation revint finalement à la normale, avec la parution des septième et huitième volumes inédits, respectivement en février 2011 et juin 2012. Après une pause entre février et octobre 2011, Masayuki Takano a annoncé que la publication dans l'Evening serait à présent continue avec un chapitre par mois. Le neuvième volume devrait donc bien moins se faire attendre que les précédents. Pourvu que ça dure !
  
   
Blood Alone connut également de nombreuses adaptations à l'étranger : aux États-Unis, en Allemagne, en Chine, en Corée,... et bien sur en France. C'est l'éditeur Ki-oon qui est en charge de l'édition francophone, en proposant d'abord ce titre en exclusivité pour les visiteurs de la Japan Expo 2006 (au même titre que Tsukihime et Shin Megami Tensei : Kahn la même année). La parution commença en aout 2006, pour suivre un rythme trimestriel sur ses trois premiers volumes, avant d'être ralentie du fait du manque d'avancement au Japon. Ainsi, le tome 6 s'est fait attendre pendant près de deux ans. 
  
Pendant une très longue période, les conséquences du changement d'éditeur au Japon étaient une source d'inquiétude concernant la parution française, puisque Ki-oon dut renégocier complètement les droits avec un nouvel interlocuteur de poids. Une très bonne nouvelle arriva finalement en décembre 2012 : le retour de Blood Alone dans une nouvelle édition ! Ainsi, non seulement le septième volume fut annoncé pour mars 2012, mais les six premiers volumes furent également réédités à la même date, dans une version calquée sur celle proposée par Kôdansha au Japon, comptant de nouvelles couvertures ainsi que des chapitres spéciaux, intitulés Early Nights, provenant de la période "dôjinshi" de la série ! Ki-oon offre ainsi une seconde vie inespérée à la série, pour le plus grand bonheur des fans de la première heure, tout en s'ouvrant à un nouveau public ! La sortie du huitième volume est quant à elle fixée à décembre 2012.
  
      
  
   
L'auteur
Malgré sa présence assidue sur Twitter et sa page web personnelle, il est assez difficile de connaitre Masayuki Takano (高野真之), cachant son âge au grand public. Né un 10 septembre à Hiroshima, sa carrière de mangaka commence d'abord par le fanzinat : en 1998 il fait partie du cercle Vanishing Point, où il écrit les trois chapitres qui deviendront Wild Arts, que nous avons déjà évoqué précédemment. Il se fera alors repérer très rapidement par l'éditeur ASCII Media Works qui le charge de l'adaptation en manga de Boogiepop, célèbre série japonaise de light novels. C'est ainsi que nait dans le Dengeki Daioh en 1999 le manga Boogiepop Dual, reprenant la légende urbaine imaginée par Kôhei Kadono. On y retrouve le fantôme éponyme, se réincarnant dans un le corps d'un lycéen alors que de mystérieux actes de violences se déroulent dans son établissement... Cette série en deux tomes a également été adaptée en France en 2007 par Ki-oon, pour surfer sur la vague du succès de Blood Alone, sorti antérieurement.
  

  
  
Un an plus tard et toujours dans le même magazine, le mangaka entama Cronos Haze, série d'action en deux tomes racontant les mésaventures de Naruyuki Tôya. Le jour de la rentrée, ce lycéen se fera attaquer par un robot hors de contrôle et l'une de ses camarades de classe... qui semble plutôt bien le connaitre.
  

 
  
Par la suite, Masayuki Takano reprend ses activités d'auteur de dôjinshis, se concentrant essentiellement autour des personnages de Blood Alone, jusqu'à ce qu'elle devienne une série à part entière en 2004. Néanmoins, cela n'empêche pas le mangaka de poursuivre ses rendez-vous au Comicket en signant de nombreuses nouvelles au sein de Vanishing Point. Citons par exemple : Fantastic Voyage, Future Shock 0, Nightingale, Green,... Au final, plus d'une vingtaine d'histoires courtes auront été publiées sous ce format.
    
Après les déboires qu'a connu Blood Alone avec son transfert de magazine, le mangaka a également décidé de commencer une nouvelle série en parallèle. Moon Edge nous présente un monde dévasté par une météorite, où se rencontrent deux survivants, un homme et une femme. Ce nouveau manga a débuté en novembre 2010 dans l'Ultra Jump, marquant ainsi la première collaboration de l'auteur avec la Shueisha. Cette aventure se termina en septembre 2012, comptant au final deux volumes. Moon Edge est le nom d'un lieu désolé, une ville en ruine qui a été frappée par une météorite, où l'on suit deux immortels, Takeru, un adulte, et Konoha, une jeune fille qui s'est enfuie d'une organisation qui employait ses talents. Takeru essaie de persuader sa protégée de ne pas en finir avec la vie, et tous deux essaient de retrouver un sens à leur quotidien malgré le chaos...
   
 
   
    
Aujourd'hui, Masayuki Takano se concentre uniquement sur Blood Alone, mais nul doute qu'il reviendra un jour ou l'autre au fanzinat, monde qui l'a toujours accompagné dans sa carrière.
   
  
Personnages:
 
Kuroe Kurose



"Je serai...  toujours près de toi... Je ne laisserai plus jamais une chose pareille t'arriver..."

Extérieurement, Kuroe Kurose est officiellement écrivain. Si ses œuvres sont encore très peu connues, elles semblent néanmoins avoir un certain succès auprès des femmes d'âge moyen. Pourtant, ce métier ne semble être qu'un gagne-pain pour cet homme souvent victime du syndrome de la page blanche. Kuroe a en effet bien d'autres soucis à régler... Sa vie bascula le jour où un redoutable vampire, Adevaraat Krei, tua Motoe, sa sœur aînée, à qui il portait une affection bien au-delà de l'amour fraternel. Au cours de ce sinistre évènement, il fut également blessé aux yeux par la créature, mais la vue lui revint rapidement, accompagnée d'un étrange pouvoir : Kuroe peut reconnaitre instinctivement la nature des gens autour de lui, différencier humains et vampires, morts et revenants. Ce don, associé à un farouche envie de vengeance, le poussa à devenir un "vanatore", un tueur de vampire. Ayant suivi les enseignements de la sorcière Lady  Chloé, le chasseur préfère encore user de ses propres poings. Sa colère enfouie s'estompa néanmoins lors de sa rencontre avec la jeune Misaki, pour qui il devint un véritable chevalier servant, d'abord par obligation, ensuite guidé par une envie de protection beaucoup plus naturelle. Lorsque Misaki devint à son tour une victime d'Adevaraat Krei, Kuroe la prit sous son aile et l'emmena avec lui au Japon afin de l'éloigner de tout danger, et pour lui faire oublier sa nature profonde. D'un sentiment de vengeance, ce héros est devenu beaucoup plus altruiste, mais n'en oublie pas non plus sa quête première. Dès qu'il le peut, Kuroe joue les détectives et offre ses talents sur de sombres affaires, en espérant qu'un jour il puisse remonter jusqu'à l'être qui a brisé sa vie.
Si, sur le terrain, son caractère posé et réfléchi lui permet de conclure souvent les choses rapidement et avec beaucoup de lucidité, c'est une toute autre histoire dans sa vie privée. Kuroe ne semble pas avoir conscience de l'attirance qu'il provoque auprès de la gente féminine. Bien souvent, il commettra des impairs, auprès d'inconnues le croyant déjà père à son âge, ou auprès de ses proches par son étourderie. Ces dames peuvent souvent s'agacer de ses oublis, de ses trous de mémoires concernant des souvenirs importants, sur ses gestes ambigus qu'il exécute avec une naïveté déconcertante.... mais elles pardonnent rapidement à cette gueule d'ange, au regard profond et mélancolique, qui semble cacher tant de mystères...
 
 
Misaki Minato



"Le simple fait d'être là, avec toi... me rend très heureuse. Alors surtout... ne sois pas triste pour moi."

Une jeune fille se réveille dans un grand lit défait. Celui qui partage sa couche n'est pas à côté d'elle, alors la voilà qui s'en extirpe et part le rejoindre, tandis que le jour vient de se.... coucher. Oui, cette fille, s'appelant Misaki, est une jeune vampire, même si rien ne laisse le présupposer, hormis des canines légèrement proéminentes. Son corps de jeune fille aux airs fragiles restera ainsi pour l'éternité, gardant l'aspect qu'il possédait le jour où Adevaraat Krei l'a transformé en une créature de la nuit après avoir tué son père, Reiji. A présent, Misaki vit avec Kuroe, son prince charmant qui veille sur elle depuis une époque où elle fut encore humaine. C'est lui qui a ouvert le cœur de cette gosse de riche, à qui l'on cédait tous les caprices, et contrariée de l'absence permanente de son père au foyer. Kuroe est pour elle son seul point d'attache au monde, et son unique source de bonheur.
Pourtant, la petite princesse semble comprendre que cet amour n'est pas aussi réciproque qu'elle ne l'aimerait. Son apparence et sa nature constituent une barrière évidente, et elle ne franchira jamais dans l'affection de son prince le stade de petite sœur. Misaki est alors partagée entre le fait d'accéder à plus de gestes tendres de sa part, et la satisfaction qu'elle a de vivre chacune de ses nuits avec lui. Souvent, Misaki se déteste de ne pouvoir grandir, de ne pouvoir espérer devenir une adulte digne de Kuroe. Cependant, elle sait également se complaire dans ses joies plus enfantines, entre la contemplation de cerisiers en fleurs, une soirée aux parcs d'attractions ou encore l'essayage de jolies tenues. Quant à sa nature inhumaine, c'est encore ce qui semble le moins insupportable pour elle, comme si Kuroe lui faisait oublier cette dure condition. Si parfois elle se retrouve tentée d'user de ses pouvoirs, Misaki se jure avant tout de vivre comme une humaine, et même de meilleure manière qu'autrefois. La jeune fille n'hésite pas à sortir de sa bulle pour venir en aide à son héros, faisant preuve d'un courage exemplaire malgré son âge et les terribles souffrances qu'elle a déjà connues. La vie lui a offert une seconde chance, et Misaki la vit pleinement, s'accrochant de toutes ses forces à ce bonheur qu'elle sait fragile et incertain. Une vie au jour le jour, ou plutôt "à la nuit la nuit", pour cette jeune fille pour qui chaque réveil, dans ce grand lit défait, est une nouvelle source de joie.
 
 
Sayaka Sainome



"Tant de prévenances... finiront par me donner envie de monopoliser ton cœur."

Jeune femme active, Sainome est employée au laboratoire de la police scientifique. Son travail consiste essentiellement à étudier des cadavres, qu'ils soient encore sur la scène de crime ou dans une salle d'autopsie. Sainome possède en effet un don très particulier : en s'approchant du corps d'une victime, elle peut lire dans sa mémoire, et remonter le cours des derniers évènements de sa vie pour en analyser tous les détails. Ce pouvoir a ainsi démontré son efficacité à de multiples reprises, permettant de dénouer des affaires épineuses. En côtoyant ce monde entre  vie et mort, l'inspectrice aura bien sur eu l'occasion de découvrir le peuple des vampires... et de rencontrer Kuroe. C'est ainsi que parfois, elle recourt aux services de ce détective peu commun, sur les cas les plus délicats, où le surnaturel s'en mêle. Mais en réalité, Sainome et Kuroe se connaissaient bien avant de mouiller dans d'aussi sombres histoires. Ayant partagé leur scolarité au même lycée, la jeune femme a bien connu le Kuroe "d'avant", ce jeune homme renfermé et transi d'amour pour sa sœur. Déjà à l'époque, Sainome ne pouvait espérer que la deuxième place dans son cœur, et aujourd'hui encore, elle semble s'être fait une raison, se renfermant dans une certaine fatalité.
Calme, réfléchie, Sainome possède un caractère qui pourraient la faire passer pour une femme très froide. En réalité, elle s'est surtout forgée une carapace face aux évènements de la vie, pour ne pas se laisser déborder par ses émotions. Ses illusions de jeunesse se sont brisées à la disparition de sa mère, alors que son père, médecin, n'était pas là pour assister à ses derniers moments, préférant son travail. Pourtant, Sainome semble suivre un chemin identique, et même pire au vu des barrières qu'elle se pose avec son entourage. Pourtant, d'autres désirs naissent dans l'esprit de la jeune femme, qui s'éprend soudainement d'envies de se faire consoler, d'être chérie par Kuroe. Si elle ne s'en rend pas compte, la preuve en est faite au vu de sa relation avec Misaki, qu'elle taquine dès qu'elle en a l'occasion, trahissant alors sa jalousie. Dans ce corps de femme accomplie et stable, ne se cacherait-il pas l'esprit d'une jeune fille qui, à son tour, rêverait de se faire dorloter par son prince charmant ?
 
 
Higure



"De temps en temps... j'aimerais tant trouver quelqu'un qui m'aide à passer cette nuit qui dure une éternité pour moi."

Sous ses faux airs de garçon malicieux, Higure est en réalité un vampire, et non des moindres puisqu'il fait partie des Al Haïk, l'ancienne génération. Ainsi, estimer son âge véritable n'est pas une mince affaire ! Comme la plupart des premiers nés, Higure jouit d'un statut de chef de sa propre famille de sang et dispose de pouvoirs redoutables : outre ses talents naturels propre à son espèce, il semble également être capable de manipuler le vent pour fendre ses ennemis d'un simple geste de la main. D'origine européenne, cet être à la jeunesse éternelle s'est installé au Japon, dans la même ville où résident nos héros. Connu comme "le maître des vampires" de la cité, son influence se limite néanmoins jusqu'à une zone frontalière qu'il partage avec un certain "Comte", avec qui il aurait passé un pacte de non-agression tant qu'aucun n'empiète sur le territoire de l'autre. Mais après tout, Higure préfère encore la tranquillité de la neutralité, ne réagissant que lorsque son petit monde est affecté. S'il sait recourir à la violence, le jeune vampire reste parfaitement intégré à la société, bien loin d'être une créature incontrôlable. Le seul privilège qu'il s'autorise, en tant que seigneur de sang, est de disposer de Renfields, serviteurs humains à qui il a offert un peu de son temps. Ne cachant pas sa préférence pour les hommes, Higure aime s'entourer de beaux éphèbes aux petits soins pour lui, et exprime parfois même pour eux de véritables sentiments amoureux. Mais après tant d'années, de siècles à collectionner les hommes à ses pieds, Higure présente toujours une certaine mélancolie, ce regret de n'avoir jamais connu un amour véritable...
Aussi, la relation entre Misaki et Kuroe, basée sur la confiance et non la manipulation, intrigue le "jeune homme". Higure sera d'abord un mentor pour la petite vampire récemment entrée dans le monde de la nuit, lui faisant part de ses talents et de son expérience. Il deviendra par la suite un allié de poids pour Kuroe, qu'il croyait être le Renfield de sa nouvelle protégée. Bien évidemment, le charme de cet héros ne le laissera pas indifférent, lui non plus... Au fil du temps, nombreuses sont les occasions où nos deux héros font appel à ses services, et inversement. S'il sort de sa neutralité, Higure sent que ces deux-là peuvent faire changer les choses, comme ils ont modifié son propre quotidien en lui demandant de recueillir Maria, jeune Renfield dépourvue de maitre. Une fille dans son quotidien ? Voilà de quoi bousculer ses habitudes !


Sly



"Je suis un monstre... mais il y a des choses que je ne veux pas perdre."

Une carrure imposante, une peau noire et surtout un look des plus extravagants : dans le monde de la nuit, Sly est loin de passer inaperçu ! Officiellement, Sly semble gérer un club réputé de la ville, mais il lui arrive également de monnayer ses informations aux plus offrants, notamment aux enquêteurs de l'ombre comme Kuroe. Parfois, il lui arrive également de mettre le détective directement sur de nouvelles affaires. Mais attention, Sly sait également agir de lui-même et passer à l'action, surtout lorsqu'il y a une demoiselle parmi les victimes ! Si sa sexualité n'est pas évoquée, sa gouaille et son allure provocante laissent imaginer une profonde nature de séducteur, et il propose régulièrement des ristournes sur ses services quand ils sont quémandés par une jeune femme. Sly en va même jusqu'à vouvoyer Misaki, montrant alors toute sa considération pour le sexe faible. Être rempli de mystère, sa véritable nature n'est dévoilée que tardivement. Tout comme Kuroe et Misaki, il semble lui aussi vouer une rancune tenace envers les vampires qui sont pourtant ses semblables. Peut-être qu'un jour, nous aurons tout le loisir de découvrir la complexité du personnage, mais pour l'heure, Sly préfère cacher son passé derrière son extravagance et son caractère insouciant.


Lady Chloé



"Le nom de la plus grande magicienne que la Terre ait jamais portée !!"

Redoutée par les buveurs de sang et connue sous le nom de "Sinistra femue", Chloé est une véritable légende dont beaucoup doutent encore de l'existence. Et pour cause : manipulant le temps, cette sorcière s'est toujours appliquée à exterminer ses adversaires sans laisser une seule trace de son passage, sinon l'ombre noire que laissent transparaitre la cape, la robe et le chapeau qu'elle porte en permanence. La seule personne qui aura réussi à la voir entièrement n'est autre que Kuroe, qui la rencontra dans le métro parisien lors de sa carrière de vanatore. Lady Chloé voit dans cet évènement un signe du destin, leurs noms étant identiques (du moins, se prononçant de la même manière en japonais), et décide de prendre le jeune homme sous son aile en lui enseignant son pouvoir. Pourtant, son jeune disciple aura fini par susciter sa colère en préférant user des arts martiaux traditionnels. Chloé nourrit des desseins bien plus importants pour lui et exulte en le voyant rester un pauvre chasseur pathétique, se limitant à de faibles "orphelins". Envoutante, Chloé dispose d'un charme indéniable qui s'allie avec son mystère, et n'apparaitra que très rarement au cours du récit sans pour autant se faire oublier. Ses ambitions et la force qu'elle exerce sur son disciple pourraient bien un jour jouer un rôle décisif dans la lute contre les créatures de la nuit, qu'elle ne considère que comme des insectes...
 
  
      
   
   

© Masayuki Takano / ASCII MEDIA WORKS

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News