Beck - Actualité manga
Dossier manga - Beck

Reader Rating 18.50 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 10 April 2009


Musique et manga

              
Le plus difficile pour un manga dont le thème central est le Rock reste de faire passer les sensations musicales à travers les pages. Notre auteur s'en sort très bien dans ce domaine!
Dans d’autres mangas, tels que Detroit metal city ou Nana pour citer deux styles différents, la musique ne joue qu’un rôle dit secondaire, en effet, rarement il n’y a de concert durant des pages complètes et le but n’est pas de faire ressentir le bonheur d’un live vécu par les fans et pouvant avoir une influence sur l’avenir du groupe. Dans des mangas tels que Debaser ou Bremen, la musique en thème central reste sous exploitée et ne permet pas de faire passer des frissons ou des sentiments aux lecteurs. Seuls de rares mangas tels que Beck pour le Rock ou Nodame Cantabile pour la musique classique transmettent quelque chose de plus aux lecteurs. Dans le cas de Beck, le lecteur a presque le sentiment d’appartenir au groupe!
Le fait de réaliser un manga sur la musique aurait pu être catastrophique: en effet aucun son n’est présent à la lecture du titre, ce qui dans un premier temps laisse un sentiment de vide au lecteur... Toutefois au fil des pages et selon les trames, l’auteur arrive à donner au son écrit un réel sens. Chaque personnage prend la voix que le lecteur souhaite lui donner, chaque riff de guitare prend la mesure des envies du lecteur... Finalement ce qui aurait pu être un gros désavantage devient un sérieux atout car grâce au remarquable travail de l'auteur, une complicité finira par naître entre les personnages et le lecteur.

Les réactions des acolytes du groupe permettent également de se faire une idée des talents de chacun. Ainsi quand on voit Yukio chanter et les autres membres rester bouche bée, on peut imaginer une voix digne de Liam Gallagher (Oasis). De plus sa position de chant quasi-mimétique transmet quelque chose, et le lecteur peut imaginer bien d’autres possibilités comme la voix éraillée et intemporelle d’un Tom Yorke (Radiohead).
Lorsque Chiba chante et improvise on peut ressentir la verve et l’énergie d’un Anthony Kiedis (Red hot chili peppers) ou d’un Eminem. Pendant les passages solos de Ryusuke, chaque lecteur pourra entendre son riff préféré, qu’il soit des Led Zeppelin, de Santana, des Clash, de Cradle of filth. Vous l'aurez compris, de nombreuses séquences de Beck laissent libre cours à l’imagination de chacun. Finalement cela ne fige aucunement les musiciens dans des répertoires précis, ce sont plus les actions des membres actifs et les réactions des membres à l'écoute qui donnent la mesure du talent de chacun.
L’autre avantage réside dans le fait que la musique s’adresse aussi bien aux garçons qu’aux filles quelque soit l’âge, ainsi même si sa prépublication se fait dans un magazine shonen, ce titre s’adresse aux garçons pour l’action, leurs rebondissements et le scénario, aux filles pour le côté sentimental justement approprié et dosé et enfin aux adultes pour le réalisme et éventuellement des souvenirs de leur adolescence.
         
      
               
De plus, pour apporter encore plus de références musicales, l’auteur n’hésite pas à puiser dans le répertoire existant à travers les personnages du rêve commun des membres de Beck. De la même manière, des T-shirts à l’effigie d’autres stars sont parsemés de ci de là, certains noms de bar sont évocateurs...
Par là même nous retrouvons en fouillant beaucoup de clins d'oeil. Ainsi le personnage de Leon Skyes (le méchant de l'histoire) fait référence au titre "Under the bridge" des Red hot chili Peppers, où le chanteur narre sa relation avec une certaine Ione Skye (anagramme de Leon Sykes). Le look très Jim Jarmush de Jim Walsh, réalisateur qui va donner un grand coup de pouce à la carrière du groupe, ne passera pas innaperçu. Enfin, le chien Beck ressemble beaucoup à Sparky de Frankenweenie, l’un des premiers courts métrages de Tim Burton.
Un clin d’œil est particulièrement récurrent: l’existence d’un manga imaginaire que le groupe adore, Happy Sangokushi de Christy Sakuishi, équivalent japonais du Roman des Trois royaumes et de la légende de Sangoku, dont le but est d’assouvir la domination de la Chine par les clan Shu, Wei et Wu. Ainsi, on retrouve beaucoup de personnages secondaires dans les lives donnés par le groupe, de nombreux bars ont des noms correspondant à des personnages de cette histoire.

Chaque quatrième page de couverture est affublée d’une pochette d’un album plus ou moins connu du monde du Rock, remise au goût du jour avec des personnages ou des situations de Beck en couleur. On peut retrouver sur les dos des mangas des pochettes des Led Zeppelin ou de Nirvana, d’Elton John ou Aerosmith, et ce petit clin d’œil est également retrouvé en début de chacun des trois chapitres que comptent les volumes avec toujours des albums très connus, d’Oasis, de Radiohead, de Rage against the machine ou des Red hot chili peppers. Chaque adaptation de pochette est finalement un petit défi à réaliser pour trouver l’original car certaines sont beaucoup moins faciles à identifier. Pour ce faire, l’auteur à créé deux guide books, ainsi qu’un Music book avec des explications sur certains choix et préférences musicales.
       
L’éditeur Delcourt n’a pas non plus lésiné sur les moyens pour faire découvrir aux lecteurs le monde du rock. En fin de volume, nous trouvons de nombreux dossiers thématiques qui vont nous informer sur les grands groupes fondateurs du Rock, ou encore les 100 plus grands guitaristes et leurs influences... Très utile!
Dans les volumes 9 et 13, un CD de J-rock accompagne le manga, ce qui nous permet de découvrir par le biais de quelques titres à succès le rock japonais. Dommage cependant que cette initiative n’ait pas été poursuivie avec les autres volumes.
                   
                                
               
                                  

© 2000 Harold Sakuichi / Kodansha ltd.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News