Basilisk - Actualité manga
Dossier manga - Basilisk
Sommaire

Publié le Vendredi, 14 October 2016


Super-pouvoirs + Ninjas = Basilisk



La principale caractéristique de la série Basilisk est qu'elle met en scène 20 personnages qui ont; pour la plupart; des capacités spéciales qui s'apparentent parfois à des super-pouvoirs. A noter que nous n'évoquerons pas les pouvoirs de Ogen et de Hyôma. La première meurt très tôt dans le récit sans nous montrer la moindre technique ninja. Concernant Hyôma, son pouvoir est l'un des secrets de la série, et le révéler pourrait nuire à votre plaisir de lecture.

Certaines capacités s'inspirent clairement de ce que l'on peut retrouver dans les comics américains, plus particulièrement dans l'écurie Marvel. Par exemple, les capacités d'élasticité de Josuke et Rosai, qui durant un combat s'expriment un peu différemment (l'un peut étirer ses membres tandis que l'autre est mou comme un chewing-gum), rappellent cependant toutes les deux le pouvoir de Red Richards alias Mister Fantastic, le leader des 4 Fantastiques, qui est un homme élastique.
Saemon Kisaragi, sans être un métamorphe dans le sens strict du terme (il ne peut pas changer sa stature, mais juste son visage) a cependant certains points communs avec Mystique, une ennemie récurrente des X-Men. Et que dire de la faculté exceptionnelle de Gôbu, capable de se fondre dans les murs ? N'y-a-t-il pas un point commun avec Shadowcat, la séduisante membre des X-Men capable de se rendre intangible et donc de passer à travers les murs ?
Si la comparaison entre de Shôgen avec Spiderman paraît moins de prime abord, ce dernier n'en reste pas moins un homme araignée, capable; comme Spiderman d'ailleurs; de projeter une toile gluante ou encore de d'évoluer sur des surfaces verticales... De la même manière, le pouvoir de Kôshiro, qui consiste a créer des vortex destructeurs via son souffle, est comparable aux capacités d'une multitude de super-héros ou super-vilains qui maîtrise ou projette de l'énergie, cette dernière pouvant être plus ou moins dévastatrice.

Enfin, le dernier ninja qu'on pourrait comparer avec un superhéros Marvel est bien-sûr Tenzen. Le grand méchant de la série. Dans le manga, on apprend très rapidement que malgré son apparence de jeune homme, Tenzen est en fait très vieux (lors de sa visite dans le village Kôga, Tenzen admire un grand arbre et précise qu'il ne l'avait pas revu depuis son enfance... il y a 170 ou 180 ans). Il a également un pouvoir de guérison exceptionnel qui permet même de le faire revenir d'entre les morts... cela n'est pas sans rappeler Wolverine, un membre des X-Men connu aussi bien pour ses griffes aiguisées que son facteur de guérison qui le rend quasi-immortel !!


Les autres ninjas n'ont rien à envier à ceux que nous venons de citer, mais leurs capacités sont soit très ancrées dans l'univers ninja, soit totalement innovantes !
Certains ninjas n'ont pas vraiment de pouvoirs, mais maîtrisent plutôt une technique aussi particulière que dangereuse. Dans ce groupe, on peut citer Danjo, le chef des Kôga, qui se bat avec de longues aiguilles qu'il peut projeter avec rapidité, ou encore Yashamaru du clan Iga, qui lui utilise des longs fils qu'il a rendus aussi tranchants que des lames de rasoir après un traitement spécial. Dans la même idée, on peut également citer Jûbei Jimushi, l'homme serpent qui ne doit pas ce surnom à une compétence spéciale, mais plutôt parce qu'il est dépourvu de ses quatre membres.
 
 


Les derniers personnages que nous allons citer dans les lignes suivantes ont des pouvoirs qu'on peut qualifier de novateur, car on ne les retrouve pas (ou alors très très peu) dans d'autres œuvres. Leurs pouvoirs sont presque des bizarreries, et si certains sont très utiles, d'autres en revanche ont un intérêt limité.
On peut commencer par le cas d'Hotarubi. Cette belle ninja semble avoir une affinité avec les animaux. Elle a un familier (animal qui l'accompagne partout) qui est un serpent. Mais son pouvoir est d'invoquer une nuée de lucioles capable de se coller sur l'ennemi, ou même de masquer sa fuite. Ce n'est pas un pouvoir agressif, mais il peut avoir son utilité dans certaines situations bien précises. Nenki, un autre membre du clan Iga, profite lui d'un pouvoir réellement intéressant même s'il induit une certaine laideur (à part pour les amoureux de fourrure) : Nenki est en effet un homme très poilu qui utilise ses cheveux et les autres poils de son corps comme une arme. Il peut les commander, les étirer, les durcir... vraiment pratique n'est-ce pas ? Du côté des Kôga, Kagerô a un pouvoir qui pour elle s'apparente plus à une malédiction : lorsqu'elle est excitée, elle secrète un souffle qui peut être mortel pour tout homme qui le respire. Il lui est donc interdit d'avoir des rapports sexuels, sous peine de tuer son partenaire... mais si ce dernier est un ennemi, ce n'est pas très grave... A noter que le personnage de Kagerô n'est pas très éloigné de la Kagerô de Ninja Scroll, qui a elle aussi la faculté d'empoisonner.

Du côté des pouvoirs quasiment inutiles, la palme revient à Akeginu et Jingoro. Akenigu est capable de faire sortir son propre sang de son enveloppe corporelle et d'en faire un espèce de nuage faisant office de brouillard. Ça à l'air impressionnant dit comme ça, mais cette technique prend un peu de temps à être invoquée, et comme les ninjas sont supposés avoir l'habitude de se battre dans une obscurité totale, on se demande ce que ça change pour eux d'être plongé dans un brouillard de sang... Au final, cette technique se montrera utile à un seul moment donné et contre une compétence adverse bien ciblée. Jingoro, quant à lui, a le pouvoir de se transformer en une espèce de limace. Cette forme lui permet de s'approcher de son ennemi de façon silencieuse, mais a cependant plusieurs défauts : pour se transformer, Jingoro a besoin d'avoir du sel sous la main (et en assez grande quantité), et lorsqu'il se déplace, il laisse une trace gluante derrière lui... ce qui n'est pas très discret !!

Enfin, les deux dernières capacités qu'il nous reste à évoquer dans cette partie sans doute les plus importantes de la série, ce sont celles de Gennosuke et Oboro, et elles s'expriment via leur regard. Chez Oboro, il s'agit des yeux de Hagen. Ce n'est pas une technique ninja, c'est une capacité innée. Concrètement le regard d'Oboro a le pouvoir d'annuler les techniques ninja. Si un ninja croise le regard de l'héritière des Iga, il manquera immanquablement sa technique, ou ne pourra utiliser sa capacité. Le pouvoir issu du regard de Gennosuke est quant à lui particulièrement destructeur : si quelqu'un souhaitant le tuer le regarde dans les yeux, alors cet assaillant aura une envie irrépressible de se suicider.
Ces deux capacités sont bien évidemment redoutables, et sont au cœur du récit, dont le titre s'inspire par ailleurs. En effet la Basilic (Basilisk en anglais) est une créature mythologique aux allures de grand lézard, qui a la capacité de changer en pierre quiconque croise son regard...
   


© Futaro Yamada and Masaki Segawa / Kodansha Ltd.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News