Arms - Actualité manga
Dossier manga - Arms

Reader Rating 18 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 07 October 2010


Présentation

  
"Tu veux de la force ? Si tu veux de la force... je vais t'en donner !"
 
Ryô Takatsuki est un jeune lycéen presque comme les autres. D'un naturel curieux et débrouillard, il suscite quelques inquiétudes de la part de Katsumi Akagi, sa meilleure amie. Mais Ryô possède un don assez particulier : suite à un accident grave dans son enfance, son bras droit peut se régénérer de toute blessure presque instantanément. L'insouciant adolescent ne se posait pas trop de questions par rapport à ce pouvoir, jusqu'à ce qu'un jour, un garçon rebelle, Hayato Shingu, arrive dans son lycée avec l'intention de le tuer !
 
Ryô et Hayato ne tarderont pas à découvrir qu'ils font partie des Arms, des êtres pouvant transformer une partie de leur corps en une arme redoutable. Ils seront vite rejoints par leurs deux semblables, Takeshi Tomoe et Kei Kuruma, afin de lutter contre une organisation du crime cherchant à s'emparer de leur pouvoir : les Egregoris. Les quatre compagnons devront alors combattre de nombreux adversaires afin de découvrir la vérité autour de leur origine et du tragique destin pour lequel ils sont programmés. Mais pour se battre, ils pourront compter sur une force infinie sommeillant en eux... et pouvant les submerger à tout instant!
 
 
 
Fiche Technique
  
Arms (アームズ) est un shonen manga de 1997 que l'on attribue souvent exclusivement au mangaka Ryôji Minagawa, mais dont le scénario est également supervisé par Kyôichi Nanatsuki. Il fut publié pendant cinq années au sein du célèbre Shonen Sunday de l'éditeur Shogakukan, qui connut d'illustres auteurs, d'Osamu Tezuka à Rumiko Takahashi ou Mitsuru Adachi, et qui a fait du manga sportif une de ses spécialités. Le premier tome fut publié au Japon en octobre 1997, tandis que le vingt-deuxième et ultime volume de la saga sortit en juin 2002. La série reçut d'ailleurs la reconnaissance de son éditeur, en étant la lauréate du 44ème prix Shogakukan en 1998, et connut une réédition dans un format de douze tomes deluxe, de juin 2007 à mai 2008.
   
Six mois après sa conclusion au Japon, Arms fut adapté en France par l'éditeur Kana, sous son label Big, pourtant destiné aux seinen, succédant à l'époque à Agharta et Monster. Sortant d'abord à un rythme trimestriel, la série revint rapidement à une publication d'un tome tous les deux mois, pour s'achever en novembre 2006.
   
     
          

Les auteurs 

  
Ryôji Minagawa (皆川亮二)
Né à Tokyo le 5 juillet 1964, Ryôji Minagawa (ou Ryouji selon les retranscirptions) débuta sa carrière de mangaka en 1988 avec un récit court, Heaven, publié dans le Shonen Sunday, magazine dont il devint très rapidement fidèle, et gagna d'ailleurs une récompense pour cette première œuvre. Mais son premier véritable succès survint quelques années plus tard : il s'agit de Spriggan, fruit de la collaboration avec le scénariste Hiroshi Takashige (que nous connaissons en France plus particulièrement pour la série Jusqu'à ce que la Mort nous sépare) et publié entre 1991 et 1996. Au cours de ses onze volumes, Spriggan narre la guerre entre différents groupes armés pour s'emparer d'une technologie militaire antique laissée par une civilisation ayant régné sur la Terre il y a plusieurs milliers d'années. Notons que la série a fait l'objet d'une brève apparition en France, sous son titre américain: Striker, par l'éditeur Glénat. Sa publication fut cependant stoppée au bout de deux volumes seulement.
   

  

Le tandem Minagawa/Takashige récidiva en 1996, tout juste après Spriggan, avec le one-shot Kyo. Cette histoire raconte l'enquête menée par deux personnages, l'inspecteur Kyo Kugayama et un petit de génie de 12 ans, Kyo Hoshina, sur les traces d'un mystérieux individu nommé "Le Professeur", suspecté d'être l'instigateur de multiples attentats à la bombe.
 

 
Par la suite, le mangaka commença sa série phare Arms, en association avec Kyôichi Nanatsuki, jusqu'en 2002. Puis, en 2003, Minagawa se lança à la fois au dessin et au scénario sur un nouveau manga: D-Live!!. Dans cette série toujours remplie d'action, nous suivons l'histoire de Satoru Ikaruga, un jeune garçon qui est un véritable génie de la mécanique, capable de piloter n'importe quel véhicule sans passer par un quelconque apprentissage. Ce talent lui permettra de se faire engager par l'agence A.S.E. pour des missions très mouvementées. Cette série en 15 volumes fut publiée de 2003 à 2006. En revanche, l'auteur est une fois de plus maudit quant à la publication française ! En effet, publié en 2006 par Kabuto, D-Live!! fut arrêtée au bout de cinq volumes suite à la faillite de l'éditeur...
  

  
En décembre 2006, l'auteur collabore également à deux nouveaux one-shots : Dans S.O.L, il raconte la rencontre improbable entre un ancien salaryman sans présent ni avenir et d'une grand-mère dotée d'un sacré caractère. Intruder s'inscrit quant à lui dans un cadre de science-fiction, où Torono, un jeune étudiant, se retrouve avec une deuxième personnalité, celle de Reiji... qui se révèle être un garçon venant de vingt ans dans le futur ! Ces deux nouvelles ne faisant que quelques chapitres, elles n'ont jamais connu de sorties en volume relié.
 


Aujourd'hui, Ryôji Minagawa travaille seul sur deux séries. Débuté en 2007, Peace Maker joue la carte du western en racontant la légende de Hope Emmerson, mercenaire très adroit avec son revolver fétiche, le "Peace Maker", héritage de son père. La série est publiée en version française par Glénat à partir de septembre 2011. Dans Adamas, l'auteur s'aventure vers le fantastique. Reika Ryuzaki, fille d'un collectionneur de diamants, lutte contre une organisation spécialisée dans le vol de bijoux. Pour cela, elle dispose d'un pouvoir particulier : celui d'invoquer le pouvoirs des esprits scellés dans certaines pierres précieuses afin d'utiliser leurs capacités. Notons que l'auteur fait désormais quelques infidélités à la Shogakukan, ces deux séries étant respectivement publiées dans l'Ultra Jump (Shueisha) et dans l'Evening (Kodansha)...

   


  
Spécialisé dans le manga d'action, Minagawa emprunte de nombreux codes au cinéma américain, dans ces scénarii comme dans sa narration. L'auteur est également un grand fan de jeux vidéos, et a collaboré à la réalisation de certains d'entre eux. Citons bien évidemment les adaptations de certaines de ses séries, comme Spriggan ou Project Arms. Plus étonnant, l'auteur a également participé à la célèbre saga de jeux de combats Tekken, en réalisant le chara-design de personnages pour les opus 5 et 6.
  

   
Aujourd'hui, Ryôji Minagawa est une référence du manga moderne, inspirant certains auteurs de la nouvelle génération. Yuzuke Kôzaki, auteur de Kyoko Karasuma, nous a d'ailleurs avoué tout son respect pour le maitre dans une interview. Enfin, notons également que Yoshinori Natsume, auteur de Togari, fut l'un de ses assistants. Espérons que son talent soit d'avantage reconnu en France, et que ses œuvres (anciennes comme nouvelles) puissent un jour être (ré)éditées...
 
 
Kyôichi Nanatsuki (七月 鏡一)
Très souvent, on attribue tout le mérite de la série Arms à Minagawa, mais c'est oublier Kyoîchi Nanatsuki. De son vrai nom Kentarô Itamoto, cet auteur est né à Hokkaidô le 30 juillet 1968, et officie très souvent en tant que scénariste, ou superviseur de scénarii, sur de nombreux projets: mangas, films, séries d'animation, série live,... soit une carrière très prolifique qu'il serait bien trop long de développer entièrement ici. Dans sa carrière manga, l'auteur est surtout connu pour avoir réalisé en 1995 l'adaptation du célèbre jeu de combat Samurai Shodown, dans un one-shot publié (une fois encore) dans le Shonen Sunday. Au dessin, on retrouve Yuki Miyoshi, que nous connaissons en France pour le shonen Devil Devil.



Dans sa jeunesse lycéenne, le scénariste obtint le prix national de la meilleure œuvre scolaire. Puis, il débuta sa carrière dans le monde du manga en 1992 avec Jesus, série en treize volumes. Le héros, éponyme, est un ancien tueur à gages qui s'est retiré du milieu en mettant en scène sa propre mort, en ayant mis un butin de côté, en le dissimulant dans une école. Mais pour le récupérer, il devra se faire passer pour un enseignant, menant ainsi une double vie des plus tendues ! Jesus fut réalisé avec le dessinateur Yoshihide Fujiwara, et préfigure le début d'une longue collaboration entre les deux hommes, pour des séries toujours trépidantes et sentant la poudre. Ainsi se succédèrent Aegis in the Dark (2000), Bugs: Predator's Summer (2007), Aegis in the Dawn (2008) et Jesus - Sajin Kouro (2009).
 

 
Sur Arms, Nanatsuki semble avoir un rôle de "tantô", de superviseur du scénario de Minagawa, à l'instar par exemple de Takashi Nagasaki pour Naoki Urasawa (Monster, 20th Century Boys,...), d'où le fait qu'il ne soit que partiellement crédité lorsque la série est citée. Le scénariste aurait également aidé le dessinateur pour sa série suivante, D-Live!!, mais à une échelle encore plus réduite. 

L'importance du rôle de Nanatsuki sur Arms se relativise d'autant plus que nous le retrouvons plus récemment sur l'un des cartons actuels de la dark-fantasy : le seinen The Arms Peddler (Kiba no Tabishônin), publié depuis 2010 dans le Young Gangan de l'éditeur Square Enix. Les dessins sont confiés à Night Owl, l'un des noms de plumes du coréen Park Joong-ki (Dangoo, Over Bleed). Nous y suivons les déboires d'un jeune garçon, Sona, qui rencontre une envoutante trafiquantes d'armes du nom de Garami. La mise en parallèle de Peace Maker et de The Arms Peddler, toutes deux publiées en France à la même période, nous permet de constater à quel point Arms ne serait pas une série aussi riche et consistante sans la présence de ce scénariste prolifique.

 

   

   

   

Personnages

  
Ryô Takatsuki - Jabberwock


   
"Nous devons reprendre notre destin en main !"
 
Ryô est le héros de notre histoire, et comme la plupart des héros de shonen, il n'est au départ, qu'un garçon comme les autres. Ayant vécu un terrible accident dans sa jeunesse ayant failli lui couter son bras droit, le jeune lycéen vit aujourd'hui une vie des plus normales. A un détail près : ce bras, anciennement mutilé, a la capacité de se rétablir de toute blessure. Très rapidement, Ryô sera entrainé dans une spirale de violence le dépassant, autour des pouvoirs de ce fameux bras, révélatrice de la puissance de son Arms. C'est par ses yeux que nous découvrons ce pouvoir de destruction, et les mystères qui se dévoilent peu à peu au cours de sa longue quête de liberté. Heureusement, Ryô a en lui les armes pour faire face à ce monde de l'ombre, son père l'ayant l'élevé dans son jeune âge a quelques techniques d'arts martiaux, et du sens de la débrouillardise. Est-ce vraiment un hasard ? Rien n'est moins sur !
L'ennemi le plus important de Ryô reste sans doute lui-même, ou plutôt la créature qu'il renferme en lui : Jabberwock, dit le dieu de la destruction ! Cette créature terrifiante et hideuse se révèle lorsque Ryô se fait submerger par sa haine, sa première apparition remontant au moment où le jeune homme assiste impuissant à la mort de la fille qu'il aime. Jabberwock a tout pour faire régner la peur, avec ses griffes démesurées, son bras pouvant se transformer en canon et d'autres pouvoirs toujours plus destructeurs.
Malgré ce pouvoir immense contenu en lui, le jeune garçon s'efforce de rester humain, et se bat comme un homme tant que cela est possible. Il sait qu'il représente une menace pour l'humanité, et se bat sans cesse pour lutter contre ce destin pour lequel il est programmé. Parfois, on peut penser que Ryô fonce sans réfléchir, mais en réalité, il sait que si sa volonté défaille, il peut compter sur la loyauté de ses amis pour l'arrêter.
 
 
Hayato Shingu - Knight
 

 
"Nous sommes des frères qui partagent le même destin, tu l'as oublié ?!"
 
Hayato est l'héritier de la famille Shingu, perpétuant des traditions d'arts martiaux depuis de nombreuses générations. Il vécut ses premières années dans le village d'Abumisawa, jusqu'à ce que dernier fut réduit en cendres par l'organisation Egregori. S'il en sortit indemne, il se fit couper le bras gauche et vit son père se faire assassiner sous ses yeux, par un garçon nommé Keith, muni d'un bras mutant. Le jeune enfant fut ensuite recueilli par son grand-père, et nourrit une haine profonde envers l'organisation, tandis qu'il découvrit qu'il était également porteur de l'Arms. Lorsque son chemin croisa celui de Ryô, il pensa à tort que ce dernier faisait partie de ses ennemis, et jura de le tuer. Mais très vite, il comprit que Ryô était un de ses semblables, et en fit son meilleur allié.
Hayato est donc le pendant plus violent de Ryô, nourri essentiellement par sa haine des Egregoris. Mais le personnage deviendra bien vite un ami beaucoup plus loyal. Son bras gauche à la faculté de muter pour révéler une épée, mais lorsque son esprit ne se dévoue qu'à la protection de ses amis, il réveille son Arms, Knight. Ce chevalier possède "la lance de Mistrotein", capable de détruire les autres Arms, tout comme la griffe de Jabberwock. De ce fait, le but de Knight est d'éliminer Jabberwock au cas où ce dernier échappe à tout contrôle. C'est ainsi que Hayato fera une promesse solennelle à Ryô, en jurant de le tuer s'il n'y a pas d'autres échappatoires. Le jeune homme évolue grandement au cours de l'aventure, et le feu brulant en lui sera refroidi à plusieurs reprises. Tandis que sa haine diminue, le nombre de personnes auxquels il s'attache augmente, et le guerrier sanguinaire finira par devenir un noble chevalier.
 
 
Takeshi Tomoe - White Rabbit
 


"Même si en échange je dois disparaitre... je dois protéger ceux que j'aime !!"
 
Sous son apparence fluette et gentillette, qui pourrait se douter que Takeshi abrite un Arms ? Ce jeune garçon, victime de nombreuses brimades, a souvent changé d'établissement à cause des incidents qu'il provoquait, bien contre son gré. Dans son enfance, il fut confié par un homme mystérieux à une famille sans histoires qui décida de l'adopter. Suite à un accident il y a une dizaine d'années pour protéger sa sœur, Takeshi faillit perdre ses deux jambes. Mais ces deux dernières ont guéri mystérieusement... et sont devenus des armes redoutables, que lui-même ne maitrise pas. Fort heureusement, sa route croisa celle de Ryô et Hayato, qui lui apprirent à régner sur cette force incommensurable. Le voilà, à son tour, impliqué dans la lutte contre les Egregoris...
Au départ, Takeshi apparait comme le froussard du groupe, exécrant la violence et souffrant d'un manque total de confiance en lui. Mais peu à peu, le jeune homme prendra conscience de son potentiel, et du rôle qu'il a à jouer dans ce conflit. S'il est amené à se battre, Takeshi essaie de réduire ses adversaires à l'impuissance sans avoir à les tuer. Lorsque son altruisme, voire son sens du sacrifice, est à son paroxysme, son Arms, White Rabbit, lui permet de voler dans les airs à vitesse supersonique. Fendant les airs, il peut alors se débarrasser de ses ennemis en un clin d'œil.
Faisant passer la vie des autres avant la sienne, Takeshi Tomoe est un des personnages les plus attachants d'Arms, et le groupe sera d'autant plus désorienté sans sa présence positive. Parfois effacé devant les allures charismatiques de ses compagnons d'armes, il ne se révèle pas moins indispensable, et parfois source d'espoir pour le groupe. Le lecteur s'identifiera sans problème à ce garçon des plus humbles et dévoués.
 
 
Kei Kuruma - Queen of Hearts
 


"Mais pourquoi ? Pourquoi mon Arms est-il incapable de se battre ?"
 
Seul membre féminin du quatuor des Arms originaux, Kei Kuruma a pourtant de quoi tenir tête à ces messieurs ! Elevée par les Bluemen, groupe armé s'opposant aux Egregoris, la jeune fille a toujours été éduquée dans le but de devenir le leader de la bande. En effet, grâce à son Arms logé dans ses yeux, pouvant déceler les mouvements d'airs et les échanges thermiques, Kei peut anticiper les mouvements ennemis et donc planifier les attaques. Bien sur, cette prise de position soudaine ne se fit pas sans mal, notamment face au caractère impétueux d'Hayato ! Mais très rapidement, l'orgueil de la demoiselle sera mis en péril, lorsque les combats ne nécessiteront plus son appui. C'est alors que, se sentant impuissante, Kei ne saura plus où est sa place et à quoi lui sert son pouvoir. Son Arms, Queen of Hearts, est celui qui met le plus de temps à se révéler dans la série... mais il est peut-être également le plus puissant, tant l'origine de son pouvoir demeure inconnue ! Si ses capacités sont moins offensives, Kei n'en demeure pas moins une battante, une fonceuse. Elle est souvent la voix de la raison, pour tempérer les ardeurs guerrières de ses camarades et pour les réunir vers un objectif déterminé. Son pouvoir et son caractère représente une facette supplémentaire des nombreux traits d'Alice, la mère des Arms, et pourrait bien être la clé pour dénouer toutes les intrigues...
 
 
Katsumi Akagi



"Ce que j'aime chez Ryô, c'est qu'il tient toujours ses promesses."

Katsumi est l'amie d'enfance de Ryô, et ne manque pas de tempérer ses ardeurs de casse-cou quand elle le peut. Mais à cause de cette affinité, elle sera la cible de nombreux assauts, afin de faire vaciller la volonté de son ami. Entraînée bien malgré elle comme une spectatrice dans le monde de haine engendré par les Egregoris, elle représentera néanmoins l'espoir d'un monde meilleur pour Ryô, qui cherche à obtenir leur liberté en la regardant. La mort de la jeune fille sera d'ailleurs le premier déclencheur de la haine de Jabberwock.... Mais Katsumi est-elle vraiment morte ? Non ! Faite prisonnière par les Egregoris, elle constituera un appât de choix pour faire venir les Arms jusqu'à leur repaire...
Katsumi a donc le mauvais rôle de la princesse à sauver, en tant que future petite-amie du héros. Mais réduire son personnage à cela serait une erreur. Débordante de joie de vivre, elle ne se laisse jamais abattre, et même une fois capturée par l'ennemi, elle continuera de garder l'espoir, la certitude d'être un jour libérée des griffes des Egregoris. De par son caractère enjoué et positif, elle parviendra même à séduire son ravisseur, Keith Green.
Le rôle de Katsumi n'est pas non plus improvisée : en réalité, elle est elle-même une enfant de laboratoire, pouvant potentiellement héberger un Arms en elle. Sa rencontre avec Ryô était parfaitement préméditée, pour qu'il tombe amoureux d'elle et qu'un jour, en la voyant mourir, il finisse par submerger le monde de sa haine ! Katsumi est une des pièces motrices du récit, poussant les héros à avancer, au prix des pires dangers. Son large sourire mérite bien autant de sacrifices !
 
 
Keith, père et fils



"La série des Keith est le premier pas pour l'évolution du genre humain."
 
Il y a en tout quatre Arms originaux. Mais alors, comment expliquer que, dans les souvenirs d'Hayato, apparait un autre individu du nom de Keith, possédant lui aussi un Arms ? Pour le comprendre, il faut revenir à l'origine des Egregoris, au milieu du XXème siècle. Ce mouvement, maintenu par une assemblée du crime, eut comme leader un dénommé Keith White. Dès lors qu'il découvrit le pouvoir des Arms, il jura d'amener la race humaine à un nouveau stade de son évolution. Suite à l'apparition des Arms originaux, Keith créa des clones à son images, afin de pouvoir héberger leur pouvoir. Mais n'arrivant pas à maitriser leur pouvoir, nombre de ses enfants périrent. Par la suite, les Egregoris réussirent à extraire des Arms plus stables, et à la personnalité programmable : les Advanced Arms, qui furent implantés dans quelques-uns de ces clones. Mais les fils se retournèrent contre leur père et prirent le pouvoir.
Les Keith sont donc les ennemis naturels des Arms originels. Possédant tous un visage identique, ils se distinguent par un nom de couleur, à l'instar de leur père. Keith Red est le premier que nos héros croiseront au cours de leur aventure, s'imposant alors comme un ennemi ultime tant que ses frères sont encore dans l'ombre. L'aîné, Keith Black, est le maitre des Egregoris, secondé par son frère guerrier Silver, le cadet Green, et enfin Keith Violet, seule clone de sexe féminin. Chacun d'entre eux dispose d'armes tout aussi puissantes que les Arms originaux, et une lutte sans merci s'engagera entre les deux partis tout au long de l'aventure.
A cette terrible fratrie, il faut également ajouter Keith Blue, le renégat de la famille, et fondateur des Bluemen pour s'opposer à la société tentaculaire des Egregoris.
 
 
Alice


 
"Qu'est-ce que l'Humanité ? Je ne peux pas assumer un tel poids... Je... Je veux juste être moi-même..."
 
Qui est vraiment Alice ? Voilà une des questions les plus mystérieuses du manga, autour de l'identité de la mère des Arms originaux. Ses premières apparitions dans le récit se font au sein de la conscience de Jabberwock, sous la personnification d'une petite fille blonde d'apparence innocente, mais dotée d'une haine terrifiante. En réalité, Alice a bien été une fille de chair et de sang. Etant rentrée en contact avec l'organisme métallique Azazel, ce dernier satisfit la haine de la jeune fille lorsque ses frères se feront tuer sous ses yeux. Dès lors Azazel et Alice fusionnèrent en une seule entité, et donnèrent naissance aux Arms originaux. Par la suite, Alice devint le centre nerveux des Egregoris, en tant que superordinateur pouvant communiquer et gérer le monde entier. Même les Keith se plient à sa volonté toute puissante. Mais qui est-elle vraiment, et quels sont ses véritables désirs ? C'est ce que nos héros auront à découvrir au fil de l'intrigue. Nom envoutant, qui gravite tout au long de la série, Alice est un personnage véritablement omniprésent sans que l'on s'en rende vraiment compte. 

   

   

    
Clés de compréhension
   

Afin d'éviter les redites au sein de ce dossier, voici un bref glossaire non exhaustif des termes les plus récurrents dans la série Arms : 

Azazel:  nom donné à une météorite découverte dans les années 1950, fait d'un métal d'origine extra-terrestre composé d'une agglomération d'organismes vivants, pouvant communiquer entre eux tels les neurones d'un cerveau. Par extension, ce nom est donné aux autres blocs de même type découverts ultérieurement.

Arms:  Créature hybride entre un organisme humain et un organisme métallique, abrité au sein d'un être humain, et pouvant s'éveiller soit partiellement sur un de ses membres après un accident grave, soit totalement du fait d'une vive émotion. On distingue les Arms Originaux, nés de la volonté d'Azazel, possédant une volonté propre venant s'ajouter à celle du porteur, et les Advanced Arms, créés artificiellement, sans volonté. Les Arms ont la particularité de pouvoir se régénérer à l'infini, et disposent d'armes plus destructrices les unes que les autres.

Core: Noyau de l'Arms. De forme sphérique, ce fragment d'Azazel contient les données d'un Arms et doit être implantée dans un corps humain pour se déployer. Si ce dernier n'est pas compatible, le Core émet un rejet entrainant le décès du cobaye. La destruction totale d'un Arms implique obligatoirement celle de son Core.

Enfants Chapel: Enfants créés artificiellement, dont le patrimoine génétique est étudié pour pouvoir accueillir un Arms. Suite à la révolte menée par Alice, ils furent remplacés par une série de clones, les Keith. A l'époque actuelle, les Enfants Chapel ont été recréés, avec cette fois-ci pour caractéristique une intelligence dépassant la normale. 

Egregoris: Dans la Bible, les Egregoris sont les anges qui ont tourné le dos à Dieu pour offrir la sagesse aux hommes. Dans Arms, il s'agit d'une organisation tentaculaire, contrôlant le monde dans l'ombre à partir de la fin de la seconde guerre mondiale. Les Egregoris ont pour but ultime de faire avancer l'évolution de l'homme, et pour cela n'hésitent pas à pratiquer de nombreuses expérimentations humaines : mutants, cyborgs, clones... Ils s'emparèrent rapidement de la découverte d'Azazel pour satisfaire leurs terribles desseins. 

Bluemen: Organisation créé par Keith Blue, fils rebelle de Keith White, afin de lutter contre les Egregoris. Elle se compose de nombreuses victimes de l'organisation ayant soif de liberté et de vengeance, et venant de tous les horizons, souvent de pays en proie à la guerre. Après avoir volé leurs technologies aux Egregoris, les Bluemen réussirent à faire naître les Arms originaux.

La série Arms regorge d'encore bien d'autres subtilités, et il ne tiendra qu'à vous de toutes les découvrir!
 

   
    

  


ARMS © 1997 by Ryouji MINAGAWA / Kyouichi NANATSUKI / SHOGAKUKAN Inc.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News