Dossier manga - Vertical
Sommaire

Publié le Vendredi, 26 May 2017


Shinichi Ishizuka, un artiste passionné et consciencieux


La série se veut pétrie par bien des choses et, depuis son premier jusqu’à son dernier tome, elle n’aura cessé de s’affiner, de se bonifier. Tant dans sa retranscription graphique que dans sa structure narrative. Des évolutions soutenues par la volonté d’un auteur passionné.


Un auteur féru d’alpinisme


Shinichi Ishizuka a un certain béguin pour les grands espaces et l’altitude. Il y aura consacré un certain temps avant de se lancer dans l’écriture de Vertical.

Aussi, nombreuses seront les têtes de chapitre lors desquelles il s’amusera à esquisser un des sommets dont il aura apprécié faire l’ascension tout en faisant part d’une ou plusieurs anecdotes plus ou moins évocatrice ou croustillante. Par ailleurs, nombre de ces montagnes se trouvent aux Amériques, particulièrement en Californie, au Kansas, dans l’Utah, etcetera ; cela fera écho, d’une certaine manière, au passé de Sanpo. Si dans les premiers ouvrages, lesdites anecdotes se veulent plutôt courantes, elles s’amenuiseront par la suite pour disparaître des derniers pavés. Sans doute l’auteur n’avait-il pas prévu que Vertical ne s’étende autant au point de tarir cette source de brèves du passé.

Aussi, le récit se voudra régulièrement agrémenté de quelques précisions sur les techniques de survie en montagne ou certains fondamentaux de l’alpinisme. Cela sera notamment le cas lorsque, pris dans la tempête, Sanpo expliquera que les abris doivent être creusés à flanc de montagne puisque la couche de neige sur les crêtes est trop faible. Ainsi, afin d’étoffer son récit, l’auteur fera régulièrement part de son expérience, sans jamais sombrer dans l’alourdissement. 





Au-delà de la tranche-de-vie : de la saynète vers des cycles plus étendus


Dans ses premiers volumes, il pourrait être considéré que la structure narrative de Vertical repose sur une succession de succinctes histoires chapitrées. Aussi, l’œuvre sera souvent indiqué comme relevant du récit tranche-de-vie. Chaque chapitre faisant l’effet d’un « bonbon euphorisant » : à peine l’un d’entre eux aura été terminé qu’il sera souhaité se plonger corps et âme perdu dans le suivant.

Néanmoins, au fil des volumes l’auteur construira des arcs s’étendant davantage, sur parfois plusieurs chapitres, puis une moitié de tome, un pavé tout entier pour atteindre plusieurs ouvrages.

Et si certains auraient pu ne point être des adeptes de la tranche-de-vie, ils pourront être ici aisément séduit en ce que derrière l’apparence des séquences chapitrées sont tissées de nombreuses coutures. L’ensemble des scènes d’un tome pourra se concentrer sur l’évolution de la psychologie d’un personnage tout en traitant une thématique sociale ou philosophique particulière. Il en sera notamment de la sorte dans le tome lors duquel la jeune policière Kumi Shiina s’interrogera sur sa condition de citadine vivant à la montagne.





Un coup de crayon sauvage,  profond et empli de vitalité


Une des choses qui interpellera en premier rang sera ce dessin débordant de panache. Un trait dont le naturel et l’atypisme sied allègrement à l’œuvre. Pour ainsi dire, il n’y aurait pu y en avoir un autre, aucun.

Ce dessin qui croque à merveille les minois pleins de sourire de Sanpo ! Et les planches contemplatives  ne sont point en reste. Les doubles pages ouvertes sur les horizons pleins de sommets enneigés sont particulièrement évocatrices. Parfois, le lecteur aura probablement été saisi de cette envie de tout planter sur place : se tirer de la mégapole pour aller s’enfoncer dans cette nature immense. Aux côtés de Sanpo !

En sus, le trait de l’auteur n’aura de cesse de s’affiner au gré des tomes. Lors des derniers ouvrages, les plans serrés sur les visages et les effets de tempête se voudront superbes. Cette évolution graphique sera par ailleurs relativement perceptible sur analyse des dix-huit couvertures parfois grandioses.
  
  
  


GAKU © 2005 Shinichi ISHIZUKA / SHOGAKUKAN

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News