Un pont entre les étoiles - Actualité manga
Dossier manga - Un pont entre les étoiles
Sommaire

Publié le Vendredi, 21 Febuary 2020


Présentation


L'histoire


Dans la deuxième moitié des années 1930, à l'aube de la terrible guerre sino-japonaise, Haru Matsubara est une petite fille japonaise de bonne famille, bien élevée, mais supportant assez mal de devoir quitter sa ville de Nagasaki pour aller s'installer avec ses parents en Chine et plus précisément dans la concession japonaise de Shanghai.

La nouvelle vie qui s'ouvre pour elle ne la rassure aucunement, entre l'idée de devoir quitter tout ce qu'elle connaissait pour l'inconnu, et son père qui est toujours sur son dos. Heureusement, la gentillesse et la douceur de sa mère vient contrebalancer un peu la sévérité de son papa... mais est-ce suffisant pour que l'enfant s'adapte à son nouvel environnement ?

Dans ce pays étranger, les gens lui semblent bien différents des Japonais, certaines habitudes aussi, les Chinois arpentant les rues lui semblent sales, elle ne parle pas la langue... et pourtant, elle va pouvoir compter sur une rencontre qui, avec ses dessins s'envolant et son irruption dans un arbre, semble presque tombée du ciel.

En ce jour de Tanabata, la fête des étoiles, Haru fait la connaissance d'un petit garçon chinois qui va bouleverser sa nouvelle existence...

 

Seikan Bridge au Japon


Dessinée par une mangaka qui se fait appeler Kyukkyupon, Seikan Bridge (星間ブリッジ) est une série au nom assez malin : signifiant littéralement « Pont interstellaire » en référence notamment à la légende étoilée de Tanabata et au lien que vont créer les deux héros, il comporte un double-sens sur le mot « seikan » qui peut également signifier « survivant », un mot qui n'est évidemment pas anodin dans un contexte où le Japon et la Chine sont sur le point d'entrer en guerre.

Bouclée en 25 chapitres pour un total de 4 volumes d'environ 200 pages chacun, cette oeuvre a été prépubliée à rythme mensuel de 2016 à 2018 dans le magazine Gessan des éditions Shôgakukan, magazine que l'on connaît dans nos contrées pour quelques autres excellents titres comme Le Chant des Souliers Rouges, Quand Takagi me taquine, MIX ou encore Les Misérables.

Côté édition papier, les 4 tomes sont parus dans leur pays d'origine en août 2016, mars 2017, janvier 2018 et juin 2018.

   

La sortie en France


Toujours désireuses d'étoffer leur catalogue avec des oeuvres qui ont quelque chose à dire, les éditions Akata annoncent le 13 février 2019 l'acquisition de la série, qu'elles commencent à publier le mois suivant, le 14 mars, sous le nom Un pont entre les étoiles, traduction qui est donc fidèle au titre japonais. La publication française suit un rythme très stable d'un volume tous les trois mois, pour s'achever le 5 décembre 2019. En parallèle, les 4 tomes ont également été proposés en version numérique, et sont toujours disponibles chez le e-libraires habituels.

L'édition française en elle-même est, dans l'ensemble, très agréable. La seule chose que l'on pourrait lui reprocher concerne quelques problèmes de moirage, mais à part ça l'impression est très honnête, l'encre ne bave pas, le papier allie souplesse et épaisseur, et la traduction de Sébastien Ludmann est très crédible dans sa tonalité et dans le parler des jeunes personnages principaux.

Les postfaces de l'autrice sont également intéressantes, on y apprend notamment l'origine de son pseudonyme, et surtout l'élément familial passé où elle a puisé l'idée de son histoire : vouloir mieux comprendre le passé de sa grand-mère, qui a elle-même vécu en période de guerre à Shanghai. Ce qui confère encore à cette série une aura un peu particulière.


La mangaka


  

Kyukkyupon (きゅっきゅぽん, aussi nommée Kiyukkyupon) est une jeune mangaka très discrète puisqu'on ne connaît même pas sa date ni son lieu de naissance.

Sa carrière professionnelle démarre en 2014 dans le Gessan de Shôgakukan, magazine dont elle ne s'est, à ce jour, jamais séparée. Elle commence par y signer Boy Meets! - Tanuki Neko no Kuni (BOY MEETS! ~タヌキネコの国~), un court récit en 4 chapitres, qui à ce jour n'est jamais sorti en version papier dans son pays. Il s'agit d'un récit fantastique se déroulant en campagne et centré sur deux jeunes garçons.



Sa première série longue arrive en 2016 n'est autre que Seikan Bridge/Un pont entre les étoiles, qu'elle achèvera donc en 2018.

Enfin, il faut attendre le numéro d'octobre 2019 du magazine Gessan pour la voir démarrer une nouvelle série: Bowing! (ボウイング), dont le premier volume papier sortira au Japon le 12 mars 2020.  Dans cette histoire, nous suivons la rencontre entre Kubo, une jeune joueuse de violon talentueuse qui a développé une phobie de la scène, et Asakura, un garçon possédant une oreille exceptionnelle. Comme dans la série précédente de l'artiste, Bowing ! devrait donc traiter du parcours de ces deux jeunes gens et du lien qu'ils vont bâtir.



Kyukkyupon possède un compte twitter, sur lequel elle est active de façon irrégulière.

Son pseudonyme était à l'origine le nom du chat qu'il y avait dans sa maison familiale.
  
  


© by KYUKKYUPON / Shôgakukan

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News