Triangle Strategy - Actualité manga
Dossier manga - Triangle Strategy

Une narration aux petits oignons


Je pense que je vais enfoncer des portes ouvertes mais... Le gros point fort de Triangle Strategy, c'est bien évidemment son scénario. On a une successions de choix impossibles à faire dans ce jeu, car avant l'arc final, nos protagonistes sont quasi toujours en position de faiblesse. Très sincèrement, si le début me laissait perplexe au vu de ce qu’on m’en avait dit, une fois passé les dix premières heures de jeu, le scénario sort enfin des grosses ficelles auxquelles on a l’habitude. Très sincèrement, c’est pour moi le gros point fort du jeu. D’autant plus que les choix qu’on fera seront loin d’être anodins : une fois, il faudra choisir entre une semi rébellion et s’acoquiner avec l’ennemi par exemple. Chaque choix signifiera de grandes conséquences pour la suite, et il faudra rejouer au jeu pour découvrir ce qui aurait pu arriver dans l’un ou l’autre des cas. Autant dire que pour une fois, la rejouabilité niveau histoire a du sens.


https://www.manga-news.com/public/2023/news_01/Triangle%20Strategy/triangle-strategy-characters.jpg


Mais du coup, qu'est ce que ça raconte Triangle Strategy ? (attention, spoiler) Et bien, ça nous parle de politique, de guerre, d'esclavage, de religion, mais aussi de monopole économique. Autant dire un bon melting pot de sujets fort intéressant. On commence l'histoire avec un conflit mineur autour du monopole d'une mine qui ne semble n'avoir rien d'intéressant. Pourtant, ça va être le début d'un conflit titanesque qui mettra en péril le royaume de Glenbrook et sa ligné royale. Le début de la fin pour notre héros, Serenor Wolffort. Ce dernier se retrouve avec une fiancée du pays attaquant et un frère d'arme et ami qui est un prince en fuite. Il va se retrouver mêlé au conflit, par loyauté, mais il doit lui-même protéger ses concitoyens. Autant dire qu'il sera tiraillé dans chaque situation, tout comme nous. Aucune décision n'est vraiment la bonne, et chaque pays à son lot de défauts. Glenbrook et sa classe dirigeante sclérosée, Aefrost et son désir de puissance inconsidéré, Hyzanthe et son asservissement des Rozelliens. Et plus le conflit avancera, plus les choix seront cornéliens. Des secrets d'états seront révélés de tous les côtés, mais surtout le secret le plus gardé, celui qui est à l'origine des tensions entre les trois pays : le monopole du sel. Alors, j'avoue que je ne comprends pas trop pourquoi le sel serait une denrée aussi importante, mais dans tous les cas, c'est un excellent prétexte pour expliquer les forces politiques des différents pays. Hyzanthe a le monopole de cette denrée rare grâce à la Source. Le pays est protégée par une sorte de barrière magique qui la rend intouchable. Autant dire qu'ils sont les maîtres de l'échiquier politique. Mais cette place, ils l'ont eu au détriment des Rozelliens, un peuple qui connaissait le secret du monopole d'Hyzanthe : la Source est la dernière trace de la mer qui se trouvait à la place de Norzélia. Sauf qu'il existe encore des Cristaux de Sel dans les sous terrains qui pourrait contenter rabattre les cartes politiques. Car la mine dont on parlait au début contient ces cristaux de sel. Pas étonnant qu'Aefrost ait voulu se l'accaparer. Pas étonnant aussi que cette mine deviendra de nouveau le terrain du conflit entre les trois pays à la fin. Car ceux qui auront les cristaux de sel en leurs mains auront le pouvoir sur le continent de Norzélia pour les années à venir.


https://www.manga-news.com/public/2023/news_01/Triangle%20Strategy/triangle-strategy-jv-visual-2.jpg


Politiquement, le récit a une puissance qu'on retrouve assez rarement dans un jeu vidéo. Si on prend l'exemple des Fire Emblem, les scénarios sont beaucoup plus simple, la plupart du temps ce ne sont que des scénarios prétexte. Ici, ce n'est pas le cas. J'ai eu un peur du début assez conventionnel, mais une fois cette phase là passée, on a vraiment un récit très bien écrit, bien rythmée avec une véritable incidence de nos choix. Et si les personnages ne sont pas forcément tous mémorables (excepté le noyau dur de sept-huit personnages de départ, tous les autres n'apparaîtront pas dans les cinématiques et seront vraiment relégués au dernier plan), les principaux sont vraiment charismatiques et surtout, controversés. On peut penser à Bénédict, le conseiller de la famille Wolffort qui n'hésitera pas se débarrasser de Roland, le fils légitime de l'ancien roi de Glenbrook pour mettre sur le trône son protégé : Serenor. On peut penser au prince Roland notamment qui sera incapable de mettre ses désirs de vengeance de côté pour tenter une approche de "réconciliation" avec Aefrost. Au point de tuer une général ennemie, Avlora, alors que celle-ci avait jurer de protéger la jeune Cordélia, soeur cadette de Roland. Son désir de vengeance aveuglera son jugement. Bref, L'histoire est complexe et plaisante à suivre. C'est LE gros point fort de ce jeu, et je vous invite vraiment à le découvrir, juste pour ça. En revanche, ce jeu n'est pas exempt de défaut, et on va commencer à en parler dès maintenant...
  


Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation