Sleeping Charon - Actualité manga
Dossier manga - Sleeping Charon
Sommaire

Publié le Vendredi, 25 December 2020


La créatrice du songe


Sayaka Mogi (茂木清香) est née un 31 janvier, et tient un site, ainsi qu'un compte twitter où elle poste plusieurs fois par mois.

Sa première oeuvre en tant que mangaka professionnelle démarre en mars 2011 chez Earth Star Entertainment pour s'achever en décembre 2013 après 5 volumes, et il s'agit également de sa première oeuvre publiée en France par Komikku: pupa (ピューパ). Trouvant un bel écho au Japon, ce manga se fait suffisamment remarquer pour même avoir droit à une adaptation animée en 2014, adaptation qui fut diffusée en France sur le chaîne Dailymotion de Dybex, mais qui est dans l'ensemble très décevante, bien loin des qualités du manga. En 2015, la popularité suffisante du titre fait qu'il connaît une réédition chez la maison d'édition Akita Shoten en format bunko, sous la forme de trois gros tomes ponctués de chapitres bonus. C'est en se basant sur le matériel de cette nouvelle édition que Komikku a proposé le manga en langue française en 2016-2017. Pupa a déjà eu droit à son dossier sur notre site.

Pupa nous immisce dans une histoire aussi cruelle que fascinante. Un père violent, un petit garçon constamment battu par celui-ci sous les yeux d'une mère silencieuse et d'une petite soeur traumatisée... Telle fut l'enfance d'Utsutsu et de sa jeune frangine Yume. Mais depuis cette époque dont ils ont gardé de très douloureux souvenirs, les choses ont changé : ils ont désormais 17 et 16 ans, sont tous deux au lycée, et sont surtout livrés à eux-mêmes jour après jour en vivant seuls. Si Utsutsu parvient à tenir, c'est uniquement parce qu'il s'est juré de toujours protéger sa petite soeur adorée. Mais le destin peut parfois être extrêmement cruel.
Alors qu'Utsutsu retrouve sur sa route le père qu'il hait tant et qui semble vouloir s'en prendre à Yume, une étrange nuée de papillons rouges apparaît, et la jeune fille, peu de temps après, s'évanouit pour se réveiller entourée de cadavres. Sous le regard de son frère, elle découvre qu'elle est devenue un monstre, capable de se transformer en créature difforme, et constamment avide de viande bien malgré elle. Au-delà de l'horreur et de la peur, Utsutsu reste déterminé à protéger le jeune être en qui il tient le plus au monde... mais la tâche s'annonce aussi difficile que morbide et douloureuse.
Maria, une énigmatique femme défigurée, lui apprend qu'il a lui aussi été touché par ce qui est appelé le virus pupa, mais que pour une raison inconnue cela ne lui a pas donné la possibilité de se transformer en monstre, mais simplement de pouvoir régénérer immédiatement son corps. Qui plus est, l'énigmatique interlocutrice avoue qu'elle a en sa possession un antidote temporaire pouvant ralentir la transformation de Yume, mais que s'il veut protéger sa soeur et l'empêcher de semer la mort il devra accepter l'impensable : lui servir de pâture vivante, lui qui peut régénérer son corps à l'infini...



Pupa reste un coup d'éclat pour une première oeuvre, qui vaut à Sayaka Mogi d'être ensuite courtisée par plusieurs autres importantes maisons d'édition. Ainsi, juste après la fin de pupa, de fin 2013 à 2016, elle signe dans le magazine Action de la maison d'édition Futabasha la série Ao no Haha (青の母 / Blue's mother), un titre à tendance horrifique bouclé en quatre volumes.
L'histoire d'Ao no Haha: Tentant de se débarrasser d'un cauchemar de son enfance, Itoko était censée se marier dans le village de Migomori. Mais sur place, elle a vu une poupée qui lui ressemblait. Itoko se demande pourquoi cette poupée a été fabriquée, et quelle est la «mère du bleu» dont parlent les villageois. Elle se voit alors entraînée dans une abominable tradition villageoise et dans un autre cauchemar...



L'année d'après, en 2014, elle démarre deux autres séries chez deux autres éditeurs: d'un côté Nemureru Mori no Karon/Sleeping Charon, et de l'autre la série d'action/surnaturel Switch Witch (スイッチウィッチ ), qui fut publiée jusqu'en 2016 dans le magazine Young Champion d'Akita Shoten, et qui est terminée en six volumes.
L'histoire de Switch Witch: Wakaba Himekawa est consciente qu'elle grandit plus lentement que les autres, mais qu'elle mène autrement une vie paisible. Le jour même où elle a enfin ses premières règles, son ami d'enfance Takaya lui avoue qu'il l'aime. Alors que Wakaba n'avait jamais ressenti cela pour son ami auparavant, elle est toujours heureuse, même si elle est confuse. Alors qu'elle est sur le point de répondre aux aveux de Takaya, une alarme retentit soudainement et une émission commence, celle-ci étant vouée à changer sa vie quotidienne.



De décembre 2016 à fin 2018, l'artiste a dessiné une oeuvre pour le compte des magazines Itan puis Comic Days de Kôdansha: Onigui shôjo to tsukifukurô (鬼喰い少女と月梟/The Demon-Eating Girl and the Moon Owl), série bouclée en trois tomes, mêlant romance et fantastique, et présenté comme un spin-off d'Ao no Haha, en étant à la fois préquel et suite.
L'histoire : Le protagoniste masculin est au début de l'histoire un jeune garçon vivant dans une forêt profonde protégée par son demi-frère aîné. Il mène donc une vie contre nature et dure. Les choses changent un jour lorsqu'il rencontre une jeune fille joyeuse et mystérieuse ...
La série raconte les événements passés qui ont conduit à la série principale Ao no Haha, et se termine dans le présent.



De 2017 à début 2018, pour le compte du Bessatsu Shônen Magazine de Kôdansha, Mogi signe Akazukin no Ookami Deshi (赤ずきんの狼弟子/Red Riding Hood's Wolf Apprentice), une série en 3 tomes mêlant fantasy, action et comédie, et s'inspirant librement du conte du petit Chaperon Rouge.
L'histoire: Dans ce monde existent trois espèces: les bêtes, les humains et les chasseurs. Depuis des siècles, les bêtes ont été la proie des chasseurs et les humains la proie des bêtes. L'histoire suit un célèbre et puissant chasseur surnommé le Petit Chaperon Rouge, dont la vie changera le jour où il rencontrera une jeune bête loup-garou...



En 2018, la mangaka participe à Touken Ranbu -ONLINE- Anthology: Senjou ni Sakaseru Hana (刀剣乱舞-ONLINE-アンソロジー~戦場に咲かせる花~), une anthologie collective autour de Touken Ranbu publiée par Futabasha. Et depuis 2019 elle planche sur Akazukin no Ookami Deshi -Tsuki e no Yuigon- (赤ずきんの狼弟子-月への遺言-), qui est tout simplement la suite d'Akazukin no Ookami Deshi, et qu'elle propose en auto-édition dans son pays.



Certaines choses, en quelques titres, sont devenues une petite "marque de fabrique" de l'autrice, à commencer par son goût pour le surnaturel, mais aussi pour les transformations d'humains en monstres ou la frontière entre les deux, pour une nature humaine qui est donc souvent floue, et pour des ambiances de contes. On peut aussi remarquer, notamment via les jaquettes de ses séries, un travail des couleurs assez personnel, avec généralement un fond noir.

A ce jour, pupa et Sleeping Charon sont ses seules séries sorties en France.
  
  


NEMURERU MORINO KARON © Sayaka Mogi / Kodansha Ltd.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News