Six Half - Actualité manga
Dossier manga - Six Half
Sommaire

Publié le Vendredi, 17 June 2016


Qui suis-je ?


Je suis Shiori Kikukawa. J’ai perdu tous mes souvenirs d’avant mon accident. J’ai un nom et apparemment une famille et des amis. Mais je ne peux pas m’empêcher de me demander : qui suis-je ? Je dois me confronter à mon amnésie et aux conséquences désastreuses de mon ancien moi. Dois-je vraiment reconstituer le puzzle complet que j’étais autrefois ? Ou dois-je me reconstituer toute seule avec ce que je suis aujourd’hui ?


L’amnésie


L’histoire de Six Half débute de manière très simple. Il s’agit simplement d’une jeune fille ayant eu un accident et ayant perdu la mémoire. Ce n’est pas la première fois qu’un shojo ou un josei traite de ce genre de sujet. Mais, souvent, la thématique est abordée en surface, de manière trop simpliste et peu conséquente. Pourtant, lorsqu’on s’aligne à la réalité de notre monde, on peut d’ores et déjà deviner qu’une perte de mémoire peut avoir des conséquences terribles. C’est en partant sur cette simple base que commence le récit de Six Half. D’entrée de jeu, on est surpris par le ton réel et grave qui est utilisé. A la différence de beaucoup d’autres œuvres, le titre tournera principalement autour de cette amnésie et de ses conséquences. 

Comme le dit notre héroïne elle-même, elle se réveille face à trois inconnus. Une fille qui lit et deux types qui s’engueulent. Elle avait l’impression d’avoir dormi trop longtemps. Elle apprendra plus tard qu’elle souffre d’une amnésie sérieuse liée au choc de l’accident. Sa mémoire reviendra peut-être un jour ou jamais. Cette amnésie a des conséquences directes. Lorque Shiori regarde des albums photos de famille, ça ne lui fait rien. C’est comme si elle était vide de l’intérieur. Très vite, elle se sentira perdue, comme si la condition sine qua non pour qu’elle trouve une place dans ce monde était de recouvrer la mémoire. Mais elle sait que, même si elle le veut ou non, elle devra se faire à la situation. Elle devra la subir.

 « Bon ben, j’avoue ! C’est officiel : je suis complètement paumée ! »

Seul le temps pourra quelque peu atténuer les effets de cette insupportable amnésie. Comme quoi, les habitudes ont tendance à rassurer le commun des mortels. Shiori devra également attendre que les rumeurs quant à son sujet au lycée s’estompent. Mais, même si le temps fera les choses, il ne sera pas simple pour notre héroïne de trouver un équilibre. Au début, elle passera rapidement d’une humeur extrême à une autre, ne sachant trop comment se comporter. Car, au-delà de la perte de mémoire, c’est également une perte d’identité et de repère. La stabilité de sa « personnalité » dépendra en grande partie de l’environnement qui l’entoure. Hélas, pour Shiori, on ne peut pas dire que ce qui l’entoure pourra l’aider à se remettre facilement de son amnésie. Bien au contraire... Car derrière la Shiori amnésique se cache une personnalité désagréable au passé trouble. Un passé dont la nouvelle Shiori devra payer les pots cassés.



L’ombre de la « sale pétasse »


Shiori ne se souvient peut-être de rien, mais elle apprendra rapidement à ses dépens certaines choses sur sa vie passée. Sa petite sœur, Maho, ne lui parle pas beaucoup. Cette dernière semble même ne pas trop l’aimer. En voyant des photos d’elle, Shiori a l’impression d’avoir affaire à une fille fashion et populaire, au caractère détestable. Cette première impression se confirmera assez vite auprès de ses « amies ». L’ancienne Shiori trainait toujours avec trois filles qui lui confirmeront qu’elle était populaire auprès des garçons et qu’elle sortait avec pas mal d’entre eux. Du côté de sa famille, elle découvrira que son ancienne elle maltraitait Maho, en la traitant de laideron ou de moche. Il n’est donc pas étonnant de constater que sa petite soeur ne la porte pas trop dans son cœur. Seul son grand frère, Akio, semble lui porter un peu d’affection. Mais cela ne suffira pas pour consoler Shiori quant à la découverte de celle qu’elle fut autrefois. A cause de cette vie de pétasse et de peste d’autrefois, notre héroïne devra se confronter à un environnement hostile qui n’est clairement pas de son côté. Même son « petit ami » qui se proclame ainsi, Kai, ne semble n’avoir que d’yeux pour l’ancienne Shiori et ne semble pas trop aimer la nouvelle.

« Mais pourquoi... Pourquoi je dois assumer les erreurs de la fille qui est sur cette photo ? Pourquoi ?! Moi, je n’ai fait que me réveiller, sans rien savoir ni rien comprendre. »

Tout cela nous dresse un tableau quelque peu sévère pour notre amnésique, qui devra subir les aléas et les heurts sociaux des personnes qu’elle a fâché tout au long de son existence. Shiori passera par toutes les émotions imaginables pour pouvoir supporter cette situation fâcheuse et pénible. Elle passera du désespoir à l’indifférence la plus totale. Et elle sait que la fuite n’est pas une option. Comment fera-t-elle pour se rebâtir ? Sur quoi peut-elle se rabattre ? Plusieurs choses pourront y répondre, telles que l’affection que semble lui porter son frère, la perspective d’un travail ou encore l’acceptation des erreurs passées. Il est évident que rien ne sera simple et qu’il faudra prendre sur soi pendant quelques temps, jusqu’à trouver un certain équilibre.


A la recherche des puzzles disparus


A présent, Shiori subit directement les conséquences de son ancienne personnalité, sans pouvoir comprendre les racines d’une telle hostilité. En ce moment, beaucoup de choses lui échappent. Et si elle veut s’en sortir quelque peu, il lui faudra comprendre le pourquoi du comment. Pour cela, elle devra commencer à rassembler les puzzles dispersés de ce pourquoi. Si elle ne peut s’en souvenir, elle devra le déduire, le découvrir au fur et à mesure des scènes du quotidien auxquelles elle devra faire face, que ce soit du côté de la famille, de l’amitié ou encore de l’amour. Qu’elle le veuille ou non, Shiori sera confrontée à la recherche de ses puzzles disparus.

Qui suis-je réellement ? Une méchante finie qui a fait du mal tout autour d’elle ? Une fille amnésique victime de ce qu’elle n’est plus ? Comment dois-je réagir face aux personnes à qui j’ai fait du mal ? Quel comportement avoir face à cette famille que je ne connais pas ? J’essaie de faire du mieux que je peux. J’essaie de comprendre, mais tout se ferme à moi. Combien de temps devrai-je endurer ça ? Pour m’en sortir, il me faudra trouver des réponses. Et celle qui a la clé de ces réponses, c’est ma famille.
  
  
  


SIX HALF © 2010 by Ricaco Iketani / SHUEISHA Inc.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News