Dossier manga - Secret Service - Maison de Ayakashi

Reader Rating 17 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 25 October 2019


La réincarnation au cœur de la tragédie


Bon, il est temps de parler de la deuxième partie de la série, celle qui démarre à partir du tome 4. Alors qu'on pensait notre petit couple bienheureux, une vision de Zange fera planer une ombre sur ce bonheur, une vision annonciatrice d'un futur bien sombre. En effet, nos personnages connaîtront la « Parade Nocturne », une sorte de procession où un des héritiers yôkais du nom de Mikoto maudit les autres héritiers. Cette malédiction se manifeste sous la forme d'une marque qui réveille les instincts primitifs des héritiers, leur faisant oublier leur humanité. Alors que Karuta a été attaqué et maudite, nos amis se retrouvent tous autour d'elle pour la protéger et essayer de trouver une solution pour la délivrer. Mais leur mission de sauvetage tournera au drama, Miketsukami perdant la vie en protégeant sa bien-aimée. Puis, nous revoilà au début d'une « nouvelle » histoire, qui ressemble étrangement à la précédente. Ririchiyo s'installe de nouveau à la Maison de Ayakashi, où un nouveau Miketsukami l'attend. Des retrouvailles qui perdureront profondément la nouvelle Ririchiyo, qui n'est autre que sa nouvelle incarnation. En effet, on apprendra un peu plus tard que plus de vingt ans ont passé, laissant place à de nouvelles incarnations de nos personnages, excepté Sorinozuka. Leurs âges ont parfois changés, mais leurs relations sont sensiblement les mêmes, le destin étant très certainement plus fort qu'eux. Cela s'explique aussi par le fait que la plupart d'entre eux ont conservé leurs souvenirs de leurs anciennes vies, ayant bien l'intention cette fois-ci de trouver le fin mot de l'histoire de la parade nocturne. L'intrigue de cet arc se divisera donc en deux : la première partie sur la relation entre Ririchiyo et Miketsukami, la première étant hanté par les bribes de souvenirs de son ancienne et le deuxième faisant tout pour l'apaiser. La seconde se concentrera sur la parade nocturne et leur recherche de solutions pour la stopper.
Nous allons donc parler tout d'abord de la première partie de cet arc, autour du dilemme entre Miketsukami et Ririchiyo. Cette dernière utilisera dans un premier temps son Secret Service comme remplacement de l'ancien Miketsukami pour calmer ses angoisses. Ce n'est qu'avec l'intervention de Kagerô qu'elle retrouvera totalement la mémoire et décidera de changer. Elle mettra un point d'arrêt à sa relation avec Miketsukami, pour en bâtir une nouvelle, qui ne soit pas distordue, étant bien consciente que le Miketsukami devant elle n'est pas celui qu'elle a aimé par le passé. En effet, contrairement aux autres, Miketsukami n'a pas de souvenirs de son ancienne vie. Il entendra parler de Ririchiyo car c'est plus ou moins grâce à elle qu'il sera délivré de sa famille. C'est la curiosité qui le poussera donc à la chercher, à en apprendre plus sur elle. Il deviendra de nouveau son Secret Service, et il tombera rapidement amoureux d'elle, un amour à sens unique qui le fera souffrir. En effet, il n'est pas le Miketsukami du passé, mais il connaîtra un destin assez similaire : il vivra une bonne partie de son enfance enfermé, en plus de vivre dans un déni totale de son ancienne vie. En effet, on hésitera pas à lui parler de sa mort prématuré et de sa précédente vie immoral pour l'inciter à ne pas se rebeller. Et pourtant, il sera de nouveau sorti du domicile familial par la mère de Kagerô. Il apprendra qu'une certaine Ririchiyo Shirakiin est derrière cette initiative. La curiosité le poussera à faire des recherches sur elle, à s'installer à la Maison de Ayakashi pour la rencontrer et la remercier comme il se doit : en se mettant à son service. Pourtant, il sera rapidement troublé : la Ririchiyo de son présent voit en lui sa précédente incarnation et il s’accommodera de ce rôle un temps, mais ce petit jeu de rôle ne durera pas indéfiniment. Une fois Ririchiyo aura complètement retrouvé sa mémoire, leur relation s'écroulera comme un château de cartes, et n'aura malheureusement pas le temps de se reconstruire, les événements précipitant les choses. Mais une chose est sûr, avant de s'éteindre avec le futur auquel ils appartiennent, nos deux protagonistes arriveront enfin à se parler à cœur ouvert et surtout à se voir tel qu'ils sont.





Mais la réincarnation ne concerne pas que notre couple principal, tous les résidents de la Maison de Ayakashi y est confronté. Ceux qui se sont réincarnés sont les mêmes qu'avant, tout en étant différent. Le seul qui ait survécu à la parade nocturne, Sorinozuka n'a jamais pu oublier ses anciens amis. Alors quand il les retrouve dans ce futur, il donnera les clés à Ririchiyo pour pouvoir vivre dans ce présent. Oui, en se réincarnant nos protagonistes sont devenus des personnes différentes, et pourtant il subsiste chez eux des traits de caractère qui perdureront, comme une sorte de fatalité. Existe-t-il d'ailleurs un moyen de rompre ce cycle de réincarnation et de changer son destin qui semble tout tracer ? Si la question est soulevée à la toute fin de la série, elle restera ouverte à interprétations. Sorinozuka est vraiment très attachant dans cette partie, révélant encore une autre facette de ce personnage si décontracté. Il est aussi très nostalgique d'avant la parade nocturne, tout en étant bien conscient qu'il est face à de nouvelles personnes. Des personnes qu'il connaît sans connaître mais qu'il aime malgré tout. Car malgré leurs différences, elles sont foncièrement pareilles. Ses retrouvailles avec la Ririchiyo du futur sont d'ailleurs un des moments les plus forts de la série.

Je passerai rapidement sur la question de la parade nocturne, car je n'ai pas envie de vous gâcher complètement la lecture. Sachez en tout cas que la mangaka a plutôt bien géré le problème du paradoxe temporel, que celui-ci a amené une belle dose de tragédie mais aussi de suspens dans cette histoire qui semblait si innocente, et surtout un très bel épilogue.

La réincarnation est un poncif plus qu'usé dans les histoires fantastiques. Tantôt pour parler de destin, tantôt de fatalité. Dans « Secret Service », Cocoa Fujiwara l'utilise en tout cas à merveille, pour amener un changement de ton dans son histoire, nous impliquer d'autant plus. Elle réussit aussi admirablement à ne pas s'emmêler les pinceaux, et quand on parle de paradoxe temporel c'est assez facile de fauter.



© Cocoa Fujiwara / SQUARE ENIX CO., LTD.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News