Saga Tales of - partie 2: de la 2D à la 3D - Actualité manga
Dossier manga - Saga Tales of - partie 2: de la 2D à la 3D
Sommaire

Publié le Vendredi, 23 Novembre 2018


Introduction

  
Après trois jeux intéressants et instaurant pas mal de bases de la série des « Tales of », , il est temps de nous intéresser aux trois jeux suivants,qui vont marquer le passage de la 2D à la 3D. Nous mettrons de côté pour ce dossier le jeu « Tales of Symphonia » qui aura le droit à son dossier personnel. C'est pourquoi, nous nous intéresserons aujourd'hui aux jeux : « Tales of Destiny 2 », « Tales of Rebirth » et « Tales of Legendia ».
  
Mais avant ça, faisons un petit point sur les chara design de la série, assez éclectiques et pourtant si caractéristiques des époques de parutions de chaque jeu...
  
  
  

Les chara-design de la série


Quand on parle des chara design de la série Tales of, il faut faire la différence entre deux choses. La première ce sont les travaux de deux dessinateurs, Kousuke Fujishima et Mutsumi Inomata., et le deuxième c'est le rendu de ces travaux dans les jeux.
  
Sachez déjà que les jeux Tales of ont été conçu principalement par deux équipes, l’équipe « Destiny » et l’équipe « Symphonia ». Et si quelques différences se font sentir entre les jeux de chaque équipe, la première a vraiment se remarquer, dès les boites de jeux, se sont les chara-design des personnages. En effet, Mutsumi Inomata et son style plus anguleux ont travaillé de concert avec ma team Destiny tandis que Kosuke Fujishima et son style plus en rondeur faisait équipe avec la team Symphonia. Enfin, cette distinction était vraiment visible jusqu’à la fusion des deux teams à partir des jeux Tales of Xillia. A partir de ce moment la, les deux chara-designers principaux de la série ont collaboré sur la conception de chaque jeu.
  
Une seule exception à cette machine bien huilée, le jeu Tales of Legendia. Totalement à part dans la série, cet opus a été conçu dans un studio extérieur à Namco, ce qui en a résulté à un travail totalement différent, notamment sur le chara-design. C’est Kazuto Nakazawa, un chara-designer ayant notamment travaillé sur la série Samurai Champion, qui s’est chargé de ce titre.
  
  
  
Parlons maintenant du rendu de ces chars design dans les jeux, et notamment dans les openings. C’est dans cette partie que nous verrons une véritable évolution dans les chara-design de la série. En effet, les travaux de Kosuke Fujishima et Mutsumi Inomata sont assez constants, avec assez peu d’évolution de style finalement, pourtant l’évolution est bien la, il suffit de regarder une compilation des openings de la série sur YouTube pour sentir la différence d’époque entre certains jeux.
  
Ainsi, même si les openings ont été majoritairement animé par les studios IG, on remarque des différences dans l’animation des openings. Ils gagnent en fluidité au fur et à mesure des opus, mais aussi en dynamisme. Quand aux dessins de ces openings, s’il est facile de différencier les styles de chaque équipe, il faut avouer qu’il y a eu une sacré évolution, notamment pour la team Destiny. Si l’on démarre avec des personnages hyper filiformes avec des yeux qui font la moitié de leur visage (cas particulièrement visible pour le premier Tales of Destiny et ses personnages féminins.) cela finira par d’atténuer et les personnages, tout en gardant un aspect longilignes, auront le droit à des proportions plus raisonnées, notamment sur les visages. Pareil pour les jeux chara-designés par Kosuke Fujishima, on démarre avec un Tales of Phantasia à et ses personnages au design date années 80-90 pour arriver à des jeux comme Tales of Vesperia et ses dessins parfaitement proportionnés mais tout en rondeur. Notons que ce seront l’es design des personnages des openings qui seront conservés pour les phases de jeu avec nos personnages en dessins (tout ce qui est scènettes de discussion...).
  
Et là, nous allons devoir reparler de Tales of Legendia qui fait figure d’exception. En effet, si l’on sent parfaitement les influences graphiques de chaque chara-designer, Tales of Legendia ayant été conçu en dehors du giron des deux équipes, et désigné par une personne extérieure, il dénote assez. Le design de son opening se rapproche plus d’un style comme celui d’un anime comme Haruhi Suzumiya avec ces yeux très rectangulaires et ces coupes de cheveux presque géométriques que des autres Tales of.
  
  
  
En résumé, la série des Tales of a su s’entourer de deux grands artistes pour se créer une véritable identité visuelle. Cette identité s’est adaptée à l’évolution de l’animation japonaise ce qui donne au tout un certain cachet.
  
  


Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News