Red Dragon - Actualité manga
Dossier manga - Red Dragon
Sommaire

Publié le Vendredi, 09 July 2021


Masahiro Ikeno, l'auteur qui se frotte à l'Histoire




Masahiro Ikeno naît un 28 novembre, son année de naissance demeurant inconnue. Ses débuts en tant que professionnel remontent au tout début des années 2000, période durant laquelle il sera assistant, notamment de Nobuyuki Anzai sur le série d'aventure et de fantasy MÄR (publiée chez nous aux éditions Kana). Il a 25 ans quand il décroche un prix pour l'un de ses travaux personnels, ce qui lui permettra de faire ses débuts en tant que mangaka.

Ses débuts seront marqués par la parution d'histoires courtes entre 2003 et 2008, toutes pour la revue Shônen Sunday Super de l'éditeur Shôgakukan :
- Crimson (publié dans le numéro du 25 février 2003)
- Acura (publié dans le numéro du 25 septembre 2004)
- Happy Vector (publié dans le numéro du 25 mars 2005)
- Boku no Neko (publié dans le numéro du 25 mars 2006)
- Akatsuki no Valkyrie (publié dans le numéro du 24 septembre 2008)

Suivi par son éditeur, celui-ci lui accordera sa première série dès l'année 2007 avec Dive!!, une histoire sportive sur le plongeon tirée du light novel éponyme d'Eto Mori. Le projet est une initiative de la Shôgakukan qui a effectué un appel d'offre, Masahiro Ikeno étant sélectionné parmi des dizaines d'autres dessinateurs. La prépublication se fait durant quelques mois dans l'hebdomadaire Shônen Sunday pour s'achever en 2008, avec un cinquième et ultime volume. A noter qu'une adaptation animée par le studio Zero-G et réalisée par Kaoru Suzuki voit le jour en 2017. Mais cette déclinaison s'inspire directement du roman d'origine, et non de la version manga de Masahiro Ikeno. Cette expérience signe sa dernière collaboration avec l'éditeur Shôgakukan à l'heure actuelle.


En 2011, Masahiro Ikeno souhaite réaliser un shônen d'action, sans pour autant suivre les canons du moment. Il souhaitait une certaine liberté de création, et a ainsi contacté plusieurs éditeurs. C'est Media Factory qui concrétisera le projet Malicious Code dans sa nouvelle revue de prépublication, le Comic Gene, dont la politique éditoriale est d'offrir des titres « shônen » mais destinés à un lectorat plus féminin. Malgré ces belles ambitions, la série sera moins longue que prévue. Sa prépublication s'achèvera fin 2012, tandis que les 17 chapitres seront compilés en 4 volumes, sachant que l'artiste en souhaitait bien deux de plus. Malicious Code sera la première œuvre de l'artiste à nous être proposée en 2014, aux éditions Komikku, ce qui lui vaudra une présence à Japan Expo, la même année.


2015 sera une année charnière pour le mangaka qui lancera deux titres différents. En premier lieu, il signe chez Kôdansha pour inaugurer sa série Sugar Dog dans les pages du magazine Shônen Edge, en octobre 2015. La parution des chapitres s'achèvera en novembre 2017 tandis que le titre totalisera 4 tomes. En décembre 2015 démarre la série qui nous intéresse dans ce dossier : Red Dragon. Le manga paraît dans le Shônen Ace des éditions Kadokawa Shoten, la prépublication s'achevant dans le numéro de janvier 2018 de la revue. Les 26 chapitres composant l’œuvre sont éparpillés en 5 tomes.


Son titre suivant démarre la même année, en 2018. L'artiste signe avec un autre éditeur, Square Enix, pour adapter l'une de ses séries les plus prisées du moment : Goblin Slayer. Nommé Goblin Slayer : Brand New Day, le spin-off a davantage une allure de side-story puisqu'il s'intéresse à des personnages entourant le crève-gobelins. Sa parution débute dans la sixième édition de 2018 du magazine Big Gangan, pour s'achever dans la sixième édition de l'année 2019. Complété en deux tomes, le manga sera acquis en francophonie par les éditions Kurokawa (à l'instar des autres titres de la licence), pour un premier volet qui paraît le 8 avril 2021.


Méconnu, le titre suivant de la carrière de l'auteur est, aujourd'hui, sa plus longue œuvre, et débuta peu après le début de la prépublication de Goblin Slayer : Brand New Day. Nommé Shin no Nakama Janai to Yûsha no Party wo Oidasareta node, Henkyô de Slow Life Suru Koto ni Shimashita, le manga adapte le light novel du même nom de Zappon. La parution est lancée dans le numéro daté de juillet 2018 du magazine Shônen Ace et se poursuit actuellement, avec six tomes au compteur. Étant donné la petite reconnaissance dont profite l'artiste chez nous et l'engouement général pour les mangas de fantasy issus de light novel (qu'ils s'agisse de pure heroic-fantasy ou d'isekai), l’espoir de voir ce manga atteindre nos frontières n'est pas vain.



Retranscription historique et angle d'approche


Red Dragon est une série qui a la lourde tâche d'aborder une période complexe, datée du 3e siècle avant Jésus-Christ, en Chine. A cette époque, l'ère des royaumes combattants s'est achevée pour laisser place à un pays unifié par la dynastie Qin. Le pouvoir mené par le premier monarque, qui abandonne le titre de « Roi » afin d’opter pour celui « d'Empereur », mène une politique jugée radicale, en tout cas assez pour justifier des révoltes aux quatre coins du pays. La série de Masahiro Ikeno narre l'une d'entre-elles, tout comme Kingdom présente une version romancée et plus fictionnelle des royaumes combattants.

A ce titre, le mangaka nécessitait une certaine documentation afin de donner de la cohérence à son histoire. Dans une revue comme le Shônen Ace, l'idée est de donner un divertissement plaisant à un lectorat sans doute peu exigeant quant à la véracité historique. Néanmoins, présenter de véritables informations a constitué un challenge de taille pour Masahiro Ikeno qui cherche des écrits précédents la période Chu-Han, qui découle du récit qu'il souhaite raconter (et qu'il aborde dans son épilogue). Parmi ses sources, on trouve l'indétrônable Shiji. Aussi nommées Mémoires Historiques, ce regroupement d'écrit né entre -109 et -91 avant Jésus-Christ revient sur la Chine très ancienne (allant jusqu'à -800 avant JC) et se divise en regroupement d'ouvrages traitant des figures historiques tout comme les événements clés et le contexte économique d'époque. L'artiste a aussi puisé dans le Livre des Han (ou Hanshu), ciblant une période plus précise et moins étendue. Les deux ouvrages sont souvent présentés comme les deux sources historiques majeures de l'Histoire de Chine. Yasuhisa Hara, l'auteur du passionnant Kingdom, puisera lui-même dans le Shiji pour composer son récit.


Le travail de documentation est inséparable de la profession de mangaka. Peu importe le sujet ou le public cible, un auteur fera quasi systématiquement un travail de recherche qui peut s'établir sur différents plans. C'est souvent, dans les interviews, que les artistes abordent la manière dont ils ont abordé leurs thèmes, leurs sujets ou leurs esthétiques. Concernant Masahiro Ikeno, la démarche était déjà présente dans Malicious Code puisque l'artiste a fait étudié les architectures du quartier de Shibuya pour mieux dépeindre graphiquement son récit. Pour Dive!!, première série publié de l'artiste, ce sont les mouvements des plongeurs qui ont capté son intérêt, afin de mieux les croquer dans son œuvre. Cette fois-ci, le mangaka aborde encore différemment le travail de recherche, autrement dit sous un aspect historique qui a dû lui garantir de belles journées de lecture.

Revenir sur le travail de documentation semble obligatoire quand on aborde un manga tel que Red Dragon, y compris sous son aspect fictionnel ou de pur divertissement. Nous concernant, il sera délicat (et malvenu) de juger l'authenticité historique de l’œuvre. D'une part parce que, comme l'auteur le souligne, l'ancienneté des faits empêche de connaître toute leur véracité ou l'importance exacte de certaines figures, mais aussi parce qu'effectuer un tel travail de comparaison nécessiterait des connaissances qui émanent d'études ou de longues analyses. Ne soyons pas Icare et ne nous brulons pas les ailes en tentant de toucher le soleil, aussi la suite de ce dossier s'intéressera à Red Dragon en tant qu’œuvre fictionnelle gravitant autour de personnages, et en tant que manga ponctué d'un travail de narration et de rythme.
  

RED DRAGON © Masahiro IKENO 2016 / KADOKAWA CORPORATION

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News