RG Veda - Actualité manga
Dossier manga - RG Veda

Reader Rating 18 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 01 October 2009


Entre sentiments poignants et batailles épiques...

                             
L'histoire, on a pu le comprendre, se présente comme une grande fresque particulièrement captivante. Même s’il apparaît très confus au départ, on ne pourra pas reprocher à CLAMP de ne pas avoir travaillé le scénario. L’atmosphère qui se dégage de la narration est dure, amenant le chaos et le désespoir sur les protagonistes de RG Veda. Cependant, cette violence omniprésente ne fait pas tout. En effet, on peut aisément noter que le récit dégage beaucoup de lyrisme et d’idéaux : fraternité, amour, amitié, jalousie, haine ou sacrifice, tout le caractère grossi de l’aventure est justifié par un ou plusieurs sentiments on ne peut plus respectables … Ce qui a pour effet de ne jamais dénigrer l’histoire, qui aurait pu se focaliser sur une quête simpliste et sans fondements. Là aussi, c'est encore une des marques de fabrique de CLAMP, mais cette fois, les clichés sont moins nombreux que dans la plupart de leurs œuvres. Pour un shojo, et même dans l’absolu, RG Veda n’est pas un manga des plus calmes. On se demande parfois comment celles qui ont fait Card Captor Sakura ont pu auparavant créer cet univers violent, sanglant et sans aucune pitié. Plus proche de X 1999, autre shojo des CLAMP, que de Chobits ou même XXX Holic, RG Veda n’est pas si innocent que certains racontars se plaisent à le laisser croire. Les combats sont légion, bien plus présents que les moments d’accalmie. Les scènes sanglantes ne manquent pas, les ennemis se révèlent tour à tour violents ou subtilement maléfiques, les monstres entrent également dans la danse, pour se dresser contre un seul homme et ses compagnons de route. En somme, on se retrouve avec le classique tableau héroïque d’un Yasha surmontant vents et marées pour parvenir à ses fins. De plus, le final du titre est si grandiose, si violent, que les CLAMP, en ne ménageant à aucun moment les lecteurs, libèrent tout leur savoir faire en matière d’action, de superbe et de grandiose manifestation des sentiments humains. En effet, prises à part, les manifestations héroïques des personnages n’auraient aucun sens ou pire, seraient ridicules. En y associant une dimension émotionnelle remarquable, le groupe de mangakas parvient à fasciner et à surprendre en même temps. Emouvoir et en mettre plein la vue, voilà le but atteint par les CLAMP à travers dix tomes qui ne cessent d’alterner entre sentiments poignants et batailles épiques, pour finalement sombrer peu à peu dans un élégant condensé de ces deux notions, ceci pour nous offrir un véritable feu d’artifice en fin de série.
               
Qui dit épopée dit conflits, et qui dit conflits dit relations complexes entre certains protagonistes. Dans l’histoire de RG Veda, aucun personnage n’est oublié, chacun a sa place et tous participent à la bonne articulation entre les deux dimensions de la narration. Ashura notamment, par sa sensibilité accrue et son jeune âge, nous fait découvrir un panel de sentiments pulsionnels, totalement sincères et impulsifs. Ne serait ce que par sa relation avec Yasha, qui fait office de grand frère, de parents, d’ami et d’amour … Relation qui lui permet de se construire, d’apprendre à ressentir d’autres émotions : son attachement à Gigeï, et à tous ceux qu’il rencontre. En effet, le petit garçon qu’il est passe son temps à faire promettre à son entourage d’être fort et ne pas mourir par sa faute. La culpabilité qui le ronge, confrontée à son absence totale d’humanité dans les derniers chapitres, permet un contraste d’une force inégalée, et surtout nous fait réfléchir sur sa responsabilité. D’autres sentiments moins louables portent le récit à travers Ashura : la tristesse puis la haine générées par sa mère, sa jalousie vis-à-vis de Ten-ô, le frère que celle-ci a accepté … Cependant on retient essentiellement la dévotion toute particulière qu’il voue à Yasha, dévotion qui sera la base d’un lien assez fort pour changer le cours du destin. Celui-ci se trouve modifié, non pas par la volonté égoïste d’Ashura premier du nom et les motivations peu louables de Taïshaku-ten, mais par le lien qui unit nos deux héros. Le destin change, puisque toutes les étoiles ne sont pas tombées pour ouvrir définitivement le passage à Ashura, dieu du mal. Le destin a donc deux aspects : une part d’inéluctable, très fortement mise en avant, et une autre, plus subtile. En effet, Taïshaku-ten et son rival Ashura 1er, en mettant au point un plan pour contrer la destinée, n’ont fait que la déclencher : là encore, tout était prévu … Mais en même temps, Yasha et Ashura ont réussi à modifier la fin de la prophétie. Par le lien qui les unit, ils parviennent à changer le cours du futur et à ainsi modifier leur propre destin. Cette notion est très certainement celle qui domine toutes les autres dans le récit, tant l’importance d’une force supérieure qui dirige nos faits et gestes est une thématique importante dans l’œuvre des CLAMP. RG Veda introduit cette habitude de toujours se référer au destin, et dans une première œuvre, cela permet de ressentir toute l’importance et la violence donnée à cette idée.
                       
En dehors des personnages principaux, on ressent alors toute la minutie accordée à la narration du manga. Car si les héros sont toujours aussi sublimés et mis en exergue, leur entourage est rarement aussi complexe et travaillé que dans RG Veda. Les rivalités, les jalousies et l’amour se côtoient sans sourciller, sans nous perdre un seul instant. Les sacrifices ont également la part belle dans le récit : le triste amour impossible de Kendappa et Soma, par lequel est amenée la difficulté de vivre dans un monde où l’autre n’est pas, le courage et la fidélité de Gigeï bien mal récompensés, et ce dès le début de las série, le pardon et l’attachement de Rasetsu envers son frère … Tout cela ajoute au tragique de l’histoire, mais surtout permet de ressentir de plein fouet l’affrontement des deux partis. Un shojo où les auteurs n’hésitent pas à faire réellement disparaître leurs personnages, voilà qui est bien différent de l’ordinaire. Les envies inassouvies, les frustrations sont également de la partie : Tamara, amoureuse transie de Ten-ô qui lui n’a d’yeux que pour la naïve Kendappa-ô, celle-ci faisant semblant de ne rien voir pour enfin refuser sa demande en mariage … Cette légèreté, ces amours contrariés, permettent de casser le ton parfois mélodramatique de la narration. Ce sont les seuls sentiments qui sont un peu surfaits, tournés au rire et à la détente, afin de mieux faire passer le sérieux dans d’autres circonstances … Comme par exemple la mort de Karyobinga, la détresse de sa sœur et sa fuite dans le silence, mais également l’étrange relation qui unit Taïshaku-ten et le père d’Ashura, l’amour inavoué que partageaient Bishamon-ten et Kissoh-ten, ce qui leur aura valu de grands moments de solitude, alors que tous deux auraient pu en profiter, ou encore la détresse commune d’Ashura et de Kujaku de ne pas avoir été désiré … Tout est fait pour frustrer le lecteur, le faire réagir devant différents tableaux artistiquement dressés, bref, l’entraîner dans une histoire qui, avant d’être un combat terrible pour sauver le Tenkaï des griffes d’un despote, est un beau témoignage des sentiments humains, de la destinée d’un éventail important de caractères. La réunion de ces deux façades importantes du manga se fait régulièrement, et de manière tout à fait remarquable dans la fin de chacun d’eux, dans le dernier volume de RG Veda. La tension est alors à son comble, et chaque personnage aura droit à une fin alliant émotions et combat. En somme, des moments très forts et beaucoup de réussite découlent de cette subtile alliance dans un shojo pas comme les autres …
                              
                       
                                     
                                        

Illustrated by CLAMP © CLAMP

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News