Dossier manga - Mirages d'Emanon
Sommaire

Publié le Vendredi, 04 June 2021


Un récit centré sur ses propres mystères


Dès ses premières pages, Mirages d'Emanon ne manque pas de décontenancer le lecteur qui a profité des deux premiers ouvrages que sont Souvenirs d'Emanon et Errances d'Emanon. Ces deux premiers titres nous permettaient de découvrir et/ou retrouver cette jeune femme qui incarne la conscience et la mémoire de milliards d'années, elle et son tempérament si posée et son allure bohème lui conférant une aura charismatique. Sur ces deux premières aventures (si on peut les nommer ainsi), Emanon est épatante, mystérieuse et envoutante.

Pourtant, celle que nous retrouvons dans Mirages est drastiquement différente. La fille sans nom, confiante et profitant de sa cigarette devant l'éternité de la vie, laisse ici place à une personne presque en détresse. Cette Emanon a l'air maussade, elle est trempée d'une pluie traduisant son désarroi, n'a plus sa confiance solitaire d'autrefois, et souffre d'une monotonie qui contredit le personnages que nous connaissions jusque-là. Oui, cette Emanon n'est plus la même, et pour cause : Elle a perdu ses souvenirs. L'information fait mouche d'entrée de jeu, car elle renvoie à une révélation faite dans les chapitres précédents. Lorsque Emanon met au monde, une fille dans 99% des cas (puisque Errances a constitué une exception avec la question du frère jumeau), la mémoire se transfère de la mère à la progéniture, et la figure maternelle se retrouve dépouillée de sa mémoire ainsi que d'une partie de son âme, son identité. Pourtant, l'Emanon que nous retrouvons ne semble pas être dans un tel cas. On comprend rapidement qu'elle est bien celle que nous avons quitté à la fin du deuxième ouvrage, et donc pas si longtemps après la conclusion du premier, et n'a donc jamais enfanté. Alors, pourquoi ? Cette question va constituer l'enjeu de ce troisième tome puisque c'est aux côtés de Ryozo, un homme qui l'a recueilli et lui a offert une nouvelle existence, que la demoiselle sans nom va chercher à en savoir plus sur elle-même... tout en étant happée par un quotidien nouveau, plein de quiétude, et à l'opposé de son errance éternelle d'autrefois.


C'est donc presque un nouveau personnage qui nous est montré dans ce troisième chapitre de l'adaptation des romans de Shinji Kajio. L'Emanon présente n'erre plus sans but sur cette Terre, puisqu'elle a l'objectif de retrouver ses souvenirs. Et en dehors de ça, il n'est plus question pour elle de voyager mais de profiter d'un havre de paix sur l'île de Kyushu, aux côtés d'un Ryozo qu'elle va côtoyer, dont elle va partager le toit, et plus si affinité. Une double identité caractérise alors ce tome qui oppose le désarroi de l'amnésie à la tranquillité d'une tranche de vie épanouissante. Si nous reviendrons là-dessus dans une optique purement esthétique, soulevons maintenant les effets d'ordre scénaristique. Le déroulement de Mirages change donc par rapport à ce que nous avons lu précédemment, tandis que le récit va entretenir en permanence le mystère quant à l'évaporation des souvenirs de l'héroïne... du moins jusqu'à la toute fin, puisqu'une révélation sera faite. Alors, c'est une nouvelle fois le concept créé par l'auteur d'origine qui se voit renouvelé. Plus que de créer une mécanique de science-fiction crédible, Shinji Kajio pense celle-ci comme un instrument pour garnir le chemin de son héroïne et lui imposer des éléments perturbateurs. Ce fut exactement le cas avec l'idée du frère dans Errances, aussi l'idée de l'amnésie non liée à l'enfantement amène des situations nouvelles, toujours dans l'idée de nous faire apprécier le parcours de l'héroïne et de déconstruire celle-ci. Par extension, ce sont nos acquis qui sont chamboulés, puisque celle que nous retrouvons dans ce troisième opus semble bien différente de la fille sans nom des deux premiers volets.

Du voyage et des errances, nous entrons dans la pure tranche de vie. En excluant tous les concepts liés à la protagoniste, l'histoire narrée ici peut se limiter à la relation entre Emma et Ryozo. Le scénario devient alors le suivant : Celui d'un jeune chercheur, seul et désordonné, qui recueille une jeune fille amnésique. Dès lors, tous deux s'apporteront énormément mutuellement. D'un côté, Ryozo deviendra le seul soutient pour une demoiselle sans identité ni mémoire. Et réciproquement, Emma permettra au chercheur de trouver une stabilité et lui apportera la part qu'il manquait pour son épanouissement en tant qu'individu. Ceci grâce à des petits échanges du quotidien, une héroïne aidant son colocataire et ami à s'ordonner, ce entre deux instants de vue d'une grande simplicité et quelques regards noirs liés à la jalousie de cette Emma trouvant que Ryozo est un peu trop proche d'une autre femme. En ce sens, Mirages d'Emanon peut correspondre à une vision : Pour cette entité solitaire depuis la nuit des temps, peut-être avait-elle mérité le bonheur d'une vie simple et reposante, loin de ses errances éternelles.
  
  

© by TSURUTA Kenji / Tokuma Shoten

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News