Dossier manga - Les Gouttes de Dieu

Reader Rating 18 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 04 March 2010


Présentation


Le millésime:
Les Gouttes de Dieu (神の雫 / Kami no Shizuku) paraît pour la première fois au Japon en novembre 2004 dans le  magazine de prépublication Weekly Morning de l'éditeur japonais Kodansha, et s'est terminée en juillet 2014 avec le tome 44 tomes. En France, c'est l'éditeur Glénat qui propose le titre à partir d'avril 2008 (terminée en juin 2016 ) avec comme objectif de créer un rapprochement entre les lecteurs de manga et les amateurs de bandes-dessinées franco-belges. Chaque nouveau volume des Gouttes de Dieu se classe régulièrement parmi les 15 meilleures ventes de manga d'après Livres Hebdo et Ipsos.  Pour les fêtes de fin d'année, la série ressort même sous forme de coffrets regroupant 6 volumes (le premier en novembre 2010, le second en novembre 2011, ...)  ressemblant à une boîte de bouteille de vin.   
    
En 2009, le Gourmand World Cookbook Awards récompense le manga du prix du "Meilleur livre du monde sur le vin". La même année, le festival suisse Polymanga élit le titre "Meilleur Seinen". En janvier 2010, les auteurs reçoivent le Grand prix de la revue des Vins de France de l'année 2010 au Fouquet's (lire la news). 
     
Le concept du titre mêle habilement enquête, comédie humaine et vulgarisation d'un sujet, à savoir le vin.
Fils de Yutaka Kanzaki, un œnologue mondialement reconnu, Shizuku Kanzaki se voit mettre au défi le jour de son décès. En froid avec son père depuis longtemps, le jeune homme se voit dans l'obligation de résoudre douze énigmes vinicoles laissées par son paternel afin de récupérer son héritage. Une cave regroupant des vins prestigieux du monde entier et de toutes les époques, une cave d'une valeur inestimable. Seulement voilà, afin de motiver son rejeton plutôt revêche, le monsieur a adopté un jeune œnologue de génie il y a peu, Isseï Tominé. Ce dernier étant suffisamment doué pour lui tenir tête et lui ravir l'héritage.
Douze énigmes à résoudre qui les conduiront à un treizième vin, les Gouttes de Dieu, le nectar divin que leur laisse leur père.
          
               
                        

Les viticulteurs:
C'est Tadashi Agi qui scénarise ce manga et Shu Okimoto s'occupe de la partie graphique.
    
Shu Okimoto (オキモト シュウ) est une jeune dessinatrice dont la seule œuvre qui nous soit parvenu est celle dont nous parlons. Elle aurait travaillé comme animatrice sur différents animés comme Dragon Ball et Ushio & Tora. Son trait se distingue par son réalisme et son élégance qui rend crédible les différentes situations vécues par nos héros, même quand celle-ci frôlent l'exagération. Les décors sont également très soignés. Se détachant du style "manga" habituel, le dessin d'Okimoto participe largement au succès du titre en ne faisant pas fuir les non-amateurs de bandes dessinées japonaises. Elle était présente lors de la Japan Expo 2009 sur le stand de la CoFesta. Malheureusement, le manque de communication sur sa présence n'aura permis qu'à quelques chanceux de pouvoir la rencontrer.

Mais qui est donc Tadashi Agi (亜樹 直) ? C'est le site de Glénat qui nous apprend qu'il s'agit en fait de deux personnes, un frère et une sœur : Shin et Yuko Kibayashi, visibles sur la photo suivante. Tadashi Agi est diplômé de la faculté d'Économie et de Politique de Waseda (nous ne saurons pas si cela concerne les deux Kibayashi) et rentre au service de la Kodansha en 1987. Tout deux ont travaillé comme scénaristes pour la télévision, le cinéma et bien sûr le manga, pour l'éditeur japonais Kodansha, avec plusieurs titres qui nous sont parvenus. Ce couple de conteurs est en effet adepte des identités multiples et c'est sous divers noms de plumes qu'on trouve leurs œuvres. On citera Yuma Ando qui a scénarisé Psychometrer Eiji et également écrit la version roman des Enquêtes de Kindaïchi, Yûya Aoki qui a commis le scénario du shônen Get Bakers. Divers noms sont associés au duo :  Seimaru Amagi, Jôji Arimari, Hiroaki Igano, Nao Aki ou plus simplement Shin Kibayashi. Il est cependant impossible de savoir quelle est l'implication de chacun dans le scénario de ces différentes séries y compris dans celle des Gouttes de Dieu.
     
           
                     
Leurs crus:
Les œuvres associées au nom de Tadashi Agi et à ses pseudonymes sont nombreuses mais les informations ne sont pas toujours vérifiables tant le duo aime changer d'identité. On s'intéressera ici aux titres les plus connus qui leurs sont attribués de manière sûre ou selon la page japonaise de Wikipedia sur l'auteur.
Les titres de Shu Okimoto sont au nombre de deux dont celui auquel nous nous intéressons ici. Ses autres titres parus sous le pseudonyme de Hideko Okimoto restent anecdotiques.
  
 
Psychometrer Eiji (Saikometoraa Eiji / サイコメトラーEiji)
     

       
Série en 25 volumes publiée initialement par la Kodansha de 1999 à 2000. En France, c'est Kana qui publiera la série. Dessiné par Masashi Asaki, le titre est scénarisé par Yuma Ando, un des pseudonymes du duo Agi et apparemment celui utilisé par Shin Kibayashi. Le titre raconte les aventures politico-fantastiques d'un jeune lycéen un peu délinquant, Eiji, doué de psychométrie. Ce pouvoir se traduit par la faculté de lire les sentiments laissés par une personne sur un objet qu'il a touché. Très vite il rencontre une jeune inspectrice avec laquelle une relation ambigüe s'installe et qui fera souvent appel à son don. La série a été adaptée en série live, et une nouvelle série manga a vu le jour en octobre 2011, encore en cours de publication à l'heure actuelle.
    
  
Kunimitsu no Matsuri (クニミツの政)
    

   
Spin off de la série Psychometrer Eiji, le titre reprend le personnage de Kunimitsu, un jeune voyou qui veut s'impliquer en politique. Ce manga est terminé en 27 volumes. On y retrouve la même équipe créatrice que pour Psychometrer Eiji.
En 2003, il reçoit le Prix du manga de l'éditeur Kodansha, catégorie Shônen, avec Masashi Asaki pour Kunimitsu no matsuri .
     
   
Les enquêtes de Kindaïchi (Kindaichi Shounen no Jikenbo / 金田一少年の事件簿) et autres détectives
   

       
C'est sous le pseudonyme de Yuma Ando encore que l'auteur réalise une série de romans sur le personnage du jeune détective Kindaïchi. C'est Yuzaburo Kanari au scénario et Fumiya Sato qui adapteront le titre en manga.
Sous le pseudonyme Seimaru Amagi, l'auteur retrouve Fumiya Sato sur la série Tantei Gakuen Q  (探偵学園Q), comprenant 22 volumes parus chez Kodansha entre 2001 et 2005.
Seimaru Amagi signera également les 10 volumes de la série Remote (リモート) avec Tetsuya Koshiba parus chez Kodansha toujours, de 2002 à 2004. Cette histoire plus sexy qu'à l'accoutumée connaitra aussi les joies de l'adaptation en série télévisée.
  
   
Get Backers (奪還屋)
  

     
C'est semble-t-il Yuko Kibayashi qui s'occupe du scénario de ce titre, secondée au dessin par Rando Ayaminé. Comprenant 29 volumes parus au Japon chez la Kodansha de 1999 à 2007, la série est proposée par Pika en France. Il s'agit d'un shônen fantastique qui raconte les aventures de Ban et Ginji, deux jeunes adolescent possédant des pouvoirs surnaturels, dans le Japon actuel. Ils se proposent de récupérer tout et n'importe quoi moyennent rémunération.
   
 
Psycho Busters (サイコバスターズ


    
Cette série parue chez Pika est également issue de l'imaginaire de Yuko Kibayashi, avec Nao Akinari au dessin. Elle est terminée en sept volumes au Japon.
   
  
Shibatora (シバトラ)
    

       
Encore un titre qui réunit Yuma Ando et Masashi Asaki. Ce shônen compte 15 volumes parus chez Kodansha entre 2006 et 2009. Le titre nous narre la vie de Shibata Taketora, agent de police dans une petite brigade. D'apparence juvénile c'est un jeune homme sérieux qui a le sens de la justice et qui espère devenir détective. Le lecteur le suit dans ses enquêtes mais aussi dans son quotidien. Et c'est encore un titre qui a connu une adaptation en drama.
     
  
Bloody Monday (ブラッディ・マンデイ)
      

    
Série parue chez Pika, Bloody Monday est sortie chez Kodansha de 2007 à 2009 et compte 12 tomes. Trois saisons ont vu le jour depuis. C'est Megumi Kouji qui s'occupe de la partie graphique et Ryô Ryûmon qui scénarise. Derrière ce pseudonyme se cacherait selon la page japonaise de Wikipedia sur Tadashi Agi, Shin Kibayashi associé cette fois à Satoshi Hiroshi. Encore un titre qui montre bien que le duo « Tadashi Agi » est partout et surtout là où l'on ne l'attend pas.
La série a été adaptée en drama comptant 2 saisons pour l'instant, pour un total de 20 épisodes.

    
  
Psycho Doctor Kai Kyôsuke (サイコドクター) :
     

    
Il s'agit là du premier manga qui réunit les mêmes auteurs que pour les Gouttes de Dieu, Shu Okimoto et Tadashi Agi. Ce seinen en 4 volumes raconte l'histoire de Kai Kyousuke, psychologue de talent qui aide ses patients à résoudre leurs problèmes difficiles à l'aide de sa perspicacité, allant jusqu'à découvrir les mystères cachés à l'intérieur de leur passé, de leurs relations, et d'eux-mêmes. On remarquera une composition semblable à celle des Gouttes de Dieu pour les couvertures de la première édition.
Le titre a également été adapté en série live comptant 11 épisodes diffusés sur NTV.

De toutes ces œuvres se détache un point commun: les histoires sont toujours construites autour d'une enquête, policière ou non, qui va conduire les personnages principaux à mener diverses investigations. De quoi réussir à tenir le lecteur en haleine!
    


© Tadashi Agi & Shu Okimoto / Kodansha Ltd.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News