Dossier manga - Le Patron est une copine
Sommaire

Publié le Vendredi, 10 January 2020


Une comédie enlevée et loin d'être « bête »


Et c'est donc essentiellement en se reposant beaucoup sur ce travail visuel efficace que Nagabe installe, dans Le Patron est une copine, une petite histoire somme toute assez classique, mais prenante dans son genre.





On assiste d'abord à l'accumulation de problèmes pour Vincent, avant que de ces problèmes ne naisse un improbable triangle amoureux, où il se retrouve convoité à la fois par George, un oiseau très gentleman et bon parti venu de l'étranger pour quelques mois, et par Danto, collègue canin qui a d'abord beaucoup de mal à lui-même faire le point sur ce qu'il ressent exactement, et qui enchaîne les maladresses en n'ayant pourtant jamais un mauvais fond, ce qui d'ailleurs le rend irrémédiablement drôle et attachant.

Très souvent, Nagabe va jouer efficacement sur ce triangle amoureux, où il fait avant tout dans l'humour, avec notamment quelques rixes aussi intenses qu'amusantes entre les deux prétendants, on en veut pour preuve cet étonnant duel de ping pong auquel on assiste à un certain moment.

Ce sont donc bien souvent les performances visuelles et l'humour qui priment, mais en filigranes le mangaka n'oublie jamais la part la plus originale de son propos, à savoir la double-vie de son personnage principal. Il y a souvent un côté comique qui découle de cet aspect, puisque Vincent cherche à garder secret sa vie nocturne de travesti où il peut laisser s'exprimer autant qu'il le veut sa part féminine, mais Nagabe y distille également très bien un réel travail sur son héros, homme qui se sent femme, qui ne se sent jamais autant lui-même que quand il est au club avec ses attachantes compagnes aussi travestis, et on découvrira même vite et bien pourquoi il se sent aussi bien en ce lieu, où il est entouré de personnes bienveillantes qui l'acceptent totalement tel qu'il est.





Enlevé, drôle, rythmé, mais aussi porteur de choses importantes autour de l'acceptation de soi et du besoin d'être soi-même : ainsi est ce one-shot, finalement plus riche qu'il ne pourrait y paraître.
  
  


© Nagabe / AKANESHINSHA

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News