Laughter in the End of the World - Actualité manga
Dossier manga - Laughter in the End of the World
Sommaire

Publié le Vendredi, 07 Febuary 2020


Un petit portrait des tares humaines


Humains corrompus ?

Hé oui, car il s'agit bien de l'un des principaux thèmes du récit de Laughter in the End of the World, et de ce qui lui offre le plus de sel.





Au fil des pages, de ce que l'on découvre des habitants, du démon, de nos deux héros et de leur passé respectif, on cerne de plus en plus que les êtres les plus vils ne sont pas forcément ceux que l'on croit.

Le démon a ses raisons d'agir comme il le fait, nos deux héros également, et au fil de tout ceci Yellow Tanabe exploite un sujet classique mais qui fait très bien mouche ici le temps des cinq chapitres: les peurs, les faiblesses et les tares des humains face à ce qui leur apparaît différent ou inconnu, sans même chercher à réellement comprendre.


L'impeccable « patte Yellow Tanabe »


Le talent de la mangaka est d'emballer cela dans un court récit d'action fantastique et un brin post-apocalyptique à l'atmosphère très réussie, à la narration limpide et avec un bon sens du rythme ainsi qu'une gestion des rebondissements hautement profitable à l'intrigue.

On n'a pas le temps de s'ennuyer, on a un début et une fin, les toutes premières pages font bien écho à la suite en laissant bien comprendre que l'autrice avait pensé son récit ainsi... Si bien que même si l'univers posé aurait aisément pu donner lieu à une série plus longue, ce one-shot shot se suffit bien à lui-même.

Enfin, la mangaka régale dans la maîtrise de son dessin, très fluide, parfaitement tramé et encré afin d'apporter plus de richesse et de profondeur, et doté de cases jamais vides. Quand ce ne sont pas des trames assez fines qui remplissent les fonds, on a droit à des décors de bourg, de maisons, d'église ou de verdure très soignés.





Il ne s'agit là que d'une confirmation pour cette artiste, qui nous avait tant séduits par ses qualités narratives et visuelles sur Kekkaishi, et qui est bien partie pour récidiver avec sa dernière série en date, Birdmen, dont la publication a démarré le mois dernier aux éditions Vega.
  
  


Shumatsu no Laughter © 2013 SHOGAKUKAN YELLOW TANABE

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News