Dossier manga - Kasane

Reader Rating 18 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 04 September 2015


Adaptation, édition, public



Notoriété modeste pour série de grande qualité ?


Kasane voit ses deux tomes sortir dans nos contrées en 2010, dans la collection Made In de l’éditeur Kana, label dédié aux « mangas d’auteurs ». La courte série passe relativement inaperçu, peut-être dû à cet aspect trop « littérature nippone », et parce que l’auteur n’est pas très connu. Peu de temps avant, en 2009, Glénat a sorti le recueil The Outsider de Gou Tanabe, en mettant en avant qu’il s’agit en partie de l’adaptation d’une nouvelle de l’écrivain américain H.P. Lovecraft, un auteur populaire parmi les amateurs d’histoires à tendance horrifique.

En réalité, les qualités de la série sont peut être aussi les freins pour qu’elle soit reconnue. D’une part, le lecteur doit accepter d’être plongé dans une atmosphère malsaine. D’autre part, les lecteurs de manga ne vont pas nécessairement rechercher un graphisme aussi exacerbé. Aussi, les lecteurs de BD franco-belge, qui peuvent être visés par la collection Made In, ne sont pas en face d’une histoire intimiste, comme les Taniguchi ou les Asano de cette même collection. Kasane s’adresse en fait à un lectorat particulier, à savoir les lecteurs de mangas horrifiques japonais, les amateurs d’eroguro par exemple. Sauf que Gou Tanabe est un nom malheureusement moins porteur, si ce n’est vendeur, que Suehiro Maruo. Dans ces cas-là, difficile de faire la promotion massive d’une telle série. Le résultat est visible sur Internet : The Outsider, Kasane et Mr. Nobody, ses trois mangas disponibles en francophonie déchainent peu les passions. Et ce n’est donc pas une question d’un quelconque manque de qualité, mais un public-cible trop restreint.


Est-ce que ce manga est fait pour vous ?


Si vous aimez l’eroguro, les œuvres de Suehiro Maruo, de Usamaru Furuya, de Jinju Itô ou de Shintarô Kago, ou encore l’aspect traditionnel de la culture japonaise, ce manga a de quoi vous plaire. Les grands noms que je viens de citer ont tous pour particularité de présenter un aspect horrifique dans leur manga, une ambiance oppressante et parfois, une place importante accordée aux graphismes. Tout ceci correspond à Kasane. Et comme je l’ai déjà dit plus haut, Kasane propose une ambiance typiquement japonaise, et a de quoi séduire tout simplement les amoureux de cette culture.





La qualité de l’édition


L’édition de Kana est de très bonne facture. Le premier tome de la série voyait la texture de la jaquette rugueuse, comme une peau de reptile (et telle qu’on peut imaginer la peau gangrénée de Madame Toyoshiga). Le logo de la série montre une encre brillante sur le dos du livre. Le papier est de qualité, tout comme la traduction de Pascale Simon.

Bien qu’il soit difficile de trouver une collection qui convienne parfaitement à la série chez Kana, sa présence dans le label Made In est justifiée. Made In est la collection des mangas qui s’adresse à un public en quête d’histoires mûres et à la qualité artistique indéniable. C’est bien le cas ici, même s’il ne s’agit pas à proprement parler d’un « manga d’auteur ».

  
  

© 2007 Gou Tanabe First published in Japan in 2007 by ENTERBRAIN, INC., Tokyo.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News