Dossier manga - Jumbor
Sommaire

Publié le Vendredi, 20 May 2022


Présentation


Un monde en reconstruction, un chantier, des robots

Le monde, frappe par un grand cataclysme, s'apparente aujourd'hui à une immense terre désolée. Le royaume de Dovork ne fait pas exception, mais celui-ci est sur le point d'être remis sur pied par une troupe de vaillant reconstructeurs menée par le charismatique Capitaine Baru. Lui et ses hommes sont au service de la princesse Rivetta, et c'est aux commandes des EM, robots taillés pour le chantier comme pour le combat, qu'ils mèneront leur tache à bien. Du moins, c'est ce qu'ils pensaient jusqu'à l'entrée en scène de Genber, empereur autoproclamé qui cherche la domination de Dovork. A cause de la trahison de l'un des siens, le groupe de Baru est vaincu, et ce dernier est porté disparu, laissé pour mort... pendant des années. En l'an 3007, Baru se réveille dans un état particulier. Non seulement il a une apparence d'enfant, mais en plus le voilà mi-humain mi-machine ! Baru est désormais un Jumbor, un être hybride refaçonné par la technologie du Dr Docult, et réanimé par la princesse Rivetta devenue adulte. Pour elle, et avec ses nouveaux pouvoirs, la combat de Baru contre l'Empereur Genber va pouvoir reprendre.


JUKI NINGEN JUMBOR © 2007 by Hiroyuki Takei / SHUEISHA Inc.


Autour de la parution


Jumbor voit le jour le 15 janvier 2007, au sein du troisième numéro annuel du célèbre magazine de prépublication qu'est le Shônen Jump. La série paraît alors sous le titre Jûki Ningen Jumbor (prononcez « Yunbor »). Mais sa durée de vie sera finalement courte, puisque le titre ne perdurera que le temps de 10 chapitres avant de tirer sa révérence. Jumbor n'aura pas le temps de faire deux fois la couverture du Shônen Jump que la série sera interrompue. Son unique tome relié, compilant la totalité de la série, paraîtra au Japon le 2 mai de la même année.

https://www.manga-news.com/public/2022/news_05/Jumbor-lancement.jpg

Près de trois années plus tard, la série renaît de ses cendres, à la surprise générale, avec une suite sobrement intitulée Jumbor. Cette fois-ci, le manga est prépublié dans la revue Ultra Jump, comme s'il y avait là une volonté de s'adresser au lectorat du mangaka qui a aujourd'hui évolué. En parallèle, le quatre août, le manga original est réédité sous la forme de deux ouvrages nommés Jumbor Angzenbang.


Mais cette fois-ci, Hiroyuki Takei n'est plus seul. Il reste l'auteur original du manga et dessine le récit, mais est épaulé par Hiromasa Mikami à l'écriture du scénario sur les 16 premiers chapitres. Dès l'épisode suivant Mikami n'est crédité qu'en guise de coopérateur sur les ébauches, sous-entendant que Takei a récupéré plus de pouvoirs sur son œuvre. Jumbor est pourtant laissé sans suite en juillet 2014, avec la parution de son huitième tome. Non pas que la série est annulée dans son magazine, celle-ci est simplement placée en hiatus depuis cet instant.

  

De notre côté, les éditions Kana, déjà attachées au mangaka avec la parution de Shaman King, publient le manga le 2 novembre 2012 en s'attaquant à la première série, sous sa réédition en deux tomes incluant notamment des planches en couleur et des bonus sur l'univers de la série. Le timing est idéal puisque la suite était alors en pleine parution, avec quatre volumes parus au Japon. Malheureusement, le destin de Jumbor sera aussi funeste chez nous. Peut-être est-ce pas manque de succès de cette première série ou simplement parce que l'éditeur flairait la mise en pause prochaine de sa séquelle, mais Kana ne publiera jamais le deuxième volet.

 

Ainsi, puisque nous n'avons eu accès qu'au premier des deux titres, c'est bien sur la première histoire en dix chapitres que s'articulera ce dossier.


MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News