Judge - Actualité manga
Dossier manga - Judge
Sommaire

Publié le Vendredi, 25 September 2015


Dans la lignée de Doubt


« Un air de ressemblance » dîtes-vous ? Quand on tient en main le premier tome de Judge, difficile de ne pas penser à Doubt, la précédente série de l’auteur Yoshiki Tonogai. Même disposition des personnages, même atmosphère angoissante, même type de colorisation, masques animaliers plutôt glauques… Judge serait-il la suite de Doubt ? Que neni. La série en six tomes s’inscrit en réalité comme le deuxième volet d’une trilogie de thriller psychologique, entamé ainsi par Doubt et qui s’achève par Secret. Appelons cet ensemble « saga des masques » par défaut, les couvertures présentant toutes des masques d’origines animales. Dans Judge, ces derniers ont une signification particulière, mais nous y reviendrons ultérieurement. Est-ce là le seul lien avec Doubt ? Des masques, un style de jaquettes, et la présence d’une trilogie d’œuvres ? Nullement. Après avoir travaillé sur le thème de l’horreur avec Higurashi no Naku Koro Ni, Yoshiki Tonogai a développé tout un style avec Doubt, style que nous retrouvons avec Judge qui se situe dans la droite lignée.

Nous ne parlerons pas des codes visuels utilisés par l’auteur dans cette partie car tel sera le sujet d’un paragraphe ultérieur. A la place, intéressons-nous à l’intrigue et aux choix scénaristiques opérés par le mangaka depuis Doubt. Si on cible les bases de chaque récit, Doubt et Judge démarrent de façons très similaires. Les débuts de chaque intrigue présentent alors une vue extérieure du quotidien de personnages clefs, une amorce paisible qui surprendrait presque étant donné le ton des séries et de leurs sujets. De même, la manière de l’auteur d’aller crescendo dans l’intensité est la marque de fabrique de ces deux premières séries, on retient ainsi le protagoniste s’éveillant ensuite dans un lieu lugubre ou son pire cauchemar l’attend, comme si les prémices du récit n’avait été qu’un rêve. Judge suit donc les traces de Doubt quand à cette introduction sans forcément aller plus loin dans l’angoisse ressentie par le héros quant aux événements qui se présentent à lui. Chaque début démarre alors par la présentation d’un cadavre, peut-être que la mort était même plus brutale dans Doubt. Finalement, volonté de Tonogai d’être un peu plus subtile dans son approche ? Peut-être, car le but n’était pas d’effrayer les personnages en annonçant leur mort par un meurtrier sanguinaire mais bien de présenter l’absence d’échappatoire, la pire des angoisses que peuvent ressentir les « jugés » ainsi que le lecteur.





Ce n’est pas forcément dans le déroulement que Doubt et Judge peuvent être assimilés. Cette dernière série propose dans un premier temps une certaine linéarité avec les jugements qui reviennent de manière régulière, ce que ne faisait pas Doubt dont le but était l’enquête dans un lieu clôt afin de démasquer un criminel susceptible d’éliminer tous les individus. Ce sont plus des manies de l’auteur que l’on repère au fil de notre lecture, à commencer par ce rythme apporté à l’histoire par le biais de toutes sortes de rebondissements : un indice trouvé par-ci, une mort soudaine par là… Plus que de calquer son récit sur le précédent, on pense plutôt à la réutilisation de codes pour rester dans une ambiance similaire tout en changeant les thèmes, le scénario et les personnages.

On pourrait en rester là sur la comparaison entre les deux œuvres mais pourtant, la fin de Judge viendra confirmer quelques manies de Yoshiki Tonogai. Comme pour Doubt, Judge atteint le summum en termes de rebondissements sur son final. Ou plutôt, cette phase décisive prend un tout autre tournant à quelques chapitres de la fin. Fort de la déception provoquée par le dernier opus de Doubt, il semblerait que Tonogai ait, ici, choisi de développer une surprise plus conséquente, pensée depuis le début mais présentée après avoir disséminé quelques indices durant l’histoire. Le twist final à la « Saw » est bien de retour mais d’un point de vue narratif, l’écriture du mangaka est plus pertinente et bien qu’elle ne fait que surfer sur un modèle maintes fois utilisé sur différents supports, l’effet par rapport à la série précédente est bien décuplé.
  
  
  

© Yoshiki Tonogai / SQUARE ENIX CO., LTD.



Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News