Dossier manga - Japan Expo 2008

Reader Rating 18 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 17 July 2008


Les stands éditeurs


Une fois entré dans le hall, je me rends compte de l'immensité du festival. Ayant un sens de l'orientation particulièrement mauvais, décision fut prise de trouver le point information, afin de dénicher un plan. Cette première aventure dura une demi-heure... Du coup je n'ai pas vraiment eu le temps de profiter du calme relatif qui régnait encore dans les allées du festival, qui n'étaient peuplées que par les exposants, les organisateurs ou les détenteurs d'un badge presse ou d'un billet privilège. Direction le stand SEEBD où je dois rencontrer René Park (directeur de collection), afin d'interviewer Dong-Hoon Kim. Une fois l'interview terminée, il m'est enfin possible de prendre quelques photos. Je vous propose de commencer par les stands des éditeurs.
Très différents les uns des autres, force est de constater que la plupart étaient très attractifs, voire «tape à l'œil». D'autres n'ont fait que le strict nécessaire...

Le stand Kana: «Naruto powaaaaaa!!!!»
Comme l'année dernière, Kana a tout fait pour mettre en avant sa série phare. Il était donc possible de voir un gigantesque ballon du petit ninja orange, qui trônait fièrement au dessus du stand. L'objectif était rempli pour l'éditeur: son stand était visible de très très loin et fut le lieu de rassemblement de nombreux groupes.




La furie Ankama
De dimensions impressionnantes, le stand Ankama était un véritable festival à lui tout seul! Projections, dédicaces, jeux en réseau, affiches gigantesques, cet éditeur a su tirer son épingle du jeu. Tellement de personnes y allaient qu'il fallait faire une queue d'environ une demi-heure pour acheter la moindre chose... même pour les détenteurs d'un badge presse! Et oui je n'ai pas eu la chance de certains... En effet après avoir interviewé la sympathique Raf, j'ai souhaité acheter le premier volume de sa série Debaser, dans l'optique de me faire faire une dédicace et d'obtenir une jolie photo... J'accoste alors un vendeur à l'allure sympathique, en espérant qu'il me vende le livre sans que je sois obliger de me mêler à la file d'attente... Que nenni! Je me suis fait refouler comme un malpropre (je ne lui en veux pas bien-sûr!). Tant pis, je passerai par mon libraire habituel pour acheter ce titre prometteur...







Le stand Glénat
Le stand Glénat avait également fait très fort, notamment en proposant au public de nombreuses affiches de ses séries phares. A mon humble avis, ce stand avait le plus bel habillage de la Japan expo. A l'intérieur, c'était bien souvent la cohue, tant et si bien que je n'y suis rentré que très brièvement.







Les outsiders: Ki-oon, Tonkam et Asuka
Sans rivaliser avec le gigantisme des stands Glénat et Kana, les trois éditeurs nommés ci-dessus pouvaient être très fiers de leurs stands.
Celui de Ki-oon était idéalement placé à l'entrée du hall principal. Avec ses quatre faces exploitables et couvertes de mangas, l'affluence fut au rendez-vous. Le stand était joli à l'œil, avec une sorte de gros cube suspendu au dessus et qui faisait la promotion de certains de leurs titres. Sans compter la présence journalière de Tetsuya Tsutsui et de Cho Jung-Man...
Le stand Tonkam jouait quant à lui la carte nostalgie en proposant une mini-exposition revenant sur les moments forts de la maison d'édition depuis sa création.
Le stand Asuka était bien souvent pris d'assaut par les hordes de fans désireux d'obtenir une dédicace de Setona Mizushiro et Chihiro Tamaki. Ils étaient également associés à Kaze pour promouvoir leur dernière grosse acquisition: Hokuto no Ken. Les passants pouvaient donc à loisir se faire prendre en photo à côté de l'héritier du Hokuto!





Les autres stands
Voici des visuels d'à peu près tous les autres stands d'éditeurs à la Japan expo. Commençons d'abord par les éditeurs papier: Doki Doki, SEEBD, Akata, Taïfu comics, Kurokawa, Kami, Xiao pan, Pika et enfin Soleil. J'en profite aussi pour faire un coup de projecteur sur les éditions Muffins, une petite structure proposant des œuvres de Boy's Love. En plus des titres de leur propre catalogue, on pouvait y trouver à la vente la revue Manga 10000 images, dont le premier numéro est justement consacré au yaoi.






Rassurez-vous, je n'ai pas oublié de photographier quelques stands d'éditeurs DVD. Voici une série de trois photos représentant les stands Kaze, Beez et Dybex. Chose un peu bizarre, les stands DVD étaient souvent dispatchés un peu partout dans la Japan expo. Par exemple, Beez était rattaché au stand Bandaï et se trouvait dans la partie Kultigame... Ce n'était pas vraiment pratique de parcourir de long en large les halls pour faire son shopping de DVD...


    
   

© Manga-News.com

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News