Japan Expo 2016 - Deuxième Partie - Actualité manga
Dossier manga - Japan Expo 2016 - Deuxième Partie
Sommaire

Publié le Vendredi, 22 July 2016


Les jeux-vidéo à Japan Expo

 
 
Alors que la Japan Expo sert avant tout à mettre en avant tous les éléments de la japanime, il faut bien avouer que le jeu-vidéo prend une place de plus en plus considérable sur le salon. Depuis que la Comic'Con ne se fait plus au même lieu, la Japan Expo peut s'étaler davantage et c'est justement le jeu vidéo qui en profite pour proposer des stands de plus en plus grands et impressionnants. Ainsi, il prend une place désormais prépondérante et cela se voit rien qu'avec le fait que lors de cette édition 2016 c'était la première fois en France que l'on pouvait jouer au tout nouveau The Legend of Zelda.
 
 

Les invités

 
Bien évidemment le jeu-vidéo a lui aussi droit à ses invités mais il est vrai que cette année ceux-ci furent un peu moins nombreux. Difficile aussi de faire venir quelqu'un d'aussi grande renommée que Shigeru Miyamoto l'an passé, mais les fans de Nintendo auront eu encore une fois un sympathique cadeau avec l'invité d'honneur : Junichi Masuda, qui n'est autre que le directeur de GAME FREAK inc. soit le studio à qui l'on doit la franchise Pokémon. Invité pour fêter avec les fans l'année Pokémon, il a donné une masterclass et a eu droit à une belle mise en avant de sa franchise, sans parler des quelques personnes armées de leur smartphone pour dénicher des Pokémon grâce à Pokémon GO, l'application qui cartonne en ce moment.
 

 
Autre évènement du côté des invités, la venue de Akio Ofuji, producteur de l'anime de Final Fantasy XV à savoir Brotherhood, que l'on a justement interviewé et qui n'a pas hésité à nous en dévoiler également davantage sur le jeu.
 


Annoncé assez tardivement, Go Shiina était aussi de la partie : comptant parmi les grands pontes de Bandai Namco Entertainment, il a composé pour plusieurs titres issus de nombreuses séries comme les Tales of, God Eater, Tekken, Ace Combat et bien d'autres. Il a participé à plusieurs séances de dédicace durant le salon, et n'hésitait d'ailleurs pas à faire des photos avec les festivaliers.
 
  
 
Viennent ensuite Hisashi Koinuma et Yui Ishikawa, respectivement le producteur et une comédienne de doublage du jeu Attack On Titan : Wings of Freedom. Inutile de rappeler le succès qu'est la franchise, autant dire que ce titre ramenait beaucoup de monde prêt à le découvrir. On pouvait d'ailleurs constater la popularité du jeu lors des séances de dédicace ou durant la conférence du producteur et la comédienne, où il y avait foule !
 
   
 
 
Autre titre qui attirait les foules : Dragon Ball Xenoverse 2 avec son producteur Masayuki Hirano également présent pour présenter le titre au public et à la presse. Enfin, notons aussi la venue de Yasuyuki Oda, producteur du dernier volet d'une emblématique série de jeu de combats, à savoir King of Fighters XIV.
   
    
 
Enfin, situé au bout du hall 6 on pouvait retrouver le stand Chez Marcus. Le présentateur et testeur Marcus recevait ses festivaliers sur un canapé, dans une ambiance cosy qui n'est pas sans rappeler certaines de ses émissions !
  
  
 
  

Les stands éditeurs

 
Square Enix
Le mastodonte du salon. On a déjà été habitué à de grandes choses par Square Enix, mais cette année il faut bien admettre que leur stand était tout bonnement gigantesque. A quelques mois de la sortie de Final Fantasy XV cela n'étonne que peu et c'est ainsi que le bébé de l'éditeur nippon avait droit à une belle mise en avant que ce soit par de grands panneaux d'affichages, des écrans géants diffusant des cinématiques ou des bribes de l'animé, les invités en lien au projet ou encore bien sûr les nombreuses bornes pour pouvoir tâter le jeu. Outre FFXV l'univers de la licence était également à l'honneur avec World of Final Fantasy qui compte bien devenir lui aussi un gros hit lors de sa sortie, mais aussi avec le remake de Final Fantasy XII, The Zodiac Age.
 
    

  
Mais Square Enix n'a pas que FF dans sa manche et c'est pour cela qu'étaient à disposition les nombreux titres à venir dans les mois qui suivent comme I am Setsuna, Star Ocean 5, Kingdom Hearts 2.8, Deus Ex : Mankind Divided ou encore Dragon Quest Builders.
 
   


Enfin, d'autres titres attiraient également les foules comme notamment Attack On Titan : Wings of Freedom qui met pour la première fois les fameux titans sur grand écran par le biais de la PS4. D'autres titres que l'on pourrait plutôt considérer de niche avaient eux aussi leur part de succès, et sont compris dedans Odin Sphere : Leiftrasir, Grand Kingdom et Psycho Pass : Mandatory Happiness. Enfin, notons aussi les quelques bornes disponibles pour poser la patte sur King Of Fighters XIV qui, on le rappelle, a fait venir son producteur afin d'être présenté au public.
 
   
    
    
Nintendo
Nintendo est toujours aussi populaire auprès du public et cela se voit avec son stand toujours aussi grand et à la même place, année après année. Si le nombre de jeux à tester est toujours aussi conséquent, ce sont surtout les concours tout au long du séjour qui rythment le salon et font défier de très nombreux joueurs entre eux. Pokémon, Mario Kart 8 ou encore Super Smash Bros, qu'importe la franchise les duels entre joueurs s'avèrent toujours aussi effrénés.
 
    
 
   
Splatoon, leur dernière licence, était particulièrement à l'honneur et montrait qu'elle était devenue un franc succès avec notamment de nombreuses bornes, des concours mais aussi un concert de deux mascottes sur une scène musicale qui lui aussi a eu droit à un grand succès.
  
  
 
Mais le plus gros évènement est assurément la possibilité de jouer pour la première fois en France au prochain Zelda, à savoir The Legend of Zelda : Breath of Wild ! Enfin, la possibilité, oui et non, car si vous ne vous étiez pas inscrit au préalable ou gagné un certain concours, impossible pour vous de toucher la bête ! Sans compter le fait que les bornes étaient dans un petit pavillon fermé histoire que personne ne puisse voir les heureux élus... Au final, un tel procédé sur ce genre de salon est assez honteux, et bien que l'on puisse comprendre le succès de cet évènement, un nombre de passage limité sans inscription préalable aurait sans doute été plus adéquat.
Pour les autres, de nombreux épisodes de la licence étaient disponibles à l'essai avec notamment Majora's Mask 3D, A Link Between Worlds, Ocarina of Time 3D, Hyrule Warriors, Twilight Princess HD ou encore Wind Waker HD. Toujours concernant Zelda, dans un recoin du stand de la franchise une vitrine retraçant les grandes lignes de l'histoire du jeu avait été intégrée... pour le plus grand plaisir des nostalgiques !
  
 
 
 
Pokémon était bien sûr aussi à l'honneur avec déjà la venue de Junichi Masuda, mais aussi les tournois sur Pokémon Rubis Oméga et Saphir Alpha ou encore Pokken Tournament. Les moins compétiteurs ont aussi pu repartir avec leur petit souvenir : les collectionneurs ont pu en effet récupérer les versions chromatiques des légendaires Xerneas et Yveltal au niveau 100 (s'il vous plaît), tout en profitant d'une photo en compagnie d'une des créatures phares de la licence, au choix, par le biais du logiciel Pokédex 3D Pro, un cadeau évidemment gratuit.
  
 
  
Le digne concurrent des monstres de poche, Yokai Watch, avait lui aussi droit à une très belle promotion avec sa mascotte en ballon géant, des danses organisées avec l'anime en fond sur écran géant, etc...

  
  

Deux autres titres très attendus chez nous depuis trop longtemps étaient illustrés par de jolis gros panneaux et étaient aussi bien sûr à l'essai : Monster Hunter Generations et Dragon Quest 7 !
Nintendo proposait des bornes uniques alignées qui nous permettent de jouer à de futures sorties ou bien même des jeux récents. La cuvée de cette année comprenait notamment les jeux Ace Attorney : Spirit of Justice, Tokyo Mirage Sessions #FE, Mario & Sonic aux JO de Rio 2016, Super Mario Maker et beaucoup d'autres...
   
   
  
  
Quelques années après le lancement mondial des Amiibo, ces figurines intelligentes pouvant interagir avec les consoles New 3DS et Wii U, l’hommage à ces véritables reliques a été rendu par Nintendo qui a présenté une vitrine des différentes pièces existantes. Des premières productions aux récentes figurines Splatoon ou Animal Crossing en passant par les licences phares telles que Mario, Zelda, Donkey Kong ou Pokémon et par des figurines aussi courantes que rares dans le commerce, le stand du géant japonais faisait office de joli clin d’œil… de quoi donner envie aux visiteurs de se mettre à la collection !
 
  
 
 
Bandai Namco
Enfin le dernier gros stand de jeu-vidéo est un fidèle du salon, revenant toujours avec ses adaptations vidéo-ludiques de manga : Bandai Namco. Leur plus grosse cartouche était bien évidemment Dragon Ball Xenoverse 2 qui sortira fin octobre et qui a permis à des milliers de fans de voir ce que vaudra le second opus, suite au succès du premier.
 
 
 
Pour la peine, Dragon Ball était vraiment à l'honneur avec la venue de Hironobu Kageyama, le chanteur des deux génériques les plus populaires de Dragon Ball Z ! Toujours aussi survitaminé, l'homme ne se lassait pas de chanter ses musiques au grand bonheur des fans qui ont pu s'exclamer avec lui lors de son mini-concert sur la scène du stand. Et puis n'oublions pas le Shenron géant qui gardait un œil sur le public; peut être a-t-il eu le temps de réaliser quelques vœux...
   
     
  
  
On continue avec une des séries les plus populaires du moment, et ce tous supports confondus : Sword Art Online, avec le jeu PS4 Hollow Realization. Prévu pour cette fin d'année, le titre avait une mise en avant à la hauteur du succès de la série avec quelques goodies exposés à côté des bornes. God Eater 2 : Rage Burst était aussi de la partie avec une distribution gratuite de posters et de jolis panneaux, histoire de faire une bonne concurrence à son rival de toujours, Monster Hunter.
  
  
  
Pour le reste, nous avions droit à des jeux déjà sortis comme One Piece Burning Blood (mis en avant par le stand One Piece Beach qui organisait des évènements et vendait des goodies pour attirer plus de fans) ou encore Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 4.
 
  
  
 
 
Place au VR !
Un stand nouveau et très intéressant était celui du fameux PS VR, nous permettant de tester la réalité virtuelle de Sony ! Enfin, encore une fois à l'image du nouveau Zelda, il fallait s'inscrire au préalable sans quoi vous ne pouviez pénétrer à l'intérieur du stand. Ce genre de procédé est vraiment décevant, surtout vu la taille du stand, rendant certains lieux du salon très "select". Un joli stand donc mais qu'on n'aura malheureusement pas pu essayer...
  
   
  
  
 
Les petits plaisirs
A l'instar des stands éditeurs et fanzines du côté des mangas, on trouve toujours des petits stands du côté des jeux vidéos. Toujours fidèles à leur poste, les jeux musicaux comme Just Dance 4, Dance Dance Revolution ou Taiko no Tatsujin et Guitar Hero Live sont là pour vous garder dans un rythme endiablé tout au long du salon et participer par exemple à de grandes danses collectives. Il en est de même avec les jeux rétro, présent cette année en plus petite quantité mais trouvant toujours autant son public de tout âge. Comme d'habitude également, quelques stands de ventes de jeux, rétros ou neufs, à des prix corrects ou moins corrects. Les jeux de plateau ont eux aussi leur place et on notera la présence d'un stand assez fourni en la matière.
   

  
  
  
   

© Manga-News 2016

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News