Gundam : La saga Gundam SEED - Actualité manga
Dossier manga - Gundam : La saga Gundam SEED

Note des lecteurs 20 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 26 Décembre 2014


Présentation



Avant toute chose…


« Gundam » est un mot de 6 lettres qui fait souvent fuir l’amateur français de manga ou d’animation japonaise. Le mécha est un genre qui n’a jamais cartonné en France, sans compter que la longévité de la franchise du plus célèbre robot géant n’est pas un argument favorable pour l’habitant de l’hexagone qui a peur d’être perdu dans une saga qui s’est enrichie au fil des décennies. Mais toutes les séries ne tiennent pas du même univers et dans Gundam, certains titres ou petits groupes d’œuvres constituent des univers indépendants qui n’ont aucun lien avec leurs petites ou grandes sœurs. C’est un peu comme Digimon où, sauf exception, aucun rapport n’est à noter d’une série à l’autre et le spectateur se voit libre de débuter par le segment de son choix, selon les thématiques pour lesquelles il voue des affinités.

Dans cette optique, réaliser un unique dossier généraliste ne suffisait pas. Nous avons ainsi choisi de visiter la saga à travers différents dossiers, chacun traitant d’un univers précis donc parfaitement indépendant des autres. Pour débuter, quoi de mieux que l’un des univers les plus accessibles ? N’ayez pas peur, et appréhendez Gundam à travers la Cosmic Era et ses deux principales séries : Gundam SEED et Gundam SEED Destiny, en passant par son univers étendu.
  
  
  
  
  

Histoire d’une guerre de races


Le monde a bien évolué, tant sur le plan technique que scientifique. La colonisation spatiale a eu lieu, générant de gigantesques cônes dans lesquels l’environnement terrestre est recréé. Dans un autre domaine, l’Homme est parvenu à se modifier génétiquement. Ainsi naquirent les Coordinateurs, des humains fruits d’expériences dont les capacités physiques et mentales sont de loin supérieures à celles d’un individu ordinaire. Cette nouvelle espèce s’est développée et reproduite, devenant un peuple à part entière. Mais ils furent objet de discriminations, les poussant à migrer vers les colonies ou les nations neutres.

L’Ano Domini a laissé place à la Cosmic Era (ou Ere Cosmique) en raison de la conquête spatiale. L’histoire démarre en C.E.71, alors que les tensions entre Naturels et Coordinateurs se sont envenimées jusqu’à devenir un conflit de grande envergure. Le peuple de l’espace est doté d’un avantage grâce à ses avancées technologiques et ses « Mobile Suit », des robots géants de guerre dont les compétences écrasent celles d’un simple char d’assaut. Mais l’Alliance Terrienne prépare peu à peu sa contre-attaque.

Sur la colonie spatiale neutre Heliopolis vit Kira Yamato, adolescent Coordinateur s’estimant en dehors de toutes hostilités. La réalité le rattrape lorsque les forces de ZAFT, l’armée militaire des Coordinateurs, lance un assaut sur la colonie qui aurait secrètement développé des armes pour l’Alliance Terrienne. En plein chaos, Kira atterrit malgré lui aux commandes de l’une de ces machines, le Strike Gundam, tandis que l’ennemi capture les quatre engins restants. Le héros se retrouve, contre son gré, enrôlé au sein de l’équipage du navire terrestre Archangel, car étant le seul à pouvoir piloter le Strike. Le plus grand problème est que dans le camp opposé et aux commandes de l’un des Gundam dérobés se trouve Asran Zala, ami d’enfance de Kira.
  
  
  
  
  

Un conflit sur deux époques


Par saga Gundam SEED, nous entendons la totalité de la Cosmic Era qui se compose de deux grandes séries, une courte ONA, quelques longs métrages et plusieurs adaptations manga. Un peu à la manière de Star Wars, cet univers (au même titre que les autres mondes de Gundam) se découpe en des épisodes phares et un univers plus étendu, mais dont la composition est finalement assez simple.

En octobre 2002, la chaîne MBS accueille Mobile Suit Gundam SEED crée par le Studio Sunrise (comme toute œuvre Gundam) et réalisée par Mitsuo Fukuda. La série s’étale sur 50 épisodes ainsi qu’une OAV de 5 minutes servant d’épilogue, distribuée dans le treizième et dernier DVD japonais. Quelques noms connus figurent au casting technique, notamment Hisashi Hirai au character-design et Toshihiko Sahashi à la musique. En France, l’éditeur vidéo Beez propose la série en 2005 via une diffusion télévisée sur MCM ainsi qu’une sortie DVD en dix volumes unitaires, puis ultérieurement en plusieurs coffrets intégraux.

De mars à octobre 2004, Sunrise réalise la trilogie « Gundam SEED : Special Edition », trois téléfilms qui condensent les 50 épisodes en ajoutant quelques nouvelles séquences ou en en modifiant d’anciennes.

En octobre 2004 débute, toujours sur MBS, la suite directe, Mobile Suit Gundam SEED Destiny qui compte aussi 50 épisodes ainsi qu’un épisode spécial de 50 minutes qui agit comme une version longue du chapitre final. En France, Beez propose une nouvelle fois l’intégrale à partir de septembre 2006, toujours dans une édition unitaire de 10 DVD suivie de coffrets intégraux.

Même politique que pour la série précédente, cette suite fait l’objet des « Gundam SEED Destiny : Special Edition », groupement de cette fois 4 téléfilms parus de février 2006 à février 2007 qui résument la série en apportant notamment une conclusion plus développée.

Différentes œuvres plus mineures étendent l’univers, et nous reviendrons dessus un peu plus tard. Parmi les plus connues, Gundam SEED Astray qui est un ensemble de manga side-stories signé Tomohiro Chiba et Kôichi Tokita ayant débuté en 2002, faisant l’objet de quatre déclinaisons manga et deux vidéos promotionnelles des maquettes. Suivant la même formule, Gundam SEED Destiny Astray et Gundam SEED C.E.73 Delta Astray sont deux manga qui paraissent en 2006 et 2007.
De juillet à septembre 2006 sont diffusées sur internet trois courts épisodes de 15 minutes chacun, portant pour nom Mobile Suit Gundam SEED C.E.73 Stargazer et se déroulant à l’époque du chapitre Destiny.

Enfin, d’autres adaptations manga ont lieu, l’une concernant Gundam SEED (5 tomes) et l’autre Gundam SEED Destiny (4 tomes), dessinées par Masatsugu Iwase. La première de ces deux déclinaisons papier fut proposée en 2004 par Pika pour faire écho à la sortie française de l’anime éponyme. L’autre est signée Kuori Chimaki et représente un ensemble de deux séries, Gundam SEED Destiny : The Edge et Gundam SEED Destiny : The Edge Desire dans lequel la mangaka revisite l’histoire de l’année 73 de la Cosmic Era. N’oublions pas l’adaptation de Mizuho Takayama du chapitre Destiny, une version méconnue, mais qui a le mérite d’exister.
  
  
  

© Sunrise/Kôdansha

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News