Dossier manga - Gundam - La saga Gundam 00
Sommaire

Publié le Vendredi, 28 August 2015


Le Réveil du Précurseur…

  
  

La recette d’une conclusion épique

  
La seconde saison de Gundam 00 n’apporte pas la véritable conclusion de la série et c’est un film original qui se charge d’accomplir cette tâche. A Wakening of the Trailblazer (que l’on peut traduire par « Le Réveil du Précurseur ») situe alors les idées de fin de la série et s’avère d’autant plus novateur pour la saga Gundam puisque son histoire oppose l’humanité à une race extra-terrestre. Quel est le pourquoi du comment ? Les bases instaurées par les deux premières saisons sont indispensables pour le comprendre, mais déguster le film sera une tâche bien plus ardue. Car si feu Beez a pu éditer les deux premières saisons dans leur intégralité, le film n’a jamais pu toucher l’hexagone, et l’import se présente comme l’unique solution.
  
    
   
   

Le plan est achevé

  
L’intrigue du long-métrage tourne autour du même sujet que les deux saisons, à savoir le plan d’Aeolia Schenberg qui atteint son point culminant. Aussi, Gundam 00 affirme son tournant purement SF et nous sommes bien loin de la crédibilité qui voulait être donnée par les vingt-cinq premiers épisodes. Pour pallier à cela, le film cherche à garantir le grand spectacle et ce malgré un rythme bâtard entre une très longue introduction puis une bataille finale à couper le souffle, notamment visuellement.
 
Le scénario dévoile alors ses dernières surprises et pousse les développements à leur paroxysme, notamment en ce qui concernent les Innovateurs. Dans une optique plus fan-service, c’est aussi le moyen de voir ce que les personnages, qui ont bien évolué après cinquante épisodes, ont à offrir et de quelle manière ils tireront leur révérence au terme de l’Anno Domini.
 
Il y a pourtant un point plus important encore qui a de quoi faire frissonner les cœurs des plus mielleux des spectateurs : Avec le message proposé dans les dernières seconde du film, Gundam 00 confirme que l’œuvre agit comme un grand discours d’union universelle. « La paix ne peut s’acquérir par les armes, la compréhension mutuelle est l’unique solution » symbolise parfaitement ce que la série a su développer en termes d’intrigues et de personnages, notamment pas la relation entre Setsuna et Marina. Mielleux, certes, mais doté d’unecertaine beauté.
  
  

La continuité… en manga

  
Il est commun à chaque série Gundam de développer ses univers étendus à travers des œuvres annexes sur différents supports. Mais dans la plupart des cas, c’est le manga qui est un biais privilégié, le calendrier de l’Universal Century nous l’a prouvé avec Gundam The Origin qui s’octroyait un flashback inédit autour de l’un des personnages les plus emblématiques de l’œuvre. Gundam 00 et l’Anno Domini n’ont donc pas échappé à la règle et ont bénéficié de différentes publications. Toutefois, toutes ne sont pas particulièrement importantes puisque s’entremêlent récits construits et anthologies davantage axées sur le fan-service.
   
D’une manière plus simple, nous retenons deux noms : Tomohiro Chiba et Kôichi Tokita. Ces deux artistes sont loin d’être des inconnus de l’univers du plus célèbre robot géant, puisqu’ils ont notamment officié sur des récits autour de G Gundam, Gundam Wing, la saga Gundam SEED Astray et maintenant Gundam 00. Trois séries se sont alors succédé. Le premier est Mobile Suit Gundam 00F (機動戦士ガンダム00F ) paru entre 2007 et 2009 pour un total de quatre volumes qui racontent les péripéties de pilotes de la seconde génération de Gundam de Celestial Being. S’en est suivi Mobile Suit Gundam 00I (機動戦士ガンダム00I ) entre 2009 et 2010 qui s’intéresse aux thématiques de la seconde saison de l’Anno Domini tout en rappelant les protagonistes de Gundam 00F. La série en trois tomes a même connu une suite en un one-shot, Mobile Suit Gundam 00I 2314 (機動戦士ガンダム00I 2314) qui se déroule durant la période du film Gundam 00 : A Wakening of the Trailblazer.
   
   
   
      
      
Quittant le domaine du manga, le scénariste Tomohiro Chiba a mis sa main à la patte de Gundam 00 d’une manière indépendant. Avec Mobile Suit Gundam 00P (機動戦士ガンダム00P ), la lettre phare symbolisant le préquel, quatre romans publiés entre 2007 et 2009 se chargent de couvrir les faits antérieurs à la première saison pour mieux comprendre la structure et les agissements de Celestial Being. Là aussi le succès retentit puisqu’en 2010 est écrit, toujours par le même auteur, Mobile Suit Gundam 00P : Special Edition (機動戦士ガンダム00P SPECIAL EDITION ) qui se déroule durant la seconde saison.
   
La note de fin est toutefois la plus frustrante. Gundam n’étant pas un univers qui attire les français, rares sont les séries à paraître chez nous, et les œuvres dérivées de l’Anno Domini ne nous sont malheureusement pas accessibles… Mais l’importe reste une solution, les Etats Unis ayant publié les titres de Tomohiro Chiba et Kôichi Tokita.
   
   

© by SUNRISE / Beez Entertainment

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News