Dragon's Crown - Actualité manga
Dossier manga - Dragon's Crown
Sommaire

Publié le Vendredi, 05 August 2016


De l'Heroic Fantasy classique et efficace

 
 
Dragon's Crown est un récit qui fait appel à énormément de codes de l'Heroic Fantasy, que ce soit dans ses personnages, son scénario et même sa narration. Passons en revue les différents éléments qui nous permettent de classer définitivement la série dans ce genre qui, rappelons-le, se définit en quelques mots par tout récit se déroulant dans un monde merveilleux dans lequel un ou des personnages doivent accomplir une quête épique et héroïque.
 
 

Les personnages principaux

 
C'est ce qui saute au yeux immédiatement : les personnages principaux de Dragon's Crown sont tous des archétypes de l'Heroic Fantasy. Chaque aventurier a en effet un rôle propre et distinct de celui des autres, avec des tâches et des attitudes qui le caractérisent.
 
Le guerrier est valeureux combattant qui se caractérise par son attitude noble en toute circonstance, il se bat et élimine ses ennemis tout en protégeant ses compagnons en permanence, faisant de lui un personnage offensif et défensif. Il porte une armure lourde et un bouclier qui lui permettent de résister aux attaques plus efficacement que ces coéquipiers. Il intervient plus généralement en début de combat, son armure lui sauvant la mise tout en permettant d'évaluer la force du monstre qui se dresse face à lui. En un mot : Chevaleresque.
L'amazone est, comme le guerrier, très douée en attaque. Elle manie une longue hache très lourde, mais sa musculature saillante et le fait qu'elle ne porte pas d'armure n'entament pas sa vitesse et lui permettent d'esquiver la plupart des coups. C'est un personnage clairement offensif et à l'inverse du guerrier, elle a plus tendance à achever les ennemis importants plutôt qu'à commencer les affrontements. C'est aussi une très jolie femme qui plaira sans nul doute à la gent masculine, même si ses charmes n'égalent pas ceux de la sorcière. En un mot : Tête brûlée.
Le nain est lui aussi un attaquant, et son marteau fait des ravages parmi les monstres. C'est l'homme fort du groupe, sa musculature et sa puissance herculéenne étant sans cesse mise en valeur tout au long du récit. En plus de son marteau, il utilise parfois des bombes pour le sauver d'une situation délicate ou battre un ennemi particulièrement coriace. C'est le plus âgé du groupe, cependant son expérience n'est pas synonyme de sagesse, en effet le nain s'illustre par ses pitreries, ses bourdes et sa lubricité (il adore mater ses coéquipières, surtout la sorcière). En un mot : Comique.
L'elfe, même si l'on ne connait pas son âge (elle est peut-être plus âgée que les membres humains du groupe), se caractérise par son image de femme-enfant un peu craintive qu'on doit sans cesse protéger et rassurer. Pourtant c'est une excellente combattante qui utilise son arc pour clairsemer les rangs ennemis, permettant à ses alliés de ne pas être débordés. Elle a clairement un rôle de soutien au sein du groupe et se tient presque toujours à distance du feu de l'action, mais dans certains cas son petit glaive peut la sortir d'un mauvais pas si les ennemis sont trop proches d'elle. En un mot : Kawaii.
Le magicien est très clairement le personnage le plus instruit du groupe. Ses sorts peuvent soutenir ses coéquipiers, mais également renverser la situation lorsqu'elle est désespérée. Le magicien peut en effet faire appel à des sorts destructeurs, et d'une certaine manière sa magie fait de lui le personnage le plus puissant du groupe. En contrepartie, le magicien a sans cesse besoin d'être protégé, sa constitution fragile faisant de lui une proie facile lorsqu'il prépare un sort. Il est d'ailleurs très vite fatigué après avoir jeté un sort puissant, sa magie étant dangereuse pour lui-même lorsqu'il l'utilise trop. En un mot : Intelligent.
La sorcière est également une jeteuse de sort, mais sa magie est moins puissante que celle du magicien. Dans le jeu-vidéo c'est le seul personnage capable de créer de la nourriture, et dans le manga cela se traduit par des talents culinaires exceptionnels. Tout comme le magicien, elle est très faible au corps à corps et doit donc se tenir à distance des combats. Elle est intelligente mais sans doute un peu moins que le magicien, elle a tendance à se retrouver dans des situations délicates plus souvent, comme lorsqu'elle se fait mordre par un vampire ou capturer par le kraken. Par contre, la sorcière est clairement l'atout séduction du groupe : elle a un corps parfait et très féminin (à l'inverse de l'amazone que certains trouveront trop musclée) mais surtout une poitrine particulièrement généreuse... En un mot : Charmeuse.

Mis bout à bout, tous ces personnages forment un groupe d'aventuriers complémentaires et polyvalents, et chaque classe majeure de l'Heroic Fantsy est représentée. L'ensemble est également très équilibré... Nous avons ainsi :
- Trois hommes et trois femmes
- Trois combattants au corps à corps et trois combattants à distance
- Deux têtes brûlées (l'amazone et le nain), deux personnages réfléchis (la sorcière et le magicien), deux personnages équilibrés (l'elfe et le guerrier).
  
 
   
     
    

Personnages secondaires

 
Aux côtés des protagonistes, on retrouve plusieurs adjuvants / donneurs de quête. Tous sont également des archétypes de l'Heroic Fantasy.
On peut notamment citer Rannie, un voleur lié à l'amazone (il a des sentiments pour elle), qui est un petit élément comique tout en ayant une certaine importance, surtout à la fin de notre récit. Il y a également Lucain, un vieux magicien au design très typé (c'est le portrait craché de Gandalf le gris du Seigneur des anneaux), qui va donner des quêtes à nos héros tout en les aiguillant tout au long de leur périple par son savoir et ses conseils avisés.

Du côté des personnages féminins, impossible de ne pas évoquer Morgane et l'elfe noire. La première, au nom évocateur, est la maîtresse des runes et brille aussi bien par sa beauté que par sa puissance (elle est notamment capable de restaurer la matière) et sauvera à plusieurs reprises nos amis d'une situation périlleuse. L'elfe noire, encore plus mystérieuse, est un peu l'opposé de l'elfe. C'est une femme faite, elle est solitaire et très sure de sa force. Son caractère un peu teigneux ne l'empêchera pas, elle aussi, d'aider nos héros. Elle tissera peu à peu des liens avec l'elfe.

D'autres personnages secondaires, moins importants que ceux précédemment cités, interviendront tout au long du récit. Membres du clergé, noblesse, famille royale... Au final, tous les personnages, principaux et secondaires, forment une galerie assez complète et significative de ce que l'on peut retrouver dans les récits classiques d'Heroic Fantasy.
 
 

Donjons & Dragons

  
Les personnages de Dragon's Crown évoluent dans un univers qui lui aussi s'inscrit dans le genre Fantasy. Notre récit se déroule ainsi dans le royaume d'Hydeland, qui est surplombé par un immense château qui nous rappelle les grandes constructions du Moyen-Âge. Dans la cité, le point de ralliement de nos aventuriers est une taverne ayant pour nom "Le Paradis du Dragon". Cette taverne sert de lieu de refuge et de repos à nos amis entre deux missions, c'est un peu leur sanctuaire d'une certaine manière.

Et lorsque nos amis partent à l'aventure, ils rejoignent irrémédiablement des lieux très emblématiques de la Fantasy : les ruines, le manoir hanté, le château, le donjon, le cimetière, la tour des mages, les catacombes, le donjon, autant de lieux qui évoquent bien évidemment des souvenirs à tous les amateurs de littérature fantasy, aux rôlistes ou aussi à ceux qui ont joué à certains RPG célèbres.

Le bestiaire est également très fourni et appartient sans contestation possible à la fantasy. Toutes les races importantes sont représentées : elfes, humais, nains... Au niveau des ennemis, on trouve aussi des créatures basiques comme les gobelins, les orcs, les squelettes, les zombies que des créatures plus exceptionnelles comme la Méduse, le Minautore, le Kraken, le nécromancien, le vampire...

Mais situé bien au dessus de tout ce bestiaire, on retrouve l'ennemi ultime de bien des récits de fantasy : le Dragon. Dragon's Crown, comme le rappelle son titre, met bien évidemment cette créature au centre de son récit avec en guise de boss final une énorme dragon rouge qui donnera beaucoup de fil à retordre à nos aventuriers !!
  
  
    
   
  

La narration

 
La façon dont est racontée le récit est également très ancrée dans la fantasy, et plus particulièrement dans les jeux-vidéo de fantasy. En effet le récit est divisé en plusieurs chapitre, et chaque chapitre équivaut à une mission, voire même un niveau. Et chaque niveau suit lorsqu'on n'y réfléchit un cheminement logique.
Ainsi dans le premier chapitre, on fait la connaissance de nos héros et on a une première ébauche des raisons qui les ont mené sur la route. Ce chapitre d'ouverture s'achève par la découverte de la taverne qui sera le lieu de rassemblement de la troupe.
Le second chapitre marque la première mission de nos personnages. Il est souligné que c'est une mission qui sert de test pour savoir si nos héros sont dignes de rentrer dans la guilde. On y découvrira les aptitudes de presque tout le groupe.
Par la suite, l'aventure commence enfin et même si les missions se déroulent dans des lieux différents, il y aura une certaine continuité et tous les évènements auront un impact sur les chapitres suivants. Les personnages rencontreront divers adjuvants qui leur donneront un coup de pouce, mai aussi des artefacts et autres objets qui auront un impact dans la suite de l'histoire...

Enfin, le dernier point qui évoque sans doute possible les jeux d'Heroic Fantasy est la première page de chaque chapitre (à l'exception du tout premier dans lequel nous faisons la connaissance des personnages). Dans cette page, on retrouvera un parchemin dans lequel seront expliqués les ordres de la mission mais aussi les différents évènements qui ont eu lieu entre deux chapitres, mais qui ne sont pas abordés. Cela ressemble beaucoup à un jeu-vidéo, et est aussi bien une qualité qu'un inconvénient, selon les points de vue. D'un côté le récit ne digresse pas et reste focalisé sur l'action et les six aventuriers, mais de l'autre cela créé des ellipses qui finissent par devenir nombreuses et qui empêchent le lecteur de s'immerger plus en profondeur dans l'univers d'Hydeland.

Peut-être qu'étaler le récit sur un tome de plus en proposant des chapitres se concentrant sur les évènements importants se déroulant autour de nos protagonistes aurait été un choix plus judicieux, afin de donner plus de liant à l'oeuvre...
 
 


© yuztan 2014 © ATLUS © SEGA All rights reserved. / KADOKAWA CORPORATION, Tokyo.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News