Code Geass - Actualité manga
Dossier manga - Code Geass

Reader Rating 19 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 11 March 2011


Les adaptations Manga


Qui dit anime à succès dit adaptations en manga, et celles-ci sont plutôt nombreuses ! Si la série est dotée d'une adaptation “simple”, retraçant l'anime d'origine, d'autres mangaka ont proposé diverses versions du récit voir même des recueils d'histoire comiques. Mais de manière générale, ces titres sont à réserver aux fans absolus de Code Geass. On dit souvent qu'il est difficile de dépasser l'original, et jamais ce proverbe n'aura été aussi vrai.


Lelouch of the Rebellion



   
Cette première adaptation manga est celle retraçant la série animée. Fidèlement ? Oui et non. Si globalement et malgré quelques divergences dans les évènements, l'histoire est parfaitement adaptée, une grosse différence subsiste : L'absence totale de robots dans le manga. Un défaut pour ce titre ? Oui et non là aussi. Il est clair que les méchas font partie intégrante de Code Geass et que ces derniers absents, le titre perd une part de son identité. Mais il reste intéressant de voir le déroulement de la trame scénaristique de Code Geass sans ces robots, avec uniquement des armes à feu ou navires de guerre. Si cela peut se révéler intéressant, un autre gros défaut subsiste : Le dessin. Le chara-design des Clamp étaient une autre part de la force de Code Geass, et Majiko!, l'auteur, fait bien pâle figure à côté. Proposant un graphisme aux traits arrondis, il apporte à l'histoire un côté mignonnet, faisant ainsi perdre au scénario beaucoup de son intensité. Au final, cette adaptation de Code Geass est réservée aux plus grands adeptes de la série qui souhaiteraient voir ce que serait le récit sans les robots, dans un cadre plus “réaliste”.


Suzaku of the Counterattack




Entamée au Japon en 2006 aussi, Suzaku of the Counterattack avait l'ambition de proposer un Code Geass au scénario quelque peu différent et sous le point de vue de Suzaku. Si l'idée était bonne, force est de constater que le concept frôle le ridicule. Ici, pas de méchas, et Suzaku lutte grâce à une combinaison lui procurant la force d'un héros de Sentai. Nous sommes donc bien loin du concept original de la série ! Pourtant, la fin est dotée de quelques bonnes idées, d'autant plus que le dessin d'Atsuro Yomino est sûrement celui qui se rapproche le plus de celui des Clamp. Autant dire que Lelouch of the Rebellion sous le trait de cet auteur aurait rendu la série bien plus attractive. Suzaku of the Counterattack se révèle donc comme un beau gâchis, à réserver uniquement aux fans de Suzaku.


Nightmare of Nunnally




Après l'adaptation de Code Geass, donc centrée sur Lelouch, et un spin-of autour de Suzaku, c'est autour de Nunnally d'avoir son propre manga. S'il s'agit de la série s'éloignant le plus du concept de base, il n'en est pas moins le plus réussi ! Malgré quelques maladresses scénaristiques, nous avons affaire à un univers original possédant une personnalité qui lui est propre. Tomomasa Takuma, l'auteur, était craintif mais a plutôt réussi son pari. Dommage que le récit ne s'étende que sur 5 tomes, deux volumes de plus pour bien développer l'univers n'auraient pas été de trop, d'autant plus que le dessin de l'auteur est loin d'être désagréable. En définitive, si il n'y avait qu'un manga dérivé de l'anime à posséder, ce serait celui-ci.


Queens for Boys & Knights for Girls


 

Code Geass est une série qui a engendré un fan-service important, et ce manga en est la preuve parfaite. Composé de 10 tomes répartis en deux catégories (5 destinés à un public masculin et 5 à un public féminin), ce titre est un hommage à la série par de nombreux dessinateurs. Si l'idée pouvait être bonne, le concept est une nouvelle fois gâché. On enchaine les mini-histoires tantôt comiques, tantôt “olé olé” sans grande passion, d'autant plus que le tout est rébarbatif et il sera difficile de tenir les 10 opus en lecture enchainée. Toutefois, à petite dose, il s'agit d'un divertissement amusant pour les plus grands fans de la série, d'autant plus que les quelques pages couleurs de chaque volume sont superbement faites.


Chibi geass




Chibi Geass est dans la même veine que les recueils Knight et Queens, seul le format est un peu différent ainsi que le style d'humour. En effet, Ce one-shot est un recueil de sketchs en quelques cases seulement, et l'humour présenté est bien moins coquin que les tomes sus-cités. Aussi, Chibi Geass est l'œuvre d'une seule personne : A'S Maria. Il ne fait nul doute que cet unique volume est destiné aux plus grands fans de la saga.
   
   

Shikkoku no Renya

    
     
Dernière adaptation en date et encore en cours de publication au Japon comme en France, Shikkoku no Renya est un projet inédit, qui s'intègre directement dans la chronologie de la saga originale. Son originalité ? Elle se déroule des siècles avant l'épopée de Lelouch ! Nous y suivons Renya, l'héritier d'une lignée déchue qui vit paisiblement dans un village Japonais, jusqu'à l'extermination de ce dernier par l'Armée. Renya s'enfuit et rencontre C.C. qui lui offre le pouvoir du Geass. Mais les choses ne se passent pas comme prévu... Avec son univers médiéval, nous sommes donc aux antipodes de la saga, mais malgré des faiblesses évidentes dans la narration ou sur les personnages, ce spin-off devrait apporter quelques éclaircissements sur le Geass. C'est tout ce qu'on espère, même si la qualité n'est pas forcément au rendez-vous.
     
    
   

© SUNRISE / PROJECT GEASS · MBS Character Design © 2006 CLAMP

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News