Code Geass - Actualité manga
Dossier manga - Code Geass

Reader Rating 19 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 11 March 2011


Lorsque le Démon détruit le monde...


“Le jour où le démon vint au monde”, tel est le titre du tout premier épisode de Code Geass, un titre qui ne pouvait pas mieux introduire la série et surtout son personnage principal : Lelouch. Bien qu'il possède deux natures, le personnage met en avant un côté machiavélique, celui qui a su créer son charme et séduire tant de téléspectateurs. En effet, Lelouch possède deux facettes. La première est celle qu'il occupe à l'académie Ashford, celle d'un étudiant flemmard mais néanmoins sympathique avec son entourage et légèrement étourdi. Ses intentions envers Nunnally sont toutefois touchantes puisqu'il prend le plus grand soin de sa jeune sœur. Ce point est d'ailleurs celui qui relie cette facette du personnage à son deuxième côté, celui qui semble naître depuis que le Geass est devenu sien. Impossible de dire si cette seconde nature est le véritable penchant du personnage, mais elle est néanmoins celle qui pousse le plus les fans à le comparer au monstrueux Light de Death Note. Lelouch est donc quelqu'un d'impitoyable, pour ne pas dire sadique, et qui exprime tant son machiavélisme au travers de ses expressions de visage que dans ses actions. Pour lui, ce projet qu'il a entamé est une partie d'échec grandeur nature, une comparaison qu'il évoquera à multiples reprises tout au long de la série. Ainsi, beaucoup de ses “sujets” ne sont que de vulgaires pions qu'il n'hésite pas à sacrifier. Toutefois, cette nature est celle qu'il montre pour desservir son intérêt premier : les personnes qui lui sont chères. En effet, pour protéger ou venger celles-ci, la vie d'autrui n'a plus d'importance pour lui, ce qui tend à accentuer le machiavélisme du personnage. Mais pour autant, peut-on dire qu'il est une ordure pour autant ? Cet égoïsme n'est-il pas simplement propre à la nature humaine, faisant de Lelouch un personnage au final assez touchant ? Car le thème de la nature humaine, et par conséquent du mensonge, de l'hypocrisie et de l'égoïsme, est assez récurrent dans la série, notamment avec les personnages de Charles ou de Rollo, qui apparaitra dans la seconde saison. Cette thématique de la nature humaine est aussi intimement liée à la destruction du monde, évoquée sous divers aspects durant la série, mais nous y reviendrons un peu plus tard.

Comme dit précédemment, la comparaison entre Lelouch et Light Yagami de Death Note est un sujet qui fait débat chez les fans. Il est vrai que nous pouvons associer les deux personnages de prime abord, mais nul besoin d'une analyse poussée pour voir les divergences entre les deux protagonistes.

Light se présente comme quelqu'un d'extrémiste, certes. Ses plans sont poussés, extrêmement adroits, une grande intelligence qui associe une nouvelle fois les deux protagonistes. Toutefois, la divergence vient d'un thème évoqué quelques lignes plus tôt : Leur humanité. Si certes, tous deux se cachent derrière un double rôle, on constate que le personnage de Light aura perdu, au cours de sa lutte, tout amour qui l'habite. Ainsi, sacrifier ses amis, voire sa famille, n'est pas un réel problème pour lui. A contrario, Lelouch vit justement pour ceux qui lui sont chers, Nunnally en première position. Le monde de paix qu'il souhaite créer est en l'honneur de sa petite sœur là où Light désire simplement dominer un nouveau monde.

Revenons sur un point évoqué il y a peu concernant cette philosophie de détruire le monde, ou plutôt de le rebâtir. En effet, tout au long de Code Geass, plusieurs personnages souhaiteront changer le monde, le recréer selon leur idéologie à la crédibilité parfois discutable et parfois non. Parler de Code Geass sans évoquer ce point est tout simplement impossible, ce qui nécessite à divulguer beaucoup d'informations sur la suite de la série. J'essaierai d'éviter un maximum les révélations mais à tous ceux qui n'auraient pas encore visionné l'anime, je ne pourrais que conseiller de passer à la partie suivante.
    
 

 
Dominer le monde, détruire les mœurs et traditions liées à l'injustice existante, focaliser la haine du monde entier sur soi et disparaître avec toute cette haine pour créer un monde de paix. Telle est l'idéologie “clef” de la série, bien qu'elle ne soit dévoilée qu'à la toute fin, atteignant son paroxysme dans les dernières minutes de la série. Pourquoi en parler directement ? Parce que c'est sans doute cette idée qui marquera le plus les fans, et cette idée qui permettra à Code Geass d'avoir la fin si belle qu'elle a eue. Toutefois, le réalisme d'une telle idée est plus que discutable. La venue d'un dictateur qui soumettrait le monde entier avant de disparaître libèrerait-il le monde de la guerre et l'injustice ? Il y a de quoi être sceptique. Mais les réalisateurs de Code Geass ne sont pas utopiques à ce point et sous-entendent les réels effets d'un tel plan qui aiderait les Hommes à discuter autour d'une table au lieu de lever directement les armes mais n'empêcherait pas de nombreux problèmes de subsister. Gageons aussi que la faille de ce plan réside dans l'idée de domination totale du monde qui semble inconcevable sauf en détenant les moyens du dictateur concerné : A savoir une arme de destruction qui dépasserait tout missile nucléaire.

La deuxième idée se focalise plutôt sur l'Empire de Britannia qui a conquis la majeure partie du monde. L'idée est simple : Changer l'Empire de l'intérieur, par des moyens uniquement pacifistes en gravissant les échelons, se faisant respecter et ainsi avoir des pouvoirs de persuasion. Lelouch caractérisera lui-même cette idéologie d'utopique, ce à quoi son auteur répondra qu'il en est conscient, mais qu'il s'agit du moyen le plus pacifique de changer le monde.

Dominer le monde par la peur, aux moyens d'une arme si puissante qu'elle soumettrait le monde entier. Voilà donc le troisième plan de changement du monde qui est pour le moins radical et rejoint le premier plan en excluant la partie finale. Il s'agit aussi certainement de l'idée la plus réaliste si on exclut le fait qu'un armement tel que le Freija est inconcevable. Nous pouvons en effet faire le rapprochement entre cette idéologie et l'arme atomique, dissuadant les différentes nations la possédant de se voir déclarer la guerre.

La dernière idée est fortement liée au côté surnaturel de la série et relève du domaine purement théorique. L'idée est la suivante : Au moyen d'un système dont je tairais le nom pour ne pas dévoiler l'intrigue, changer totalement la nature humaine. Selon l'auteur de cette pensée, chaque Homme se cacherait derrière un masque, dissimulant sa vraie nature et mentant à son entourage ce qui serait à l'origine des horreurs de ce monde. Dévoiler la vraie facette de chacun au grand jour serait selon lui le seul moyen d'instaurer un monde de paix car l'hypocrisie aurait disparu. L'intervention de Lelouch à ce sujet est d'ailleurs intéressante car celui-ci y voit là un monde figé, sans changement, un monde auquel il s'oppose totalement. Cette vision de changement du monde est donc d'avantage une analyse de la nature humaine de la part des scénaristes ainsi que les avantages et inconvénients de celle-ci.

Vous l'aurez compris, Code Geass est bien loin d'être une série sans profondeur puisque de nombreux questionnement en rapport avec l'Homme et le monde sont posés. Le côté philosophique est donc omniprésent, notamment dans les derniers épisodes de la série, mais Code Geass est avant tout une série de robots ce qui sera le prochain point traité.


© SUNRISE / PROJECT GEASS · MBS Character Design © 2006 CLAMP

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News