Dossier manga - Code Geass - Nightmare of Nunnally

Reader Rating 19 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 22 April 2016


Geass parallèle


La politique des spin-off est bien connue dans les séries à succès qui cherchent à développer leur univers tout en exploitant le filon, permettant de créer simplement des œuvres, contenter les fans tout en cherchant à grossir les bénéfices d’un titre déjà rentable. A son démarrage en 2006, Code Geass n’a pas échappé à cette règle et même maintenant, certains dérivés continuent de paraître, par exemple les OAV Akito the Exiled ou encore le manga Code Geass – Sôbô no Oz de Chika Tôjô qui s’est vu prolongé d’une seconde série, actuellement en cours de publication.

Néanmoins, au vu de l’intrigue de l’anime initial et des attentes que son univers peut provoquer chez les fans tant il est vaste et mérite une multitude d’approfondissements, certains ont peut-être été déroutés en apprenant que Nightmare of Nunnally ne s’inscrit pas dans le scénario tel qu’il a été pensé par Ichirô Okôchi, le scénariste de la série. Au contraire, c’est bien une vision parallèle qui nous est offerte par le mangaka, ce qui s’explique par le contexte de naissance du manga et la manière dont il a évolué. Code Geass – Nightmare of Nunnally, est en effet officialisé peu de temps après la diffusion de la série mais à cet instant, le manga dessiné par Majiko ! et adaptant de manière plus ou moins fidèle l’anime (tout en mettant les robots sur la touche) était déjà en route. Il fallait donc une idée nouvelle tout en sachant que les spectateurs ne connaissaient pas encore les possibilités de l’univers de la série et que leurs attentes n’étaient pas si grandes qu’au moment de la diffusion de la deuxième saison. Jouer avec les bases de l’œuvre tout en partant sur une optique nouvelle, tel fut le pari de Tomomasa Takuma qui n’a pas choisi de prendre Lelouch comme protagoniste mais la jeune Nunnally, secondaire dans l’anime et qui aurait mérité qu’on s’attarde sur elle.

Mais même en sélectionnant ce personnage, une œuvre ancrée dans l’intrigue de la série était possible, par exemple en s’intéressant au quotidien de Nunnally, ce qui aurait permis de décortiquer le personnage mais aurait rendu le ton de la série très différent de celui du Code Geass que l’on connait. Alors, le mangaka a choisi de réécrire l’histoire, la tourner d’une manière différente afin de proposer la demoiselle en tant que personnage principal tout en modifiant la mécanique de l’œuvre et proposer un récit différent et ne pas tomber dans la simple redite. Et si nombre d’idées rejoignent la série réalisée par Goro Taniguchi, c’est progressivement que Nightmare of Nunnally traite son propre univers jusqu’à devenir un univers totalement parallèle, une « possibilité » qu’aurait pu être la série animée si elle avait traité le Geass et l’histoire des personnages différemment.





Les bases de l’intrigue sont d’ailleurs très similaires à celle de l’anime. Il est ainsi question de lutte contre l’empire de Britannia qui a annexé le Japon, présentant un conflit entre l’armée britannienne et des résistants terroristes dont certains sont des utilisateurs de pouvoirs appelés « Geass ». Quant aux personnages, on retrouve de nombreuses têtes déjà connues dont l’histoire est conforme à ce que nous avons pu voir dans la version animée. Pourtant, c’est progressivement que le manga prend un chemin bien différent en choisissant de s’appuyer sur la mythologie qu’il a su recréé et qui, malgré des similitudes, divergent grandement de l’anime en s’appuyant sur un folklore européen et notamment l’histoire de Jeanne d’Arc, avec une pointe de surnaturel toutefois. A la notion de Geass, nous rajoutons alors celle de l’Eden Vital, évoquée rapidement mais expliquée vers la fin de l’œuvre. Ainsi, si Nightmare of Nunnally conserve un très grand nombre d’idées de base de la saga Code Geass, son intrigue s’appuie davantage sur les mécaniques nouvelles de l’œuvre pour changer discrètement de trajectoire. Notons alors que les combats tactiques des robots sont très souvent remplacés par des combats où les pouvoirs de Geass priment sur le reste, donnant une certaine dimension shônen à l’œuvre et donnant aux engins mécaniques une place plus importante sur laquelle nous aurons le loisir de revenir plus tard.

Mais alors, qu’est-ce l’intrigue de Nightmare of Nunnally ? Celle-ci finit donc par suivre sa propre route et intègre un grand nombre d’éléments inédits qui font d’elle un univers parallèle à Code Geass, les deux œuvres ne pouvant être interprétées comme un même ensemble. C’est autant la force que la faiblesse de Nightmare à Nunnally qui fourmille d’idées nouvelles afin que le lecteur, fan de la série originelle, ait face à lui un récit nouveau pour une expérience de lecture inédite. Les ambitions de Tomomasa Takuma sont même peut-être trop poussées et ce dernier, fort de toutes les variations de mécaniques introduites, développe un univers peut-être plus complexe que l’original, un ressenti aussi lié à la courte durée de l’aventure qui n’est que de cinq volumes. A partir de là, difficile d’expliquer correctement chaque mystère et de lisser l’ensemble de contenu, tellement varié qu’une confusion est générée dans les trois premiers volets. Le scénario de Nightmare of Nunnally aurait pu tenir facilement sur une dizaine de volumes si l’auteur avait pris le temps d’exploiter ses idées, à moins que ce ne soit l’éditeur qui ait souhaité mettre un terme à la série alors que l’anime venait de s’achever. Gageons alors que malgré la richesse du manga, rares sont les éléments entièrement exploités et expliqués si bien que plusieurs lectures s’imposeront pour qu’on saisisse, de manière abstraite, les tenants et les aboutissants de cet univers parallèle.
  
  
  


© Tomomasa TAKUMA 2007 © SUNRISE/PROJECT GEASS • MBS Character Design © 2006 CLAMP

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News