Dossier manga - Code Geass - Nightmare of Nunnally

Reader Rating 19 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 22 April 2016


Présentation



[Re ;] Synopsis


En l’an 2017 du calendrier After Britannia, l’empire du même nom s’est étendu par-delà le monde et est même entré en conflit avec le Japon qui a subi une défaite humiliante. En plus d’avoir été surpassé par la force militaire britannienne, le Pays du Soleil Levant s’est vu renommé « Area 11 », les japonais ayant perdu leur nationalité. Les inégalités se sont alors creusées entre le peuple nippon vivant dans les bidonvilles, et l’aristocratie britannienne qui s’est imposée sur le territoire. Ci et là, des groupes de résistants sévissent pour faire valoir leur droit, bien que leurs actions musclées les assimilent à des terroristes.

Nunnally Lamperouge, et son grand-frère Lelouch, sont deux héritiers de la famille royale de Britannia qui ont été déchus suite à la mort de leur mère, et envoyés dans le plus grand secret dans l’Area 11. Tous deux, pacifistes et contre les actions de leur père l’Empereur, vivent toutefois un quotidien paisible… jusqu’au jour où Lelouch est pris dans un attentat terroriste et est porté disparu. Emplie de chagrin et de colère, Nunnally passe un contrat avec une entité du nom de Nemo qui lui accorde un Geass, le pouvoir de retrouver jambes et yeux temporairement à condition que Nemo puissent s’incarner comme la facette négative de la jeune fille, à bord d’un mystérieux Knightmare Frame… La contre-attaque est en route, sans compter qu’au même instant se lèvent Zero et ses Chevaliers Noirs.


Emergence d’un nouveau cycle


En octobre 2006 démarre, au Japon, la série télévisée Code Geass : Lelouch of the Rebellion, prévue sur deux saisons de 25 épisodes chacune. Sunrise croit rapidement au potentiel de cette franchise nouvelle qui a de quoi séduire grâce au character-design établi par les Clamp et, cherchant peut-être à créer un nouveau succès digne de Gundam, entame un plan conséquent pour propulser la saga et lui faire connaître le succès. Autour de l’anime, ce sont donc différents manga qui sont mis en chantier, à commencer l’adaptation stricte de la série signé Majiko !. Mais peu après le début de la série, c’est le mangaka Tomomasa Takuma qui est approché pour créer un récit dérivé et ce dernier, voyant bien qu’un autre titre prenant Lelouch comme protagoniste étant publié, s’intéresse au personnage de Nunnally pour en faire l’héroïne. La publication du manga, démarrée fin 2006, était peut-être plus ambitieuse que prévue par l’auteur puisqu’elle s’achève en 2009, soit quelques mois après la fin de la seconde saison de l’anime, après vingt-six chapitres condensés en cinq volumes.



Nightmare of Nunnally, un pan de la politique française Code Geass


A l’automne 2009, Code Geass est sur le point de sortir en France, les droits vidéos étant détenus par Kazé tandis que Tonkam a acquis différents manga autour de la série. Le lancement de la franchise dans l’hexagone est donc d’envergure et Nightmare of Nunnally est un fragment de cette politique. Le premier opus paraît ainsi le 5 décembre 2009 et s’achève l’année suivante, en septembre 2010.


A la tête du projet : Tomomasa Takuma


Peu d’informations personnelles vis-à-vis de Tomomasa Takuma sont connues à ce jour. Nous savons néanmoins que l’artiste est un homme né le 16 juillet 1972 dans la ville de Nara, et qu’il serait papa d’un petit garçon.

Ses premiers pas en tant que dessinateur se font autour de la licence Roommate de l’éditeur Sega, dans les années 90. Son style est véritablement remarqué à travers différents manga, toujours dans les années 90, tels que Frame Saber, TRAIN+TRAIN, Gremlins Experience et Kurogane Communication. Ce dernier, titre en trois volumes scénarisé par Hideo Kato, fait remarquer l’auteur si bien qu’un anime assez populaire adaptant la trilogie voit le jour.



Depuis, Tomomasa Takuma dessine des séries qui gravitent autour de licences à succès, Code Geass : Nightmare of Nunnally en est la preuve en 2006. Ce n’est d’ailleurs pas la seule participation du mangaka à la franchise créée par Ichirô Ôkôchi et Goro Taniguchi puisqu’il contribue en 2007 aux anthologies Queen for boys et Knights for Girls (parues chez Tonkam), avant d’entamer en 2010 Code Geass : Shikokku no Renya, un préquel à l’univers racontant des événements déroulés à l’époque du Japon féodal, le récit le plus long de l’auteur car dénombrant sept volumes.

Autour des séries phares, il œuvre pour une anthologie Evangelion en 2004, dessine en 2009 une one-shot spin-off de Gurren Lagann intitulé Rasen Shônentan, et a publié à partir de 2013 un manga autour des chroniques de La Guerre de Lodoss, Haiiro no Majo, qui compte trois opus. Il ne serait donc pas surprenant de voir le mangaka participer à de nouveaux dérivés de licences célèbres dans les années à venir.

 

Personnages



Nunnally Lamperouge



Orpheline de sa mère à l’instar de son frère Lelouch, Nunnally est issue de la famille royale britannienne et a pour véritable identité Nunnally vi Britannia.
Contrairement à la série animée où Nunnally n’était que spectatrice, la voici cette fois à jouer les héroïnes et se voit doter d’un Geass lui permettant, par le biais de son alter égo négatif Nemo, de prendre les commandes d’un Knightmare Frame aussi puissant qu’énigmatique pour mener sa contre-attaque. Car c’est sous le chagrin de la perte de son frère, Lelouch, que la jeune fille accepte de nouer un contrat avec l’entité. Pourtant, Nunnally ne cèdera jamais facilement à sa part obscure et bien souvent, elle refusera d’ôter la vie gratuitement avec son pouvoir.
Malgré la perte de son frère, elle trouve un certain réconfort en la personne d’Alice, sa fidèle amie avec qui elle nouera une complicité plus solide que l’acier.


Alice



Ecolière innocente à l’académie Ashford, Alice est la fidèle amie de Nunnally et ne la quitte que rarement. Au contraire, elle aimerait approfondir leur relation. Mais Alice joue un double jeu puisqu’elle est membre de l’armée de Britannia, au sein de la division étrangère. Elle pilote le prototype de Knightmare Frame GX 01 Alpha qu’elle couple à son pouvoir, le Geass « The Speed » qu’elle a reçu en accueillant en elle des cellules de la sorcière C.C. Son pouvoir lui a d’ailleurs donné son surnom, Alice The Speed.
Elle s’engage alors dans un combat contre les terroristes et pour l’armée de Britannia, sans se douter que sa chère amie va rejoindre le champ de bataille grâce à son propre Geass. Les choix d’Alice pourraient alors être façonnés par son attachement pour Nunnally, reste à voir si la fidélité envers son armée ou son amitié envers la jeune fille primera…


Nemo



Nemo apparaît d’abord comme une poupée, symbole d’une entité dotée de conscience, qui propose à Nunnally un pacte afin de lui octroyer un Geass. Issue de la sorcière C.C, Nemo est doté de cette capacité et grâce au contrat, elle deviendra le double maléfique de Nunnally, puisant dans ses sentiments les plus obscurs pour nourrir sa force et piloter le Mark Nemo au cours des batailles. Pourtant, la volonté de Nemo ne sera pas celle qui dominera, au contraire. Les sentiments sincères de la jeune fille seront même un frein à bien des carnages lors des affrontements.


Lelouch Lamperouge



Frère aimant de Nunnally, Lelouch est aussi un membre de la famille royale britannienne et porte le nom véritable de Lelouch vi Britannia. Doté d’une intelligence redoutable, il aime se jouer de l’aristocratie et c’est au terme d’une partie qu’il se retrouvera pris dans un attentat où il perdra la vie. Mais est-ce vraiment le cas ? Comme dans l’anime, n’a-t-il pas conclu un pacte avec la sorcière C.C ?


C.C



Figure mythique qui a permis l’émergence de l’entité Nemo et des manipulateurs de Geass artificiels comme Alice, C.C est un mystère vivant que l’empire de Britannia veut posséder. Elle est capable d’attribuer des pouvoirs par le biais de pacte mais il semble qu’elle trouvera un intérêt en s’associant à l’Ordre des Chevaliers Noirs dirigé par Zero. Quelles sont alors les véritables ambitions de la sorcière ? Son histoire est-elle la même que dans la série animée ?


Euphemia li Britannia



Suite à la mort du prince Clovis, Euphemia entrera en scène aux côtés de son chevalier, Suzaku Kururugi. Emplie d’idées pacifistes à l’instar de la série originelle, c’est bien la paix entre Britannia et japonais qu’elle désire et serait même prête à redonner au Japon son prestige d’antan. Mais est-ce que la princesse parviendra, cette fois-ci, à accomplir ses projets, ou sera-t-elle de nouveau victime de la folie de Zero ?
  
  
  


© Tomomasa TAKUMA 2007 © SUNRISE/PROJECT GEASS • MBS Character Design © 2006 CLAMP

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News