Card Captor Sakura en animation - Actualité manga
Dossier manga - Card Captor Sakura en animation

Reader Rating 18 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 02 April 2021


Les rappels de base sur le manga d'origine


Card Captor Sakura nous fait donc suivre les aventures de Sakura Kinomoto (ou Sakura Gauthier en version française), jeune fille en classe de CM1, âgée de 10 ans (et non de 12 ans, comme dit dans la vf d'origine).

Energique, sportive, mignonne, et gentille tout plein, la fillette suivait jusqu'à il y a peu une enfance plutôt normale, entre les taquineries de son grand frère Tôya (Thomas) qui cache bien son côté très protecteur, son amour naturel pour son gentil papa, sa passion secrète pour Yukito (Mathieu) le meilleur ami de Tôya, son quotidien avec sa meilleure amie Tomoyo Daidôji (Tiffany) qui est aussi riche et douce qu'admirative devant notre héroïne (pour qui elle éprouve visiblement plus que de l'amitié)... En bref, elle grandit entourée de l'amour de ses proches, malgré l'absence de sa mère Nadeshiko (Nathalie), décédée quand elle n'avait que 3 ans.





Mais voila que la jeune fille, en ouvrant un livre scellé qui luisait dans la bibliothèque de sa maison, libère les Cartes de Clow, les cartes magiques qu'il contenait... ainsi que Kerberos (Kérobéro), le petit fauve qui était censé les garder ! Celui-ci confie alors une mission à Sakura: le livre ne pouvant être ouvert que par les personnes ayant un pouvoir magique en elles, la fillette a les capacités requises pour tenter de réunir les cartes qu'elle a laissé s'échapper. Une mission de première importance, car chaque carte renferme un pouvoir qui pourrait causer de graves problèmes. Mais il ne s'agit là que de la première étape d'une aventure qui ira ben plus loin...

Ainsi démarre une histoire qui, derrière un parfum d'aventure rose bonbon assez propre aux magical girls, abordera bon nombre d'autres choses, souvent enveloppées dans une douceur et une chaleur humaine qui ont de quoi faire fondre les coeurs.

Incarnation parfaite de la jeune fille énergique, adorable, dotée d'un grand coeur et ne se dégonflant jamais, Sakura est également entourée d'amies précieuses à commencer par sa chère Tomoyo, grandit dans une famille qui l'aime et qu'elle aime, se frottera au sentiment amoureux tout en voyant celui-ci évoluer, apprendra à faire bon usage des cartes aussi bien pour en attraper d'autres que pour résoudre des problèmes impliquant celles et ceux qu'elle aime... Le petit monde rose bonbon mais pas niais de Card Captor Sakura est ainsi fait, et il se voit sublimé par son adaptation animée.

Là-dessus, précisons que la suite de ce dossier n'aura pas pour vocation à revenir sur les thématiques de l'oeuvre: pour cela, je vous renvoie au dossier qui avait été fait spécifiquement sur le manga il y a quelques années, que vous pouvez aller lire en suivant ce lien. Les thèmes étant similaires dans l'anime, en reparler serait un pur doublon... Mais si l'on a souhaité faire un dossier plus spécifique sur la version animée, c'est bel et bien parce qu'elle propose ses propres enrichissements.





Quelques mots techniques sur la série animée


La série animée de Card Captor Sakura, réalisée entre 1998 et 2000, se compose de trois saisons pour un total de 70 épisodes.

L'anime jouit en premier lieu d'un staff de choix, avec à la production le studio Madhouse dont on ne compte plus le nombre de travaux devenus incontournables, à la réalisation Morio Asaka (qui s'est plutôt fait une spécialité des adaptations de shôjo vu qu'on lui doit aussi les animes Nana, Mon Histoire, Chihayafuru... et qu'il remettra le couvert plus récemment en réalisant Card Captor Sakura - Clear Card Arc), au design des personnages Kumiko Takahashi (Shirayuki aux cheveux rouges, Host Club, Witch Hunter Robin...), aux musiques Takayuki Negishi... sans oublier un scénario directement assuré par Nanase Ohkawa, l'une des quatre autrices d'origine du studio Clamp.

Bénéficiant d'une qualité d'animation excellente pour son époque, d'une gestion des couleurs impeccable, d'un doublage impliqué (autant en vo qu'en vf, ce dernier ayant toutefois quelques intonations peu convaincantes par moments mais étant vraiment qualitative, portée par l'interprétation impeccable de Patricia Legrand en Sakura), d'un bon sens du rythme toujours adapté aux différentes ambiances, et de musiques souvent restées dans les mémoires, l'anime a largement contribué à faire la renommée de Card Captor Sakura, et est sûrement plus populaire encore que le manga d'origine, d'autant plus qu'il est parsemé d'enrichissements... Mais ceci, nous allons y revenir un peu plus en détails par la suite.





En somme, on a là une réussite, quand bien même les fans du manga pourraient trouver certains éléments édulcorés, et malgré certaines erreurs dans le doublage français d'époque.
  
  



Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News