Bambina, Déesse de l'amour - Actualité manga
Dossier manga - Bambina, Déesse de l'amour

Reader Rating 19 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 24 March 2017


Bambina, ange ou démon ?

   
On ne peut pas retirer à Yutaro le fait d'être le protagoniste de la série. Cependant, la véritable star de notre œuvre, c'est bel et bien Bambina !! Dès qu'elle fer son entrée en scène, la jolie nous charmera par sa beauté, son sens de la répartie et son caractère bien trempé.

Au départ, tout nous laissait croire que Bambina était un énième ange ou être surnaturel tombé du ciel, à l'instar de Belldandy dans Ah! my goddess ou de Ai dans Video Girl Ai... mais l'auteur va vite nous détromper avec Bambina. Alors qu'elle vient juste d'arriver sur Terre aux côtés de Yutaro, l'une des premières répliques de l'ange; lorsqu'elle verra que notre héros ne porte pas de caleçon; sera : "Dis... Tu jouais au loto ? T'as laissé traîné les boules !!". Cette réplique incarne a elle seule l'une des composantes majeures du caractère du personnage : l'impertinence ! Le ton est donné immédiatement !

Quelques pages plus loin, on apprendra également qu'elle n'est pas très appliquée dans son travail de Chevalier de l'amour. Alors qu'elle demande à Yutaro de formuler son vœu, ce dernier souhaite quelque chose d'irréalisable sur l'instant. En conséquence, Bambina décidera de prendre la tangente... mais elle se rendra compte cependant que ses pouvoirs disparaissent si elle s'éloigne trop de Yutaro. Bambina n'a donc pas le choix, pour garder ses pouvoirs d'ange elle doit rester auprès de Yutaro, et c'est ainsi que va débuter une cohabitation très spéciale entre un jeune puceau en manque de romance et une divinité de l'amour ! Cette cohabitation sera mal vécue par Bambina, qui a en fait passé trois siècles dans une prison au paradis pour insubordination auprès de Dieu. Cet évènement, qui renforce bien évidemment le côté impertinent de Bambina, sera d'une façon le moteur de toutes les péripéties de la série.

L'autre aspect qui rend Bambina si particulière auprès du lecteur est bien évidemment son physique assez atypique. Souvent, dans ce genre de comédie romantique teintée d'érotisme (nous parlerons de ces aspects de l’œuvre ultérieurement), l'héroïne est souvent une magnifique jeune femme au corps pulpeux et à la poitrine généreuse... Il n'en sera rien avec Bambina, qui s'éloigne complètement de ce stéréotype !

En effet notre déesse est en quelques sorte une "grande perche" car elle est beaucoup plus grande que la plupart des personnages masculins de la série. Elle est également très mince, et plutôt longiligne. Sa poitrine est aussi petite que ses jambes sont grandes. Son cou est long et fin et s'accorde à merveille avec son visage allongé. Malgré ce physique inattendu, Bambina n'en reste pas moins un personnage particulièrement sexy !! Yutaro ne sera jamais indifférent face aux courbes de la donzelle, qu'elle dévoilera à plusieurs reprises tout au long de la série. Mais attention, Yutaro ne peut pas éprouver de pensées impures pour la déesse, sans quoi une punition divine s’abattra sur lui ! Cette dernière prendra la forme d'une bassine en fer qui tombera du ciel (ou du plafond) pour atterrir directement sur la tête du jeune s'il a des pensées coquines pour Bambina.
 
 
 
  
  

Notre belle famille

  
Avec l'arrivée de Bambina dans le quotidien de Yutaro, nous allons découvrir la vie de famille de ce dernier. Cette dernière est somme toute assez classique, avec ses bons et mauvais côtés qu'on retrouve au demeurant dans tous les foyers. Mais avec en développant l'aspect familial dans sa série, Masaomi Kanzaki véhiculera plusieurs messages positifs, comme l'entraide familiale.

Pour rester chez Yutaro, Bambina va jeter un charme sur son père et soeur. Ces derniers seront désormais persuadés que Bambina fait partie intégrante du foyer, en qualité de grande soeur. Seul Yutaro restera au courant du statut de divin de Bambina. Alors qu'elle aurait pu se cantonner à l'oisiveté ou à de simples tâches domestiques, Bambina va vite prendre une part active dans la vie de la maison, en travaillant dur pour gagner de l'argent et ainsi participer aux dépenses que sa présence occasionne. Elle travaillera ainsi sur des chantiers publics, un milieu plutôt masculin, et surtout loin de Yutaro : ce qui veut dire qu'elle n'utilise en aucune manière ses pouvoirs d'ange.

Avec la petite soeur de Yutaro, qui s'appelle Natsume, une fois encore l'auteur va mettre en avant la force des liens qui peuvent unir une même fratrie. Dans un chapitre auto-conclusif, l'auteur proposera une histoire qui implique Natsume, alors qu'elle se fait embêter par un bambin de son âge. On découvrira que Bambina fera ce qu'il faut pour aider l'enfant à régler son problème, sans être trop intrusive. Cette bienveillance ira bien au-delà d'un simple attachement et montrera que Bambina considère Natsume comme sa soeur. Du côté de Yutaro, il en sera de même puisque malgré ses déboires sentiments le lycée prendre toujours son rôle de grand frère très à cœur.

Par une multitude de petites scènes du quotidien, l'auteure nous rappellera tout au long du récit les plaisirs simples de la vie de famille : manger ensemble, prendre le bain, se raconter sa journée... On sent que la thématique familiale est chère au coeur de l'auteur, comme en atteste l'un des chapitres du troisième tome durant lequel il va nous expliquer les raisons qui ont provoqué le divorce des parents de Yutaro et l'absence de la mère. Quasiment inutile à l'intrigue principale, ce chapitre aura principalement pour but d'aborder la psyché de nos protagonistes d'une façon plus intimiste, tout en dévoilant l'un des secrets de la famille Minamoto.
  
  
  


© KANZAKI Masaomi 2006-2007 (AKITASHOTEN)

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News