Area 51 - Actualité manga
Dossier manga - Area 51
Sommaire

Publié le Vendredi, 23 Febuary 2018


Les suspects


Si j’suis là, comme j’lai déjà dit, c’est pour enquêter. C’est mon boulot, après tout. Et l’enquête, elle porte sur quelques zigues par très nets, à commencer par cette McCoy suspectée d’avoir fichu en l’air une bonne partie de la ville. Mais semblerait qu’elle soit pas la seule dans le coup. Pour tout vous dire, la liste, elle est longue comme mon bras. Alors j’vais pas vous refaire le portrait détaillé de chacune de ces crapules. Mais y’en a quand même quelques-unes qui mérite qu’on s’attarde un moment sur elles.


Tokuko – Mc Coy – Magoi




C’est, comme qui dirait, la pièce centrale de toute cette affaire. McCoy qu’elle se fait appeler. Mais son vrai nom, c’est Tokuko Magoi. Une humaine dans l’Area 51 ? C’est pas banal. Une japonaise en plus. L’a ouvert une agence et bosse comme détective privée. Une collègue, en gros. Paraitrait qu’elle soit pas venue par hasard dans cette drôle de ville. Paraitrait même qu’elle pourchasserait quelqu’un. Qui ça ? Hé ho, j’me dois de garder quelques cartes dans mon jeu, tout de même. Toujours est-il que madame est du genre à se faire remarquer. Avec sa tignasse qui lui court jusqu’au postérieur, ses bottes qui remontent presqu’au même niveau et son fichu caractère, on risque pas de la louper. On dirait pas comme ça, mais la miss sait se faire respecter. Même par toutes les monstruosités qui peuplent les lieux. Cela dit, elle est aussi plutôt bien accompagnée.


Pike




Drôle de nom, n’est-ce pas ? Et encore, c’que j’vous ai pas encore dit, c’est qu’il appartient à un flingue. Un colt de 1911. Celui de McCoy, si vous voulez tout savoir. Le truc, c’est qu’il s’agit pas d’une arme ordinaire. C’est un tsukumo. Un objet animé et doué d’une conscience. Vous voyez l’genre… Quand je vous disais que cette fille était pas nette… En tout cas, d’après certains témoignages, semblerait que cette chose peut tirer des balles et leur faire changer de trajectoire librement. Le rêve de tout tireur du dimanche. Hé, me regardez pas comme ça. Ah ouais, j’oubliais. On dit aussi que ce flingue, c’était pas celui de McCoy à la base. Non, c’était celui de quelqu’un qui lui était cher. Très cher.


Kishiro




Kishiro, c’est un peu ce que Robin est pour Batman. Vous voyez ce que j’veux dire, j’imagine ? C’est le Watson de Sherlock. L’assistant bon à tout faire et surtout à sauver les miches de sa patronne quand elle fait n’importe quoi. Et on m’a dit qu’elle était plutôt douée dans ce domaine-là. Le Kishiro, en tout cas, c’est un kappa. Et c’est aussi l’exact opposé de sa boss. Calme et posé. Le genre de mec qui se fout dans un coin et qui bouge plus, sauf pour venir te rappeler qu’il faut pas croire qu’il est juste là pour la déco, comme une tortue dans un aquarium. Bon tout ça c’est l’officiel. Mais d’après certaines sources, le bonhomme serait pas aussi innocent que ça. Pourrait même bien ne pas rester aux côtés de McCoy juste pour ses beaux yeux. Mais ptête bien pour lui récupérer quelque chose.


Amaterasu




Ah. Des dieux et des déesses, c’est pas ça qui manque par ici, et surtout pas à ma liste de suspects. Mais si y’en a une qu’est toujours là où il faut pas, et surtout à croiser la route de McCoy, c’est bien celle-là. Difficile de savoir dans quoi elle trempe exactement. Mais m’est d’avis qu’elle a troqué son soleil pour des affaires un peu plus sombres. Et qu’elle a une autorité haut-gradée auprès du panthéon nippon. Ce qui est sûr par contre, c’est qu’on trouve pas décolleté à sa mesure dans tous l’Area 51. Et c’que je crois savoir aussi, c’est qu’elle est plus attachée qu’elle voudrait bien le faire croire à cette fichue détective privée.


Le prince charmant




Pas besoin de vous faire un dessin, vous le connaissez forcément. Avec sa face d’ange, ses belles manières et tout le tsoin-tsoin. Mouais. Si vous voulez mon avis, tout ça, c’est vraiment surfait. Enfin, il a beau parader dans son beau costume, il se trouve que ça c’est plutôt mal terminé avec sa belle. Voilà ce qui arrive, à force de faire le malin. Du coup, j’ai entendu dire qu’il s’était reconverti et qu’il bossait désormais avec McCoy. J’ai comme qui dirait l’impression qu’il savait pas dans quoi il s’engageait, celui-là. Mais bon, au moins, j’ai entendu dire qu’il maniait l’épée comme pas deux. C’est toujours ça à prendre.


L’Area 51


« … Ils sont tous ici. Si vous êtes des humains, du vrai monde, vous n’êtes pas supposés être au courant de l’existence de cet « ici ». Pour vous, nul besoin, donc, que cet « ici » ait un nom. Mais ceux qui y vivent, eux, l’appellent… Le 51ème état des Etats-Unis ou, plus communément… Area 51. »

L’Area 51. J’en parle depuis tout à l’heure et je me rends compte que je ne vous ai toujours pas expliqué de quoi il s’agissait. Laissez-moi juste le temps de me tuer à petit feu en me mettant une clope au bec et de dégager le bureau de McCoy d’un revers de main histoire de pouvoir y mettre mes pieds. Ce sera toujours plus intéressant que ce qui s’y trouvait. Voilà, là, bien installé, on peut commencer.

Histoire de faire les choses simplement, imaginez-vous un endroit, caché du commun des mortels, où serait rassemblées toutes les bestioles dont on vous a parlé étant gosse et auxquelles vous n’avez jamais vraiment cru. Les dieux de l’Egypte antique, le panthéon nordique, les divinités japonaises pour n’en citer que quelques-unes. Mais on pourrait aussi parler de bêtes un peu moins divines, qui n’en restent pas moins peu communes pour autant. Nessie, des centaures, des sirènes,… manquerait plus qu’une licorne nous balance un arc-en-ciel par le postérieur en plein ciel pour compléter le tableau. Mais j’avoue que celle-là, depuis que je suis dans ce bled, je l’ai pas encore vue. Mais qui sait, un jour peut-être… Toujours est-il que si vous pensiez que ces dieux vénérés voilà des milliers d’années n’étaient que pure fantaisie et que la chose cachée sous votre lit qu’une simple invention… Eh ben dites-vous que vous avez eu rudement de la chance de pas vous être fait bouffer tout cru.

La vérité c’est que toute cette ribambelle existe bel et bien. Suffit de passer quelques minutes dans l’Area 51 pour s’en rendre compte. Ici, vous risquez tout autant de vous faire aborder par des vampires mafieux – pour autant que vous ayez un joli minois – que de croiser le roi Arthur n’y voyant plus très clair, et prêts à vous découper en sashimi façon Excalibur. Vous commencez à cerner le tableau ? Pas tout à fait ? Pas très futé hein ? Mais je vous pardonne. Si vous voulez, on ira discuter de tout ça autour d’un verre, en dégustant des sushis à la chair de Nessie. Parait qu’ils valent le détour. Puis plus tard, dans la soirée, on ira dans un petit club très privé. On y trouve de tout, d’après ce que je sais. D’Arachnée à de jolies vampires prêtes à tout pour vous servir. Vous en faites pas, je vous jugerai pas.
  
  

  
  
Cela dit, maintenant que j’y pense, je vous ai toujours pas expliqué ce que tout ce beau monde fait ici-bas. N’est-ce pas évident ? A votre avis, qu’est-ce qu’il se passerait si vous découvriez un beau matin que votre voisin n’est autre qu’Odin ? Ou bien que le chien de pépé Robert n’est rien d’autre que Cerbère ? Je vous la mets dans le mille, ce serait un joyeux foutoir. Aussi, pour éviter les crises d’hystérie généralisées, les autorités se sont dit que ce serait une bonne idée d’envoyer cette belle brochette de raretés dans un endroit où elles ne risquent de déranger personne… et où personne ne viendra les déranger.  Bref, dans l’absolu, l’Area 51 c’est un peu le club Med des dieux et des légendes retraités. Seulement voilà, le tableau correspond pas franchement à la réalité. La faute à quelques illuminés pour qui faire des vagues est une seconde nature.

Justement, puisque l’on met ça sur le tapis. Laissez-moi vous parler de certains d’entre eux, à commencer par celle qui est la cause de ma présence ici même.
  
  
  


© Masato Hisa 2011 by SHINCHOSHA PUBLISHING CO

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News